Étangs de Vaux et de Baye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Étang de Baye)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaux et Baye.

Étangs de Vaux et de Baye
Vue de l'étang de Vaux
Vue de l'étang de Vaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 51″ nord, 3° 36′ 46″ est
Type artificiel
Origine Étangs artificiels
Superficie
 · Maximale
 · Minimale
2,2 km2
1,3 km2
16 ha
Longueur 4 km
Largeur 700 m
Altitude 235 m
Profondeur
 · Maximale
 · Moyenne
3,5 m
4 m
3 m
Volume 6,63 millions de m3
(volume cumulé des 3 étangs)
Hydrographie
Émissaire(s) Ruisseau de Venin
Divers
Peuplement piscicole Carnassiers, poissons blancs, carpes

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Étangs de Vaux et de Baye

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Étangs de Vaux et de Baye

Les étangs de Vaux et de Baye sont des étangs artificiels du département de la Nièvre.

Les étangs[modifier | modifier le code]

Ces étangs couvrent une superficie totale de 220 hectares et ont une capacité maximale de 6,63 millions de mètres cubes. Ils comprennent en réalité :

  • l'étang de Vaux (130 ha) au nord
  • l'étang de Baye (74 ha) au sud
  • l'étang de Perchette (16 ha) au nord de l' étang de Vaux et souvent confondu avec ce dernier

Ils sont classés Espaces naturels sensibles. La richesse ornithologique de ces étangs est grande : aux espèces nicheuses s'ajoutent lors des périodes de migrations de nombreux autres oiseaux qui font halte sur les plans d'eau.

Les étangs de Vaux et de Perchette ont une profondeur moyenne de 2 mètres et sont entourés de forêts. Ils sont accessibles seulement en certains points de leur périmètre. Ils sont dédiés essentiellement à la pêche.

L'étang de Baye quant à lui a une profondeur variant de 3 à 4 mètres et est bordé par une digue au sud-est où une rigole permet une communication avec le canal du Nivernais.

Son fond est limoneux. Son niveau reste stable toute l'année afin de permettre le bon fonctionnement de sa base nautique.

Vidange de 2013[modifier | modifier le code]

Les deux étangs ont été vidangés à l'automne 2013, afin d'optimiser leur gestion piscicole. Ils ont été réouverts à la pêche en 2015.

Évolution du volume cumulé des 3 étangs[modifier | modifier le code]

Évolution du volume des étangs de Vaux et de Baye de 2006 à 2008
année / mois jan. fév. mar. avr. mai. jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc.
2006 (en millions de )
(% de la capacité maximale)
3,35
(51%)
3,92
(59%)
3,92
(59%)
5,77
(87%)
5,60
(84%)
5,46
(82%)
4,70
(71%)
4,36
(66%)
4,20
(63%)
3,35
(51%)
3,09
(47%)
2,65
(40%)
2007 (en millions de )
(% de la capacité maximale)
3,14
(47%)
4,30
(65%)
4,66
(70%)
4,30
(65%)
4,10
(62%)
4,19
(63%)
4,04
(61%)
4,60
(69%)
4,04
(61%)
4,12
(62%)
3,87
(58%)
5,35
(81%)
2008 (en millions de )
(% de la capacité maximale)
4,22
(64%)
4,27
(64%)
5,72
(86%)
5,97
(90%)
5,66
(85%)
5,73
(86%)
5,18
(78%)
4,30
(65%)
3,91
(59%)
3,87
(58%)
3,71
(56%)
Source : Bulletins « Inf’eau » de la DIREN de Bourgogne

Le port des Pougeats[modifier | modifier le code]

Le port des Pougeats

Le Port des Pougeats est le point de départ pour des visites exceptionnelles du canal du Nivernais : « villes et villages de la Nièvre », « les voûtes de La Collancelle », les lieux boisés...

Une société propose d'embarquer pour une semaine, un week-end, une journée ou bien quelques heures, à bord de bateaux de toute sorte, accueillant des groupes ou quelques particuliers, et ce sur certains bateaux ne nécessitant pas le permis.

Les sentiers de promenade[modifier | modifier le code]

Ces étangs du centre du département sont connus pour leurs richesses écologiques.

Le sentier du Martin-Pêcheur[modifier | modifier le code]

Le sentier du Martin-Pêcheur

Il débute de la digue séparant l'étang de Baye de l'étang de Vaux, puis se poursuit dans la forêt. Des panneaux et bornes pédagogiques offrent des informations tout au long des 1,5 km de promenade (compter environ 1h30 de découverte aller-retour). Un observatoire vous permet de découvrir discrètement la faune.

Le sentier du Héron Cendré[modifier | modifier le code]

Il débute à proximité du hameau de Vaux. Sur 750 m, le héron cendré vous présente quelques exemples de la faune et de la flore du site. Après avoir découvert les 4 bornes pédagogiques, vous terminerez par un observatoire. À prévoir : 1 h pour l'aller-retour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ces étangs ont été créés à la fin du XVIIIe siècle afin d'alimenter le canal du Nivernais.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]