Étienne Martellange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Étienne Martellange
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Œuvres principales
Vue du palais des papes d'Avignon par Étienne Martellange en 1617

Étienne Martellange, né le à Lyon (France) et décédé le à Paris, était un frère jésuite, architecte et peintre de renom.

Il a travaillé à la construction de plusieurs collèges et églises jésuites. On lui doit aussi le dessin de nombreuses vues de villes et de monuments, qui sont couramment reproduits, souvent sans que son nom soit mentionné. Ses plans et dessins sont conservés au cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France et d'autres à l’Ashmolean Museum, à Oxford.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Il a notamment été l'architecte des édifices suivants :

Dessins[modifier | modifier le code]

  • Fonds de dessins d'Etienne Martellange [2]
  • Vue du Sisteron en Provence[3]
  • Projet de clôture monumentale pour une chapelle aux armes du duc de Bellegarde, plume, encre brune et lavis brun. H. 0,527 ; L. 0,379 m[4]. Paris, Beaux-Arts de Paris.
  • Projet de profil et face pour un agenouilloir destiné à la chapelle du duc de Bellegarde, pierre noire, plume, encre brune et lavis brun. H. 0,279 ; L. 0,411 m[5]. Paris, Beaux-Arts de Paris. Ces deux dessins nous permettent de documenter les contributions de Martellange aux décors intérieurs de ses projets architecturaux. Les inscriptions et les armoiries apposées sur l'une des feuilles signée "Estienne Martellange" et datée de 1613 permettent de la considérer comme un projet pour la clôture de l'oratoire du duc de Bellegarde, la chapelle située à droite du chœur dans l'église des Jésuites de Dijon. L'artiste accompagne son dessin destiné au menuisier de toutes les instructions nécessaires à l'exécution du travail. L'étude d'agenouilloir est signée et datée de 1615 ; on y retrouve les mêmes armoiries. Les choix décoratifs de Martellange sont résolument baroques et rompent avec la tradition décorative héritée de l'école de Fontainebleau[6].
  • Projet de chaire pour l'église du collège des Godrans à Dijon, plume, encre brune, lavis brun et rehauts de blanc. H. 0,775 ; L. 0,268 m[7]. Paris, Beaux-Arts de Paris.
  • "Plan pour la chaire du collège de Dijon en 7bre 1617", plume, encre noire et lavis brun. H. 0,341 ; L. 0,236 m[8]. Paris, Beaux-Arts de Paris. Le projet d'ornementation pour cette chaire est particulièrement spectaculaire. Le graphisme est vif et souple, les nuances de lavis confèrent aux motifs leur volume et leur relief. L'exécution est libre mais soignée. L'artiste a joint un plan à ce projet pour préciser l'accès latéral à son ouvrage[9].
  • Projet de porte monumentale à deux vantaux pour l'église du collège des Gondrans à Dijon, plume, encre brune, lavis brun et d'encre de Chine. H. 0,538 ; L. 0,413 m[10]. Paris, Beaux-Arts de Paris. Cette étude est un dessin-contrat paraphé le 18 octobre 1615 devant notaire par différents membres du Parlement de Bourgogne et par Pierre Dubois maître menuisier. L'étude du dessin permet de le considérer comme préparatoire pour la porte de l'église du collège des Godrans, toujours en place rue de l'École de Droit, à l'entrée principale de l'édifice aujourd'hui affecté à la bibliothèque municipale. Le vocabulaire décoratif mis en place est hérité du baroque romain[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annie Regond, « Le frère Martellange, architecte du collège de la Trinité », dans Étienne Fouilloux, Bernard Hours, Les Jésuites à Lyon, Lyon, ENS Éditions, (lire en ligne)
  2. Étienne Martellange, [Fonds des dessins d'Etienne Martellange], (lire en ligne)
  3. Les nouvelles Provinciales, 1: Visages de la Provence, impr. strasbourgeoise, Jean Norbert, 1963, p. 14
  4. « Projet de clôture monumentale, Etienne Martellange », sur Cat'zArts
  5. « Projet pour un agenouilloir; Etienne Martellange », sur Cat'zArts
  6. Brugerolles, Emmanuelle, Le Dessin en France au XVIIe siècle dans les collections de l’Ecole des Beaux-Arts, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts éditions, 2001, p. 38-42, Cat. 6-7.
  7. « Projet de chaire pour l'église du collège des Godrans à Dijon, Etienne Martellange », sur Cat'zArts
  8. « Plan pour la chaire du collège de Dijon, Etienne Martellange », sur Cat'zArts
  9. Brugerolles, Emmanuelle, Le Dessin en France au XVIIe siècle dans les collections de l’Ecole des Beaux-Arts, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts éditions, 2001, p.42-43, Cat. 8-9.
  10. « Projet de porte monumentale, Etienne Martellange », sur Cat'zArts
  11. Brugerolles, Emmanuelle, Le Dessin en France au XVIIe siècle dans les collections de l’Ecole des Beaux-Arts, Paris, Ecole nationale supérieure des beaux-arts éditions, 2001, p. 44-46, Cat. 10.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]