Éthologie cognitive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la zoologie image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant la zoologie et la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'éthologie cognitive est une discipline intégrative qui associe principalement l'éthologie et la psychologie et qui étudie l'intelligence des animaux.

Origine de la discipline[modifier | modifier le code]

La synthèse des sciences cognitives et de l'éthologie a donné naissance à l'éthologie cognitive, qui a pour « objet principal l'observation des animaux dans un milieu plus ou moins naturel et pour but de comprendre l'évolution, l'adaptation, l'origine et le développement d'un répertoire comportemental spécifique à chaque espèce »[1].

L'expression « éthologie cognitive » a été initialement proposée par Donald Griffin dans son livre The Question of Animal Awareness[2],[3], publié en 1976.

Le terme tend à remplacer celui d'« intelligence animale » considéré comme obsolète dans les publications en langue anglaise. L'équivalent humain est la « psychologie cognitive ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tinbergen, 1963
  2. (en) Donald Redfield Griffin, The Question of Animal Awareness : Evolutionary Continuity of Mental Experience, New York, Rockefeller University Press, , viii + 135 p. (ISBN 0-87470-020-5)
  3. Michel Kreutzer et Jacques Vauclair, « La cognition animale au carrefour de l'éthologie et de la psychologie », dans Jacques Vauclair et Michel Kreutzer (dir.), L'Éthologie cognitive, Paris, Ophrys - Maison des sciences de l'homme, coll. « Cogniprisme », , viii + 272 p. (ISBN 2-7080-1055-7 et 2-7351-1033-8), p. 1-19

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Niko Tinbergen, « On Aims and Methods in Ethology » [Objectifs et méthodes de l'éthologie], dans Zeitschrift für Tierpsychologie [Journal de psychologie animale], 1963, no 20, p. 410-433.

Articles connexes[modifier | modifier le code]