Éruption plinienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma d'une éruption plinienne.

Une éruption plinienne, tirant son nom de Pline le Jeune, est un type d'éruption volcanique se produisant sur des volcans gris[réf. nécessaire] et caractérisée par l'émission d'une lave d'une grande viscosité formant très rarement des coulées de lave. Dans la plupart des cas, la lave a extrêmement de mal à sortir de la cheminée volcanique, ce qui entraîne l'augmentation de la pression interne dans le volcan jusqu'à provoquer de gigantesques explosions qui peuvent détruire le volcan lui-même en donnant naissance à une caldeira[1]. Au cours de ces explosions, un panache volcanique s'élevant généralement à des dizaines de kilomètres en altitude peut être accompagné d'une surge volcanique[réf. nécessaire] qui détruit toute vie et toute construction parfois jusqu'à des dizaines de kilomètres à la ronde.

L'éruption du Vésuve, qui ensevelit Pompéi et Herculanum le 24 août 79, était une éruption plinienne. Pline le Jeune l'a décrite, avec la mort de son oncle Pline l'Ancien, dans une lettre à Tacite.

Éruption du Vésuve vue de Naples en octobre 1822 ; l'éruption plinienne du Vésuve en 79 lui a peut-être ressemblé.
Un pin parasol, le type d'arbre que Pline utilise pour décrire l'éruption.
Le nuage d'éruption du Mont Redoubt le 21 avril 1990, vu de l'ouest de la péninsule Kenai

Éruption ultraplinienne[modifier | modifier le code]

L'expression d'« éruption ultraplinienne » désigne les éruptions pliniennes d'indice d'explosivité volcanique exceptionnel, telle que celle du Samalas sur l'île de Lombok en 1258 en Indonésie[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick De Wever, Le volcanisme. Cause de mort et source de vie, Vuibert - Muséum national d'histoire naturelle,‎ 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De Wever 2003, p. 77.
  2. Le mystère de la plus grande éruption volcanique du dernier millénaire est résolu, Blog Passeur de Science, Pierre Barthélémy, 1 octobre 2013