État de La Guaira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

État de La Guaira
Blason de État de La Guaira
Héraldique
Drapeau de État de La Guaira
Drapeau
État de La Guaira
Vue du massif côtier depuis la mer en 1999, lors de la catastrophe naturelle, connue comme la tragédie de Vargas du 15 décembre 1999.
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
Capitale La Guaira
Gouverneur
Mandat
José Alejandro Terán
Depuis 2021 (en cours)
Démographie
Population 352 920 hab. (2011)
Densité 236 hab./km2
Géographie
Superficie 149 650 ha = 1 496,5 km2
Localisation
Localisation de État de La Guaira
Liste des États du Venezuela

L’État de La Guaira (en espagnol : Estado La Guaira), précédemment « État de Vargas » jusqu'au , est l'un des 23 États qui composent le Venezuela. Sa capitale est La Guaira. En 2011, sa population s'élèvait à 352 920 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque coloniale, son territoire fait partie de la province de Caracas. En 1864, lorsque se crée le District Fédéral, Maiquetía et La Guaira formèrent une entité en deux départements Aguado (Maiquetía, Carayaca, Tarma et Olivares) et Vargas (La Guaira, Macuto, Caraballeda, Naiguatá et Caruao ). En 1868, il se joint au département Libertador de l'État de Bolívar, l'actuel État de Miranda. De 1879 à 1880, il fit partie du District Fédéral, en 1880 il revient intégrer l'État de Bolívar, excepté Macuto qui continue son association avec le District Fédéral. En 1900, le département de Vargas s'incorpore de nouveau au District Fédéral et Aguado à l'État de Miranda. En 1909, tant Vargas que Aguado sont réincorporés au District Fédéral. En 1936, Vargas et Aguado se fusionnent pour donner le département de Vargas. Jusqu'à 1987, il conserve son nom et ses conditions de département, mais en raison d'un décret en 1986, il redevient une municipalité du nom de Vargas. C'est finalement en 1998 qu'il obtient le statut d'État, le dernier des 23 États du Venezuela. Au , l'État de Vargas est renommé en « État de La Guaira » (Estado La Guaria, en espagnol).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

L'État de La Guaira est bordé au nord par la mer des Caraïbes et l'archipel de los Roques, à l'est par la mer des Caraïbes, le district métropolitain de Caracas et l'État de Miranda, à l'ouest par la mer des Caraïbes et l'État d'Aragua et enfin au sud par le district métropolitain de Caracas. Son littoral s'étend sur 170 km.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Milieux naturels et environnement[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

L'État de La Guaira bénéficie d'un climat subtropical avec une température moyenne de 26 °C. Il y a de plus une cordillère qui longe la côte de la mer sur la quasi-totalité de l'État, mais à un certain endroit, celle-ci est interrompue par une vallée, la Vallée de Tacagua. De plus, quelques plages y sont répertoriées mais à cause de leur malpropreté et de la contamination du sol, seule la population locale s'y baigne.

Le , eut lieu une catastrophe appelée la « tragédie du Vargas » : des inondations et des glissements de terrains firent entre 30 000 et 50 000 morts ; en outre, 200 000 personnes furent évacuées. Il tomba autant de pluie en 24 heures qu’en deux années normales.

Transports[modifier | modifier le code]

Transport routier[modifier | modifier le code]

Transport fluvial[modifier | modifier le code]

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Démographie, société et religions[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2000, la population de l'État de Vargas était de 309 134[réf. nécessaire] habitants comparativement à 280 439 habitants en 1990. La densité de population est assez élevée soit 232 hab./km2.La population de l'État de Vargas représente 1,8 % de la population nationale. En 2000, la majorité de la population est concentrée dans les villes suivantes : La Guaira (25 324 hab.), Catia La Mar (118 466 hab.), Maiquetía (58 074 hab.), Caraballeda (35 851 hab.), Carayaca (29 993 hab.), Naiguatá (18 576 hab.), Macuto (13 724 hab.) et Caruao (4 156 hab.).

En 2011, selon l'Institut national de la statistique (Instituto Nacional de Estadística en espagnol), la population a augmenté de 18.39 % entre 2001 et 2011 et s'élève à 352 920 habitants lors de ce dernier recensement[1] :

1990 2001[1] 2011[1]
280 439[réf. nécessaire] 298 109 352 920

Religions[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Contrairement aux autres États du pays, l’État de La Guaira est constituée d'une seule municipalité[note 1] divisée en 11 paroisses civiles[note 2] :

Municipalité Localisation Chef-lieu Nombre de
paroisses
civiles
Paroisses
civiles
Population
(2001[1])
Population
(2011[1])
Vargas Venezuela - Vargas - Vargas.svg La Guaira 11 Caraballeda (Caraballeda)
Carayaca (Carayaca)
Carlos Soublette (Maiquetía)
Caruao (La Sabana)
Catia La Mar (Catia La Mar)
El Junko (El Junko)
La Guaira (La Guaira)
Macuto (Macuto)
Maiquetía (Maiquetía)
Naiguatá (Naiguatá)
Urimare (Catia La Mar)
298 109 352 920
Total Vargas in Venezuela.svg 11 298 109 352 920

Organisation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le pouvoir exécutif est l'apanage du gouverneur. L'actuel gouverneur est José Alejandro Terán depuis le .

Photo Scrutin Période Nom du gouverneur Parti politique Résultat électoral Notes
Sin foto.svg 1998 1998-2000 Alfredo Laya PPT 39.27 %
Sin foto.svg 2000 2000-2004 Antonio Rodríguez San Juan MVR 59.76 %
Sin foto.svg 2004 2004-2008 Antonio Rodríguez San Juan MVR 55.22 %
Sin foto.svg 2008 - 2012 Jorge García Carneiro PSUV 61.57 %
Sin foto.svg 2012 2012-2016 Jorge García Carneiro PSUV 73.44 %
Sin foto.svg 2017 2017 - Jorge García Carneiro PSUV 52.98 % mort en exercice
Sin foto.svg
-
- José Manuel Suárez[2] PSUV
-
intérim
Sin foto.svg 2021 Depuis le (en cours) José Alejandro Terán[3] PSUV 50.12 %[3] Actuel gouverneur

Géographie électorale[modifier | modifier le code]

Vie politique[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Représentation nationale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En raison de sa situation géographique, l'État de Vargas a développé ses infrastructures de transport, le port de La Guaira, le deuxième port maritime du Venezuela par son trafic et l'aéroport international Maiquetía ~ Simón Bolívar, qui réalise 90 % du trafic international de passagers du pays, à Maiquetía, à 20 km de Caracas. Cependant, il est aussi un État pauvre comme en témoignent ses nombreux bidonvilles.

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Impôts et taxes[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Événements culturels[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. municipio, en espagnol
  2. parroquia, en espagnol

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Estado Vargas », sur Instituto Nacional de Estadística (consulté le )
  2. (es) « José Manuel Suárez asume la Gobernación de Vargas tras muerte de García Carneiro », sur efectococuyo.com, (consulté le )
  3. a et b (es) « Con 58,2% de abstención, el chavismo se lleva 20 gobernaciones, la MUD 2 y Fuerza Vecinal 1 », sur El Nacional, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]