Étienne de La Vaissière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaissière.
image illustrant un historien image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un historien français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Étienne de La Vaissière
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
DijonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Étienne de la Vaissière est un historien français, directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales, né le 5 novembre 1969 à Dijon[1]. Il enseigne l’histoire de l’Asie centrale médiévale, et est spécialiste de l’histoire économique et sociale de la région du IVe au IXe siècles, avant et après l’arrivée de l’islam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne de la Vaissière est né le 5 novembre à Dijon. En 1990, il intègre l'École normale supérieur d'Ulm et obtient l'année suivante à la fois la licence de philosophie à Paris I et la licence d'histoire à Paris IV. En 1992, il poursuit ses études en histoire et passe sa maitrise d'histoire du Haut Moyen Âge à Paris X Nanterre avec pour thème «L’Hagiographie irlandaise d’après le Codex de Salamanque». Après avoir obtenu l'agrégation d'histoire en 1993, il passe son DEA d'histoire du Haut Moyen Âge toujours à Nanterre avec pour sujet : « Histoire du sixième âge: le passé biblique et l’historiographie du VIe au VIIIe siècle » qu'il soutient en 1995. La même année il devient allocataire-moniteur normalien puis attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'INALCO où il enseigne l'histoire russe, l'histoire de l'Asie centrale et l'histoire musulmane[1].

En 1999, il soutient sa thèse à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) « Histoire des marchands sogdiens » dirigé par P. Bernard et devient maître de conférences en septembre 2000 à l'EPHE, section des sciences historiques et philologiques dans la spécialité « Histoire de l'Asie centrale médiévale ». En 2006, il soutient son Habilitation à diriger des recherches (HDR) à Paris X Nanterre sur le thème « Élites d’Asie centrale (Ve-Xe siècle). Essais d’histoire sociale ». En 2011, il devient directeur d'études à l'EHESS[1].

Publications (ouvrages)[modifier | modifier le code]

  • Histoire des marchands sogdiens, Collège de France/De Boccard, Paris, 2002 (réed. 2004) (traduit en anglais, chinois et japonais)
  • Avec Éric Trombert (dir.), Les Sogdiens en Chine, École française d’Extrême-Orient, Paris, 2005
  • Avec Matteo Compareti (dir.), Royal Nawruz in Samarkand, supplément à la Rivista degli Studi Orientali, 2006
  • Avec M. Ghose "Hephtalites", dans Bulletin of the Asia Institute, 2007. [1]
  • Samarcande et Samarra. Élites d'Asie centrale dans l'empire abbasside, Peeters, Louvain, 2007
  • Islamisation de l'Asie centrale. Processus locaux d'acculturation du VIIe au XIe siècle (actes du colloque du même nom organisé en novembre 2007 au Collège de France), Peeters, Louvain, 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fiche biographique sur le site de l'EPHE » (consulté le 5 juillet 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]