Étang de la Gruère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Étang de la Gruère
Image illustrative de l’article Étang de la Gruère
L'étang de la Gruère
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Jura Jura
Géographie
Coordonnées 47° 14′ 17″ nord, 7° 02′ 49″ est
Origine artificielle
Longueur 500 m[1]
Largeur 60 m[1]
Altitude 998 m
Profondeur 4,5 m[1]
Divers
Commentaire sur la commune de Saignelégier
Géolocalisation sur la carte : canton du Jura
(Voir situation sur carte : canton du Jura)
Étang de la Gruère
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Étang de la Gruère

L’Étang de la Gruère est un étang suisse, dans le canton du Jura.

Localisation[modifier | modifier le code]

De 500 m de longueur, de 60 m de largeur et pour 4,5 m de profondeur[1], cet étang se situe dans les Franches-Montagnes, précisément sur le territoire de la commune de Saignelégier.

Histoire[modifier | modifier le code]

La zone autour de l'étang est une tourbière formée il y a 12 000 ans[2]. L'étang lui-même a été créé au XVIIe siècle pour alimenter un moulin à céréales, d'où son nom rappelant les "gruaux" d’avoine[3]. En parallèle, la tourbe y est exploitée pour le chauffage jusqu'en 1943, année de l'assèchement du marais[4].

Le , le gouvernement du canton du Jura place l'étang sous la protection de l'État en le transformant en réserve naturelle[5]. Dans les années 1980, un plan de régénération a été mis en place afin de combler les galeries utilisées pour l’extraction de la tourbe[4].

En 1996, un plan de gestion représentant le résultat d'un premier consensus entre les différents acteurs et partenaires de plus de 100 hectares de réserve naturelle répartis sur quatre communes – Saignelégier, Tramelan, Le Bémont, Montfaucon - est établi dans un but de préserver cet espace naturel qui est aussi un terrain de détente visité par 100 000 à 150 000 personnes chaque année. Elles s’y adonnent à la balade, au pique-nique, à la baignade, au patin sur la glace en hiver et à la pêche (brochet, perche, carpe, tanche, introduits par l'homme).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jura Tourisme, « Etang de la Gruère, Saignelégier » (consulté le 3 décembre 2007)
  2. « Étang de la Gruère un haut-marais d'importance nationale » (consulté le 3 décembre 2007)
  3. aqueduc.info, « L’Étang de la Gruère, dans les Franches-Montagnes » (consulté le 3 décembre 2007)
  4. a et b [PDF] Carole Gonet, « Régénération des marais » (consulté le 3 décembre 2007)
  5. [PDF] Chancellerie d'État, « Arrêté mettant l’étang de la Gruère et ses environs immédiats sous la protection de l’État » (consulté le 3 décembre 2007)