Hétimasie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Étimasie)
Aller à : navigation, rechercher
Hétimasie représentée dans les fresques de Giotto à Assise (panneau 9)
Mosaïque de Ravenne

L’hétimasie[1] (du grec ἑτοιμασία - hetoïmasia - prononcé avec iotacisme etimasia) et aussi sous forme vieillie hétémasie, en latin hetoemasia, en italien "etimasia"[2], est le nom donné à un motif iconographique de la peinture chrétienne représentant un trône vide, symbolisant l'attente du retour du Christ de la Seconde Parousie (etoimasai, Luc 1:17, Luc 1:76, Luc 9:52, Jean 14:2).

Le thème du trône vide de l'hétémasie se retrouve dans l'art gréco-bouddhique, deuxième siècle.

Ce thème du trône vide destiné à un dieu se retrouvait à Rome lors de la cérémonie du lectisternium avec le pulvinar, il se retrouve également dans l'art-gréco bouddhiste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En Italie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • F. Tristan, Les premières images chrétiennes, Fayard, 1996, 438-441.
  • M. Bezzi, Iconologia della sacralità del potere: il tondo Angaran e l'etimasia, Spoleto, CISAM, 2007 (ISBN 978-88-7988-072-5)
  • Léna Grigoriadou, "Tradition et création. Notes sur le système figuratif byzantin", dans : Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1974, volume 29, n° 2, pp. 337-348 : "Hétimasie".
  • Carmen Buda, L'hétimasie dans l'art monumental byzantin, 2002 (Fribourg/Freiburg, Chaire d'archéologie paléochrétienne et byzantine. Mémoires de licence achevés).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédia Universalis, "Hétimasie"[1] ; "Hétimasie", dans : Dictionnaire reverso" [2] ; Athanase" : Hétimasie (n.f.) : du grec *etoimasia,* etoimasias, « préparation ». L’hétimasie désigne l’attente symbolique de la seconde venue du Christ pour le Jugement dernier. En iconographie, l’hétimasie est représentée par le trône vide du Juge suprême ; sur le trône on voit la Croix, le livre des Ecritures et, parfois, le Saint-Esprit sous forme de colombe[3].
  2. (en) « M. Bezzi, Iconologia della sacralità del potere: il tondo Angaran e l'etimasia. ([[International Standard Book Number|ISBN]] [[Spécial:Ouvrages de référence/9788879880725|9788879880725]]) », sur www.libroco.it (consulté le 5 juin 2010)

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]