Éridan (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éridan
Image illustrative de l’article Éridan (bateau)
Éridan à couple avec le Cassiopée à Portsmouth (GB).
Type Chasseur de mines
Classe Tripartite (ou Eridan en France)
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Commanditaire France, Belgique et Pays-Bas
Constructeur Direction des Constructions Navales (DCN)
Chantier naval Lorient
Fabrication Coque en composite verre/résine polyester
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Retiré du service actif
Équipage
Commandant Capitaine de Corvette Montanié
(depuis le 13/01/2017)
Équipage 5 officiers, 32 officiers mariniers, 12 quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 51,50 m
Maître-bau 8,90 m
Tirant d'eau 3,80 m
Tirant d'air 21,50 m
Déplacement 615 t en pleine charge
Propulsion 1 Diesel de 1370 kW (1 900 ch surchargé « Werkspoor RUB 215 » V12 entraînant une hélice à 5 pales variables
2 ACEC gouvernails actifs avec hélices fixes, chacun propulsé par 1 moteur électrique de 180 kW et un système de propulsion d'étrave HOLEC
Puissance 1 Alternateur DAF 180 kW pour la croisière
3 Turbines à gaz Astazou de 250 kW pour opérations
Une série de batteries de 24V en cas de panne de puissance
Vitesse 15 nœuds sur propulsion principale, 7 sur propulsion auxiliaire
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon mitrailleur Mle F2 AA de 20 mm
2 mitrailleuses lourdes de 12,7 mm
2 mitrailleuses de 7,62 mm
6 plongeurs-démineurs ou 2 poissons auto-propulsés PAP 104
Électronique 1 radar Racal-Decca DRBN-38
1 sonar DUBM-21 E (TSM 2022 Mk 3)
1 sonar SPIV (sonar propulsé à immersion variable)
Système de pilotage automatique
Système de radionavigation Syledis
Système numérisé de transmissions intérieures SNTI
Système de transmission par satellite Inmarsat mini M
Rayon d'action 3 000 milles nautiques à 12 nœuds
Carrière
Port d'attache Brest
Indicatif M641

L’Éridan de numéro de coque M641 est la tête de série française des chasseurs de mines tripartites de la Marine française. Sa ville marraine est Le Pecq.

Ses missions sont « la détection, la localisation, la classification, l'identification puis la destruction ou neutralisation des mines par fonds de 10 à 80 mètres, le guidage des convois sous menace de mines et la pénétration sous la mer, la recherche d'épaves. »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au 13 novembre 2013, le navire se trouvait dans le secteur mer du Nord/Manche dans le cadre d'entrainement aux opérations de guerre des mines [2]. Il est retiré du service actif le 13 juin 2018 [3].

Commandement[modifier | modifier le code]

  • 1984-85 : Capitaine de Frégate Marchand
  • 1989-91: Capitaine de Frégate Rémy BERTRAND
  • Depuis 2010 Capitaine de Frégate Mr. Archenoul
  • Depuis 13 janvier 2017 : Capitaine de Corvette Montanié[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Citation tirée du site de la marine française.
  2. Cols bleus, le magazine de la Marine Nationale N°3023 du 23 novembre 2013 pages 4 et 5
  3. https://www.meretmarine.com/fr/content/marine-nationale-un-cmt-et-un-bsr-retires-du-service
  4. « CMT Eridan. Le capitaine de corvette Montanié au commandement », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]