Établissement Gerson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gerson.
Établissement Gerson
Armoiries
Devise Sursum corda (« Haut les cœurs »)
Généralités
Création 1884
Pays Drapeau de la France France
Académie de Paris
Coordonnées 48° 51′ 39″ nord, 2° 16′ 30″ est
Adresse 31, rue de la Pompe
75016 Paris
Site internet gerson-paris.com
Cadre éducatif
Réseau Enseignement catholique
Type Enseignement privé
Directeur Philippe Person
Formation École maternelle, École primaire, collège, lycée général S et ES
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Point carte.svg

L'établissement scolaire catholique privé Gerson (école, collège, lycée) sous contrat d'association avec l'État est situé au no 31, rue de la Pompe à Paris dans le 16e arrondissement de Paris. Il a été fondé en 1884 par l'abbé Dibildos.

Début 2015, cet établissement est composé de plus de 1550 élèves et de 53 classes[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Édouard-Hippolyte-Marie Dibildos naît le 15 mars 1856 à Valladolid en Espagne, de parents basques. En 1882, il prépare la fondation de Gerson, qui ouvre en 1884. C'est le quatrième externat de lycéens ; il porte le nom de Jean de Gerson, prédicateur, philosophe, homme politique, enseignant et théologien français du Moyen Âge, chancelier de Notre-Dame et de l'Université de 1395 à 1415. Les précédents externats portent les noms de Bossuet, Fénelon et Ozanam. Ce choix d'intellectuels connus à la fois pour leur intelligence et pour leur vie religieuse visait à ne pas imposer aux lycées une institution trop ouvertement cléricale.

L’enseignement catholique en France et à Paris se développe, l'établissement Gerson en profite avec une augmentation des effectifs. En 2016, l'établissement dépasse 1550 élèves répartis dans les 53 classes de l’établissement.[réf. nécessaire]

Les travaux sont lancés sous la présidence et la direction de François de Cagny et de Véronique Field avec le développement et l’agrandissement du primaire. [réf. nécessaire]

En 2013, sous la présidence et la direction de Guy Grosse et de Philippe Person, le bâtiment du lycée est réhabilité dans son ensemble.[réf. nécessaire]

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 25e sur 109 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 243e au niveau national[1]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[2].

Projet pédagogique[modifier | modifier le code]

L'établissement Gerson accueille des enfants intellectuellement précoces (EIP) depuis 1995 notamment dans des classes spécifiques au collège. Le parcours est individualisé :

  • une filière en trois ans, en suivant le programme, mais avec une accélération et un approfondissement dans certains domaines.
  • une filière en quatre ans pour les enfants aux profils plus dysharmoniques trouvent leur place plus long[3].

Gerson est un établissement ayant le souci de chacun dans sa formation intellectuelle, spirituelle et humaine. S'appuyant sur l'expression « un esprit sain dans un corps sain », l'école accorde de l'importance aux activités périscolaires : sports, théâtre, club d'échecs. Des oraux sont organisés afin de préparer les élèves au bac et aux études supérieures[réf. souhaitée].

L'établissement attache de l'importance aux langues vivantes et aux langues anciennes : enseignement du latin et de l'anglais option européenne (cours d'histoire dispensés en anglais).

Le First Certificate of Cambridge est proposé afin d’obtenir un diplôme délivré par l’université de Cambridge validant un niveau B2.

Pour encourager les élèves de 3e à progresser en anglais et en allemand, Gerson a proposé une préparation aux examens PET de Cambridge et  B2 de l’Institut Goethe[4].

Pour les élèves volontaires, il est également proposé de suivre les formations suivantes :

  • la préparation militaire marine (PMM) ;
  • la préparation du brevet d'initiation d'aéronautique avec l'Ambassadair, organisme de formation agréé par l’État qui intervient dans le domaine de l’aéronautique.

Polémique[modifier | modifier le code]

Certains médias font état en avril 2014 de l'inquiétude d'élèves et de parents à propos de prétendues « dérives intégristes » lors de cours de catéchèse (interventions d'Alliance Vita[5],[6]). D'autres rumeurs, qui évoquent des pressions exercées sur des élèves non catholiques, sont fausses ou difficiles à vérifier[7]. Alliance Vita s'estime diffamée[8]. L'Opus Dei confirme avoir des membres enseignants de Gerson, mais nie intervenir dans l'établissement[9]. Le diocèse de Paris et le ministère de l’Éducation cherchent à vérifier des rumeurs plus larges sur les méthodes de gestion de l'établissement[10],[11],[12].

Le 20 mai, le Conseil de Paris demande « que la question des établissements scolaires privés sous contrat soit étudiée par l’Observatoire parisien de la Laïcité, que des membres de la direction du Lycée Gerson soient auditionnés lors d’une prochaine séance de observatoire parisien de la Laïcité » [13],[14]. En juin, le Conseil régional d'Île-de-France suspend sa subvention au lycée[15]. Le 20 août, le ministère de l’Éducation nationale écrit dans une lettre adressée au conseil régional que le contrat entre l’État et le lycée privé est bien « respecté » et qu’« aucune atteinte à la liberté de conscience des élèves » n’a été constatée[16]. La décision de suspension des subventions est annulée quelques jours plus tard par le préfet de région à la suite d’un recours déposé par Valérie Pécresse, au titre du contrôle de légalité[17].

Le 8 septembre 2014, le porte parole du ministère de l’Éducation nationale déclare que « la mission d’inspection n’a pas constaté de risque d’endoctrinement des élèves ou d’atteinte à la liberté de conscience des élèves et des familles. Rien dans les observations de la mission ne justifie une remise en cause du contrat d’association entre l’État et l’établissement[18] ».

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement départemental et national du lycée
  2. Méthodologie du classement national des lycées français
  3. "Redonner le plaisir d'apprendre aux enfants précoces", La Croix, Paula Pinto Gomes, le 18/07/2009.
  4. « Cambridge et Institut Goethe Gerson Paris », Blog-gerson,‎ (lire en ligne)
  5. Des dérives intégristes secouent un lycée catholique, Europe 1, 14 avril 2014
  6. Le petit journal Canal plus le 30 avril
  7. Le vrai et le faux dans l'affaire du lycée Gerson, La Vie, 28 avril 2014
  8. Soupçons de «dérives intégristes» au lycée Gerson: Alliance Vita se défend, Le Figaro, 17 avril 2014
  9. Lycée Gerson : quels que soient les fantasmes, "il est totalement étranger à l'esprit de l'Opus Dei de pratiquer l'entrisme", Atlantico, 18 avril 2014
  10. Hamon en mission à Gerson - Libération, Libération, 16 avril 2014
  11. Opus Dei, harcèlement, favoritisme : les dérives d'un lycée privé parisien, Le Nouvel Observateur, 21 avril 2014
  12. Le lycée Gerson victime d'une nouvelle polémique , Europe 1, 28 avril 2014
  13. demande saisine de l'observatoire de la laicite lycee gerson .
  14. Le conseil de Paris valide l'audition de la direction du Lycée Gerson par l'observatoire parisien de la Laïcité
  15. Le Parisien 26 juin 2014 La région Ile de france a décidé de suspendre les subventions qu'elle verse au collège-lycée Gerson
  16. « Le lycée Gerson lavé des soupçons de “dérive” » sur le site lefigaro.fr, 7 septembre 2014.
  17. « Pécresse obtient l’annulation de la suspension de la subvention du lycée Gerson »,, sur le site valeursactuelles.com, 26 août 2014.
  18. «Dérives intégristes au lycée Gerson: L'établissement blanchi par le ministère », 20minutes.fr, 8 septembre 2014.
  19. http://www.babelio.com/auteur/Frederick-Gersal/13425
  20. http://www.elysee.fr/la-presidence/valery-giscard-d-estaing/
  21. Interview de Bruno Gollnisch le 3 mai 2014.
  22. Anne Fulda, « Jacques Grange, homme d'intérieur(s) », Le Figaro, encart « Culture », samedi 20 / dimanche 21 septembre 2014, page 38.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]