Étendard de Cyrus le Grand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Étendard de Cyrus le Grand, inv. no 2436

L'étendard de Cyrus le Grand est une pièce archéologique majeure conservée au musée national d'Iran de Téhéran. Datant du règne de Cyrus le Grand (entre 559 et 530 av. J.-C. environ), elle a été découverte dans les fouilles de Persépolis au palais d'Apadana, où l'empereur achéménide recevait les délégations officielles et se présentait devant la cour. Il était assis derrière un rideau et lorsque le rideau s'ouvrait l'assistance devait se prosterner devant lui. Sa garde devait également arborer un étendard. Celui de Cyrus figurait un shahbaz (faucon d'or aux ailes déployées de la mythologie perse), dieu protecteur qui vivait, selon la légende, dans les montagnes. L'emblème au shahbaz a été adopté aussi par les successeurs de Cyrus.

L'étendard de Cyrus conservé au musée national d'Iran est de forme carrée, bordé d'une frange de triangles qui alterne des triangles plus clairs et des triangles plus foncés (il semble que les couleurs des triangles des étendards de l'empereur alternaient le blanc, le rouge et le vert, et que les étendards étaient rouges, comme le montre la mosaïque d'Alexandre du musée archéologique de Naples) sur les quatre côtés. Le shabaz - la tête hiératiquement tournée vers la droite - tient dans ses serres une couronne que l'on retrouve aussi sur la tête, symbole du faravahar (ou grâce spéciale divine). L'étendard se portait sur un mât ou un longue hampe. Xénophon rappelle dans l'Anabase (I, X)[1] et la Cyropédie (VII, 1, 4)[2] que l'étendard du roi était un «aigle d'or, les ailes déployées, élevé en haut d'une longue hampe».

Cette pièce en pâte de lapis lazuli se trouve au musée national d'Iran sous l'inventaire no 2436.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Briant, Histoire de l’Empire perse, de Cyrus à Alexandre, Paris, 1996

Notes et références[modifier | modifier le code]