Étienne Omer Wauquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étienne Omer Wauquière
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
MonsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Étienne Omer Wauquier[Note 1], né à Cambrai le et mort à Mons le , est un peintre, lithographe et sculpteur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne Omer Wauquier, né le à Cambrai, étudie à l'académie de Mons[5].

Peintre d'histoire, de scènes de genre et de portraits, Étienne Omer Wauquier sculpte les cariatides de la salle des pas perdus et quatre bustes pour le grand vestibule du palais de Justice de Mons en 1848.

Il est directeur de l'Académie de Mons de 1856 à 1869.

Il expose au Salon de Paris de 1843 à 1865 et meurt le à Mons[5].

Élève[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1836 : Scènes de légende.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Bénézit et Le Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours[1] orthographient son nom Étienne Omer Wauquier, mais on peut trouver d'autres formes, telles que Étienne Omer Wauquière[1],[2],[3] ou encore Etienne Waucquier[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Notice d'Étienne Omer Wauquier », sur Le Dictionnaire des peintres belges du XIVe siècle à nos jours (consulté le 27 avril 2019).
  2. (en) « Notice d'Étienne Wauquière », sur Union List of Artist Names (consulté le 27 avril 2019).
  3. Wurzbach 1910, p. 845.
  4. (en) « Notice d'Étienne Omer Wauquier », sur rkd.nl (consulté le 27 avril 2019).
  5. a et b (en) « Wauquier, Étienne Omer », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bénézit.
  • Thieme-Becker, vol. 35 (1942), p. 204.
  • (nl) Alfred von Wurzbach, « Wauquière, Etienne », dans Niederländisches Künstler-Lexikon auf Grund archivalischer Forschungen bearbeitet, vol. 2, , p. 845.

Liens externes[modifier | modifier le code]