Éthylène-acétate de vinyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éthylène-acétate de vinyle
Éthylène-acétate de vinyle
Identification
Synonymes

EVA
E/VA
PEVA

No CAS 24937-78-8
PubChem 32742
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute (C4H6O2-C2H4)n[1]
Masse molaire du motif de répétition : 114,14 g·mol-1
Propriétés physiques
Masse volumique 0,93 g·cm-3[2]
d'auto-inflammation 259 °C[2]
Point d’éclair 260 °C[2]
Précautions
NFPA 704[2]

Symbole NFPA 704

 
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.
Granulés d'EVA destinés à être mis en forme.

L'éthylène-acétate de vinyle ou EVA (en anglais : ethylene-vinyl acetate) est issu de la copolymérisation de l'éthylène avec l'acétate de vinyle. Il a été commercialisé en 1950 par ICI.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Les copolymères EVA contiennent environ 20 % en masse de comonomère acétate de vinyle. Leurs propriétés adhésives sont en étroite relation avec la polarité de ce dernier.

Cette résine présente un caractère plus élastomère que le polyéthylène. En effet, l'introduction du motif acétate diminue la cristallinité[3], donc la rigidité. Cela permet plus de flexibilité et une meilleure tenue aux chocs, même à basse température.

Cette matière est alimentaire.

Secteurs d'activité[modifier | modifier le code]

Les polymères thermoplastiques EVA sont à la base de la fabrication des colles thermofusibles (colles hot melt), de films étirables transparents et de gants souples.

L'EVA est retrouvé dans de nombreux secteurs d'activité comme l'emballage, l'alimentaire, le médical, l'automobile et le BTP[4].

EVA pour l'industrie du verre[modifier | modifier le code]

L'EVA est aussi très utilisé dans l'industrie du verre, principalement pour la création de verres feuilletés (communément appelés verres laminés). Dans l'industrie de la lamination du verre, l'EVA est principalement utilisé, en tant qu'adhésif, pour remplacer des matières telles que le polyvinyle de butyral (PVB).

Il existe deux types d'EVA pour la lamination du verre :

  • les EVA thermoplastiques, bon marché ;
  • les EVA thermodurcissables, plus chers, offrent une meilleure qualité d'adhésion et de compatibilité avec divers produits.

EVA thermoplastiques[modifier | modifier le code]

D'après[5].

  • Ils peuvent fondre à une plus basse température (environ 60 °C) ; il ne peut pas y avoir de réticulation.
  • La qualité de l'adhésion est beaucoup plus faible.
  • Ils ne sont pas très versatiles et limités en termes de compatibilité.

EVA thermodurcissables[modifier | modifier le code]

D'après[5].

  • Ils peuvent fondre à une température plus élevée (environ 85 °C) et il peut y avoir réticulation (adhésion complète) à une température plus élevée.
  • La qualité d'adhésion est très élevée et quasi totale.
  • Ils sont très versatiles et compatibles avec divers types de produits.
  • Ils sont réputés pour leur utilisation notamment dans les verres architecturaux, décoratifs, sécuritaires, blindés et photovoltaïques.

Commerce[modifier | modifier le code]

La France est nette exportatrice d'éthylène-acétate de vinyle[Quand ?], d'après les douanes françaises[réf. nécessaire].

En 2014, le prix moyen à la tonne à l'export était de 1 700 €[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ChemIDPlus
  2. a, b, c et d « Ethylene vinyl acetate copolymer », sur ull.chemistry.uakron.edu (consulté le 12 février 2010)
  3. Le groupe acétate, volumineux, détruit la symétrie du réseau.
  4. « EVA - Éthylène vinyle acétate », sur materiautech.org (consulté le 1 octobre 2013)
  5. a et b (en) Megan Headley, NewsAnalysis:Trends - EVA Finds Popularity Among Decorative Fabricators, USGlass, vol. 49, issue 4, avril 2014
  6. « Prix : EVA (Ethylene-Vinyl Acetate) », sur commoprices.com (consulté le 8 juin 2015)