État d'Yaracuy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

État d'Yaracuy
Blason de État d'Yaracuy
Héraldique
Drapeau de État d'Yaracuy
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
Capitale San Felipe
Gouverneur
Mandat
Julio León
Depuis 2008 (en cours)
Démographie
Population 600 852 hab. (2011)
Densité 85 hab./km2
Géographie
Superficie 710 000 ha = 7 100 km2
Localisation
Localisation de État d'Yaracuy
Liste des États du Venezuela

Yaracuy est l'un des 23 États du Venezuela, traversé par la rivière Yaracuy. En 2011, sa population s'élève à 600 852 habitants. Sa capitale est San Felipe.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot yaracuy provient des mots des langues jirajaranes yara ou yarai signifiant « prendre de l'eau » et cuí ou cu-í signifiant « au loin » ou « de loin » de sorte que yaracuy signifie « prendre de l'au au loin » ou « prendre de l'eau de loin ».

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire écrite d'Yaracuy commence en 1530 avec le passage de l'explorateur et chroniqueur allemand Nikolaus Federmann (1505-1542), lieutenant du gouverneur Welser d'Augsbourg.

Pendant l'époque de domination espagnole, le territoire est intégré à la province de Caracas. À l'indépendance en 1811, l'Yaracuy est intégré à la province de Barquisimeto, puis le , fusionne avec la province de Carabobo. De nouveau, le , il est intégré à la province de Barquisimeto.

Ce n'est qu'en 1855 qu'apparaît pour la première fois la province d'Yaracuy, composées des cantons de Nirgua, San Felipe et Yaritagua, avec San Felipe comme capitale.

En 1859, c'est le deuxième territoire a acquérir le statut d'État avec l'avènement de la guerre fédérale, statut confirmé seulement en 1864 avec le triomphe de la révolution.

Jusqu'au début du 20e siècle, le territoire dépend du Grand État de Lara et n'obtient son statut actuel qu'en 1909.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Milieux naturels et environnement[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Transport routier[modifier | modifier le code]

Transport fluvial[modifier | modifier le code]

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Démographie, société et religions[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Institut national de la statistique (Instituto Nacional de Estadística en espagnol), la population a augmenté de 20,39 % entre 2001 et 2011 et s'élève à 600 852 habitants lors de ce dernier recensement[1] :

2001[1] 2011[1]
499 049 600 852

Religions[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Subdivisions[modifier | modifier le code]

L'État est divisé en 14 municipalités[note 1] totalisant 12 divisions territoriales dont 7 paroisses civiles[note 2] et 5 « capitales », ou « parroquia capital », en espagnol. En effet, dans la majorité des municipalités de l'État, la législation n'accorde pas de type de nom particulier à la division correspondant au territoire où se situe son chef-lieu ; l'Institut national de la statistique du Venezuela a créé le terme de « parroquia capital », ici traduit par le terme « capitale » à cette fin ; cette division territoriale et statistique est identifiée dans ce présent tableau par le nom en italiques suivi d'une astérisque :

Municipalité Localisation Chef-lieu Nombre de
divisions
territoriales
(paroisses civiles
+ « capitales »)
Paroisses civiles
(capitales)[2]
Population
(2001[1])
Population
(2011[1])
Arístides Bastidas Venezuela - Yaracuy - Arístides Bastidas.svg San Pablo 0 (aucune)[2] 16 839 20 485
Bolívar Venezuela - Yaracuy - Bolívar.svg Aroa 0 (aucune)[2] 25 926 31 185
Bruzual Venezuela - Yaracuy - Bruzual.svg Chivacoa 2
(1 + 1)
Campo Elías (Campo Elías)
Capitale Bruzual * (Chivacoa)
59 059 69 732
Cocorote Venezuela - Yaracuy - Cocorote.svg Cocorote 0 (aucune)[2] 35 668 41 481
Independencia Venezuela - Yaracuy - Independencia.svg Independencia 0 (aucune)[2] 46 191 57 811
José Antonio Páez Venezuela - Yaracuy - José Antonio Páez.svg Sabana de Parra 0 (aucune)[2] 15 101 19 673
La Trinidad Venezuela - Yaracuy - La Trinidad.svg Boraure 0 (aucune)[2] 13 258 17 200
Manuel Monge Venezuela - Yaracuy - Manuel Monge.svg Yumare 0 (aucune)[2] 10 600 13 180
Nirgua Venezuela - Yaracuy - Nirgua.svg Nirgua 3
(2 + 1)
Capitale Nirgua * (Nirgua)
Salom (Salom)
Temerla (Temerla)
51 267 58 932
Peña Venezuela - Yaracuy - Peña.svg Yaritagua 2
(1 + 1)
Capitale Peña * (Yaritagua)
San Andrés (Cambural)
81 518 101 620
San Felipe Venezuela - Yaracuy - San Felipe.svg San Felipe 3
(2 + 1)
Albarico (Albarico)
Capitale San Felipe * (San Felipe)
San Javier (Marín)
86 169 100 759
Sucre Venezuela - Yaracuy - Sucre.svg Guama 0 (aucune)[2] 15 974 18 988
Urachiche Venezuela - Yaracuy - Urachiche.svg Urachiche 0 (aucune)[2] 18 210 21 966
Veroes Venezuela - Yaracuy - Veroes.svg Farriar 2
(1 + 1)
Capitale Veroes * (Farriar)
El Guayabo (Casimiro Vásquez)
23 269 27 840
Total Yaracuy in Venezuela.svg 7 + 5 499 049 600 852

Organisation des pouvoirs[modifier | modifier le code]

Le pouvoir exécutif est l'apanage du gouverneur. L'actuel gouverneur est Julio León depuis le .

Photo Scrutin Période Nom du gouverneur Parti politique Résultat électoral Notes
Sin foto.svg 1989 - Nelson Suárez Montiel Copei 42.83 % Premier gouverneur élu
Sin foto.svg 1992 - Nelson Suárez Montiel Copei 66.43 %
Sin foto.svg 1995 - Eduardo Lapi CN 45.77 %
Sin foto.svg 1998 - Eduardo Lapi CN 56.00 %
Sin foto.svg 2000 - Eduardo Lapi CN 51.32 %
Sin foto.svg 2004 - Carlos Giménez Podemos 50.73 % Destitué pour faits de corruption durant son mandat.
Sin foto.svg
-
- Alex Sánchez MVR
-
intérim à la suite de la destitution de Carlos Giménez
Sin foto.svg 2008 - Julio León PSUV 57.83 %
Sin foto.svg 2012 - Julio León PSUV 61.48 % Réélu
Sin foto.svg 2017 - Julio León PSUV 62.13 % Réélu
Sin foto.svg 2021 Depuis le (en cours) Julio León[3] PSUV 45.89 %[3] Réélu, actuel gouverneur

Géographie électorale[modifier | modifier le code]

Vie politique[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Représentation nationale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Impôts et taxes[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Événements culturels[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Sports et loisirs[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. municipio, en espagnol
  2. parroquia, en espagnol

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Estado Yaracuy », sur Instituto Nacional de Estadística (consulté le )
  2. a b c d e f g h i et j « División Político Territorial (DPT) de la República Bolivariana de Venezuela con fines Estadísticos », sur ine.gov.ve (consulté le )
  3. a et b (es) « Con 58,2% de abstención, el chavismo se lleva 20 gobernaciones, la MUD 2 y Fuerza Vecinal 1 », sur El Nacional (consulté en )

Lien externe[modifier | modifier le code]