Été théâtral de Villers-la-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'été théâtral de Villers-la-Ville est une manifestation théâtrale qui a lieu chaque été dans les ruines de l'abbaye cistercienne de Villers-la-Ville. La représentation théâtrale est jouée en soirée et les scènes se déplacent en deux ou trois (parfois quatre) lieux différents du site : l'église abbatiale, le cloître et le côté nord de l'église. La saison dure de la mi-juillet à la mi-août. Avec 500 000 spectateurs attirés depuis sa création en 1987, c'est un moment marquant du spectacle vivant en Belgique.

Naissance de « l’été théâtral de Villers-la-Ville »[modifier | modifier le code]

L'été théâtral de Villers-la-Ville a été créé par Patrick de Longrée et Rinus Vanelslander. Très tôt attiré par le théâtre, Patrick de Longrée monte ses premiers spectacles au cours de ses études. Chargé de plusieurs productions (Théâtre national de Belgique, Rideau de Bruxelles, Comédie Claude Volter, Nouveau Théâtre de Belgique), il peut approcher les scènes et les personnalités importantes du théâtre belge. En 1987, il fonde avec un étudiant en économie, Rinus Vaneslander, la société de production DEL Diffusion[1]. Ils rencontrent la même année le metteur en scène belge Dominique Haumont, et, avec le soutien des autorités administratives auprès desquelles Patrick de Longrée défend depuis plusieurs années l'idée de faire du site de Villers la Ville un lieu de spectacle, ils inaugurent ce projet avec Barabbas[2], pièce de l'auteur belge Michel de Ghelderode. L’été théâtral de Villers-la-Ville est lancé.

Évolution[modifier | modifier le code]

Outre le fait que les représentations aient lieu en plein air avec un large public, l’été théâtral de Villers-la-Ville se caractérise par la dimension épique des œuvres présentées, une politique volontariste de création et l'ampleur des moyens techniques mobilisés.[réf. nécessaire] Les œuvres présentées sont variées. Alternent les pièces classiques (Cyrano de Bergerac[3], Hamlet), des projets plus complexes (Athalie[4] de Racine, La Belle au bois dormant[5]) parfois écrits spécialement pour l'occasion, et des adaptations de grandes œuvres littéraires (Thyl Ulenspiegel[6], La Reine Margot, Les Misérables, Le Nom de la rose[7]. Nombre d'entre elles sont des créations mondiales. A cette variété de projets s'ajoute le souci d'en confier la réalisation à un créateur différent à chaque saison. [réf. nécessaire] Les spectacles sont le fruit d'une intense collaboration artistique associant scénographes, costumiers, éclairagistes, chorégraphes, directeurs musicaux, décorateurs sonores, régisseurs, techniciens, maquilleurs. Ils permettent aux acteurs et aux metteurs en scène d'exprimer pleinement leur créativité. [non neutre]

Leur préparation exige environ 10 mois dont 8 mois pour la recherche des financements, 6 mois de travail avec les concepteurs encadrant le metteur en scène, 2 mois de répétitions et 1 mois pour la construction des décors. Le financement du festival est assuré par la combinaison de subventions publiques (Province du Brabant wallon, Région wallonne, Fédération Wallonie-Bruxelles) et de fonds privés (sponsoring). Le coût des productions varie de 700 000 à 1 million d'euros, le public contribuant à hauteur de 60 % à l'équilibre des productions. Cet équilibre est constant depuis 1987. Les spectacles ont lieu en soirée et la saison, qui dure de la mi-juillet à la mi-août, attire entre 20 000 et 30 000 spectateurs.

Par sa fréquentation, l’été théâtral de Villers-la-Ville s'est imposé dans le paysage belge comme un haut lieu du spectacle populaire et constitue un enjeu touristique majeur pour l'abbaye, qui est aujourd'hui le cadre de nombreuses manifestations culturelles et artistiques[8].[réf. nécessaire] Parallèlement à cette production estivale, Patrick de Longrée et Rinus Vanelslander produisent ou coproduisent d'autres spectacles dans des lieux variés, notamment l'amphithéâtre de Walibi-Wavre, Forest National ou le Cirque Royal de Bruxelles, et l'Aula Magna de Louvain-la-Neuve, vaste espace multifonctionnel dont la gestion leur a été confiée par l'Université, propriétaire des lieux[9].

Spectacles présentés[modifier | modifier le code]

Metteurs en scène[modifier | modifier le code]

(par ordre alphabétique) Pierre Abs, Gildas Bourdet, Alain Brunard, Bruno Bulté, Emmanuel Dekoninck, Armand Delcampe, Frédéric Dussenne, Jean Mark Favorin, Alexis Goslain, Michel Guillou, Dominique Haumont, Richard Kalisz, Jean-Claude Idée, Patrice Mincke, Pietro Pizzuti, Pascal Racan, Daniel Scahaise, Stephen Shank.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Accès au site de DEL Diffusion
  2. Barabbas à Villers sur le site LeSoir.be, 17 juillet 1996
  3. Cyrano à Villers-la-Ville
  4. Les coulisses du spectacle Athalie sur le site LeSoir.be, par Christine Simon, 17 juillet 1992.
  5. La Belle au bois dormant à Villers-la-Ville sur le site LeSoir.be, par Jacques de Decker et Pierre Hannaert, 23 juillet 1994
  6. Comédie musicale à Villers Thyl Ulenspiegel, où es-tu? sur le site LeSoir.be, par Christelle Prouvost, 22 juillet 2000
  7. Meurtres à l'abbaye sur le site Rue du théâtre, par Thibaut Radomme, 27 juillet 2011]
  8. Bienvenue à l'Abbaye de Villers
  9. Aula, grande et belle sur le site La Libre Belgique par Philip Tirard, 27 avril 2001