Ételfay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ételfay
Ételfay
Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Montdidier
Intercommunalité CC du Grand Roye
Maire
Mandat
Marie-Line Bailleul
2020-2026
Code postal 80500
Code commune 80293
Démographie
Gentilé Etelfayens
Population
municipale
370 hab. (2018 en diminution de 5,37 % par rapport à 2013)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 39′ 44″ nord, 2° 37′ 11″ est
Altitude Min. 88 m
Max. 110 m
Superficie 8,12 km2
Élections
Départementales Canton de Roye
Législatives 4e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Ételfay
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Ételfay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ételfay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ételfay

Ételfay est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Fignières Becquigny Rose des vents
Montdidier N Lignières
O    Ételfay    E
S
Faverolles

Immédiatement au nord-est de Montdidier, le village est desservi par la route départementale 135A.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Les archives informent que le fief d'Etelfay, fut détenu principalement par la famille De Vendeuil à partir de 1490. Le blason de cette famille est depuis ce jour celui du village.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995   René Mary   Démissionnaire
avant 2001 mai 2020[1] Denis Warmé   Médecin
mai 2020[2] En cours
(au 29 mai 2020)
Marie-Line Bailleul    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2018, la commune comptait 370 habitants[Note 1], en diminution de 5,37 % par rapport à 2013 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480427388423411416442415427
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
400387390374365381360357343
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
340348316344349339284331325
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
308284250261362391374391383
2018 - - - - - - - -
370--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école locale a compté jusqu'à deux classes primaires. Elle ferme en 1972 par manque d'élèves[7].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin.
  • Oratoire de la Vierge des trois villages. La tradition raconte que ce fut le lieu où le meunier fut assassiné dans son moulin[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Godard, Description du canton de Montdidier : Notes historiques et archéologiques sur les communes du canton - Mémoire présenté à la Société des Antiquaires de Picardie, (lire en ligne).
  • Jacqueline Picoche, Un vocabulaire picard d'autrefois : Le parler d'Ételfay (Somme), étude lexicologique et glossaire étymologique, Publications de la Société de dialectologie picarde, n° 6, Arras : Archives du Pas-de-Calais, 1969, 300 p. + illust.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Denis Warmé prend sa retraite de maire d’Ételfay : A 73 ans, ce médecin veut profiter de la retraite », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2020) « Denis Warmé est élu communal depuis trente ans. Il a été conseiller municipal, adjoint au maire puis premier magistrat, d’abord pour un demi-mandat après la démission de René Marie, puis deux fois pour un mandat complet ».
  2. « Marie-Line Bailleul, première femme au poste de maire à Ételfay », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 4 juin 2020) « Elle a commencé sa carrière politique locale en 1983, puis a occupé le poste de première adjointe, une première fois pour un demi-mandat avant de démissionner de concert avec le maire de l’époque, René Mary. Elle est ensuite revenue première adjointe lors du dernier mandat de Denis Warmé qui lui a bien volontiers cédé la place ».
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  7. « L'ancienne école sur le site Etelfay.fr. »
  8. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 219 (ASIN B000WR15W8).