Érik Rémès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Érik Rémès
Naissance (54 ans)
Montpellier
Activité principale
Auteur
Genres

Œuvres principales

  • Je bande donc je suis (1999)
  • Serial Fucker (2003)
  • Guide du sexe gay (2009)

Érik Rémès, né le [1] à Montpellier (Hérault), est un écrivain, journaliste et peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Érik Rémès passe son enfance en Guadeloupe puis à l'île de la Réunion. Rentré en métropole à l'âge de huit ans, il vit d'abord à Bourges, puis à Montpellier, ville où il est né. Il effectue de nombreux voyages en Afrique, et plus précisément au Tchad, au Mali et au Niger où il résidera un an. Sa scolarité est mouvementée. Il fréquente une douzaine d'établissements scolaires, pour la plupart religieux[2].

En 1985 et 1986, il est élève au conservatoire d'art dramatique de Montpellier[2].

Étudiant à l'Institut de sexologie de Paris, il est, à la fin des années 1980, titulaire d'une Maîtrise de psychologie clinique et de philosophie[1]. Il commence par travailler en hôpital psychiatrique et dans des associations. Il s'occupe alors d'adolescents psychotiques, autistes ou trisomiques, au sein d'ateliers d'expressions artistiques[2].

Journaliste depuis la fin des années 1980, il a collaboré notamment à Libération et au Gai Pied[3].

Il fait son entrée en littérature en 1999 avec Je bande donc je suis, publié par Guillaume Dustan dans la collection « Le Rayon », chez Balland. Par la suite son œuvre se poursuit entre romans autobiographiques (Le Maître des amours, Serial Fucker) et guides/essais sur la sexualité (Sexe Guide, Guide du sexe gay).

La médiatisation vient avec la polémique sur le barebacking. Les ouvrages d'Érik Rémès sont remis en question par une partie de la communauté homosexuelle, en raison des prises de position de leur auteur en faveur du barebacking (pratique de rapports sexuels non protégés). Il est notamment attaqué par l'association Act Up-Paris qui, en avril 2003, saccage les locaux de son éditeur[4], ce pour quoi elle est condamnée en 2007[5].

Il tient un blog LGBT sur Liberation.fr[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Notice d'autorité personne : Erik Rémès, Bnf, consulté le 22 février 2012.
  2. a, b et c Biographie, ericremes.free.fr, consulté le 22 février 2012.
  3. (fr) Biographie : Erik Rémès, Christophe Lucquin Éditeur, consulté le 22 février 2012.
  4. (fr) Victoire Patouillard, « Les raisons d'un zap », actupparis.org, 23 avril 2003.
  5. (fr) Procès des éditions Blanche : notre colère est sans appel, actupparis.org, 22 mai 2007.
  6. http://gaytapant.blogs.liberation.fr/

Liens externes[modifier | modifier le code]