Hétimasie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Étimasie)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme image illustrant la peinture image illustrant l’Italie
Cet article est une ébauche concernant le christianisme, la peinture et l’Italie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hétimasie représentée dans les fresques de Giotto à Assise (panneau 9)
Mosaïque de Ravenne

L’hétimasie[1] (du grec ἑτοιμασία - hetoïmasia - prononcé avec iotacisme etimasia) et aussi sous forme vieillie hétémasie, en latin hetoemasia, en italien "etimasia"[2], est le nom donné à un motif iconographique de la peinture chrétienne représentant un trône vide, symbolisant l'attente du retour du Christ de la Seconde Parousie (etoimasai, Luc 1:17, Luc 1:76, Luc 9:52, Jean 14:2).

Le thème du trône vide de l'hétémasie se retrouve dans l'art gréco-bouddhique, IIe siècle.

Ce thème du trône vide destiné à un dieu se retrouvait à Rome lors de la cérémonie du lectisternium avec le pulvinar, il se retrouve également dans l'art-gréco bouddhiste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En Italie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • F. Tristan, Les premières images chrétiennes, Fayard, 1996, 438-441.
  • M. Bezzi, Iconologia della sacralità del potere: il tondo Angaran e l'etimasia, Spoleto, CISAM, 2007 (ISBN 978-88-7988-072-5)
  • Léna Grigoriadou, "Tradition et création. Notes sur le système figuratif byzantin", dans : Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1974, volume 29, n° 2, pp. 337-348 : "Hétimasie".
  • Carmen Buda, L'hétimasie dans l'art monumental byzantin, 2002 (Fribourg/Freiburg, Chaire d'archéologie paléochrétienne et byzantine. Mémoires de licence achevés).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Encyclopédia Universalis, "Hétimasie"[1] ; "Hétimasie", dans : Dictionnaire reverso" [2] ; Athanase" : Hétimasie (n.f.) : du grec *etoimasia,* etoimasias, « préparation ». L’hétimasie désigne l’attente symbolique de la seconde venue du Christ pour le Jugement dernier. En iconographie, l’hétimasie est représentée par le trône vide du Juge suprême ; sur le trône on voit la Croix, le livre des Ecritures et, parfois, le Saint-Esprit sous forme de colombe[3].
  2. (en) « M. Bezzi, Iconologia della sacralità del potere: il tondo Angaran e l'etimasia. ([[International Standard Book Number|ISBN]] [[Spécial:Ouvrages de référence/9788879880725|9788879880725]]) », sur www.libroco.it (consulté le 5 juin 2010)

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]