États latins d'Orient

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (avril 2017).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Latin (homonymie).
Les États latins d’Orient en 1135.
Les États latins d’Orient au XIIe siècle.

Les États « latins » (ou « francs ») d’Orient sont les fiefs que plusieurs chefs croisés se découpèrent au Levant (voir le sens des adjectifs « latins » et « francs » dans ce contexte).

Quatre États furent créés au proche-Orient dans la foulée de la première croisade :

Près d’un siècle plus tard, Richard Cœur de Lion conquit l’île de Chypre sur un seigneur byzantin et donna l’île à Guy de Lusignan qui y fonda une monarchie :

À la fin des guerres byzantino-normandes (en) de 1050–1185 fut fondé dans les îles Ioniennes :

Lors de la prise de Constantinople, au cours de la quatrième croisade et par la suite, plusieurs États furent également fondés dans l’Empire byzantin :

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]