Éthique de la population

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'éthique de la population est l'étude philosophique des problèmes éthiques qui concernent les populations. On l'appelle aussi parfois l'axiologie de la population, qui est "la théorie qui compare plusieurs situations, lorsque ces situations diffèrent en fonction du nombre de personnes ayant vécu"[pas clair].[1] Elle traite des problèmes particuliers qui se posent lorsque des actions ou des décisions politiques n'affectent pas des personnes individuelles, mais simplement remplacent un groupe de personnes par un autre[pas clair]. De tels problèmes ne surviennent généralement que lorsque nos actions affectent les générations futures. Les doctrines en éthique de la population incluent le natalisme (encourager la procréation et la croissance de la population) et l'antinatalisme (qui considère la naissance comme indésirable).

«La plupart des discussions sur l’éthique de la population se sont concentrées sur la façon d’évaluer les avantages les populations en fonction de leur caractère plus ou moins positif, c’est-à-dire sur comment classer des populations [...]. Ce domaine comporte de nombreux paradoxes qui visent à montrer que les convictions que nous croyons avoir sont incohérentes dans les cas où le nombre de personnes et leur bien-être varient. »[2]

L'éthique de la population est particulièrement importante en ce qui concerne la prise de décisions à grande échelle, comme celles qui touchent à la politique climatique.[3] L'éthique de la population peut aussi être utilisée pour évaluer des scénarios qui influencent les préférences des gens concernant la prévention des décès dans les organisations caritatives[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

En anglais

Références[modifier | modifier le code]

  1. Greaves, Hilary. "Comparing existence and nonexistence". http://users.ox.ac.uk/~mert2255/talks/existence.pdf
  2. Arrhenius Gustav, 2004, The paradoxes of future generations and normative theory, in The repugnant conclusion, essays on population ethics, p.201, Dordrecht, Holland: Kluwer Academic Publishers.
  3. Population Ethics: Theory and Practice. Future of Humanity Institute, University of Oxford. http://www.populationethics.org/
  4. Cotra, « AMF and Population Ethics », The GiveWell Blog, (consulté le 13 janvier 2017)