Étale (sommet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étale
Image illustrative de l’article Étale (sommet)
Géographie
Altitude 2 483 m[1]
Massif Chaîne des Aravis (Alpes)
Coordonnées 45° 51′ 00″ nord, 6° 26′ 51″ est[1]
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Départements Savoie, Haute-Savoie
Ascension
Voie la plus facile depuis Manigod
Géologie
Roches Roches sédimentaires
Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie
(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Étale
Géolocalisation sur la carte : Savoie
(Voir situation sur carte : Savoie)
Étale
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Étale

L'Étale est un sommet de la chaîne des Aravis, à la limite des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Ascension[modifier | modifier le code]

L'Étale est le plus haut sommet de la partie sud du massif des Aravis. Son ascension la plus classique en été se réalise au départ de Comburce au fond de la vallée de Manigod. Il est également possible de rejoindre l'alpage de Tardevant depuis le lieu-dit l'Arblay un peu avant la fin de la route sous l'aiguille, puis le col du Passet où l'on rejoint l'itinéraire de Comburce. Bien que classique, l'itinéraire comporte de nombreux pierriers et une partie finale aérienne. L'Étale est un sommet pour randonneurs avertis. Le couloir au sommet de la combe peut se révéler glissant le matin. Le sommet est ensuite facilement atteint, la traversée des arêtes demande de la vigilance, les prises sont bonnes, et il n'y a qu'un seul passage un peu délicat au bout de l'arête, dit « lame de rasoir », qui peut se prendre en se servant des mains et en trouvant de bonnes prises côté Manigod, le coté Savoie étant un toit qui plonge vers le vide. Le retour peut se faire par une pente herbeuse qui permet d'atteindre une petite brèche en désescalade facile pour rejoindre la combe, ou par une cheminée qui permet de rejoindre l'alpage de Tardevant, voire la brèche précédemment citée en longeant au-dessus de l'alpage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :