Éric de Labarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Labarre.

Éric de Labarre, né le à Bordeaux, est un universitaire et responsable associatif français.

Maître de conférences à l'université Bordeaux IV, il est aussi un responsable associatif catholique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Éric Mirieu de Labarre est le fils de Pierre de Labarre et de France Peyrelongue. Le , il épouse Anne de la Guéronnière, née le . Il est père de cinq enfants : Eudes (1981), Guilhem (1983), Aure-Anne (1986), Anne-Astrid (1989-1998) et Anne-Dauphine (1989-2013).

Études[modifier | modifier le code]

Éric de Labarre effectue ses études primaires à l’école Saint-Seurin à Bordeaux et ses études secondaires au lycée Sainte-Marie Grand Lebrun.

Il poursuit ses études supérieures à la faculté de droit et à l'Institut d'études politiques de Bordeaux. Diplômé de l’IEP en 1975, il est titulaire de deux diplômes d’études approfondies (DEA), l'un en droit public fondamental (1976), l’autre en sciences politiques (1978). Il est également diplômé de l’Institut d'administration des entreprises (IAE) de Bordeaux en 1976.

Responsable associatif[modifier | modifier le code]

De 1988 à 2002, il préside l'Union des associations de parents d'élèves de l'enseignement libre (UNAPEL). Le , il devient secrétaire général de l'enseignement catholique, fonction qu'il occupe pendant six ans avant d'être remplacé par Pascal Balmand en septembre 2013[1]

Le , Éric de Labarre est nommé président de l’Institut catholique d'études supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon par Alain Castet, évêque de Luçon et chancelier de l’ICES, en conformité avec les statuts de celui-ci, et après avoir consulté le conseil d’établissement[1]. Cette nomination devient pleinement effective après la réception du « Nihil Obstat » de la Congrégation pour l'éducation catholique. Il entre en fonction le suivant.

Décorations[modifier | modifier le code]

En 2002, Éric de Labarre est nommé chevalier de la Légion d'honneur par Alain Juppé. Il est par ailleurs officier de l'ordre national du Mérite depuis 2010, chevalier de l'ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem depuis 2003 et chevalier de l'ordre des Palmes académiques depuis 2010.

Prise de position[modifier | modifier le code]

Lors du débat sur le mariage homosexuel, le secrétaire général de l'enseignement catholique confirme la position de la hiérarchie de l'Église de France et des parents d'élèves de l'École libre, sur leur opposition au projet législatif[2].

Suite à la dégradation d'un stand LGBT installé, à l’occasion d’une « journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie », sur la place Napoléon de La Roche-sur-Yon, il fait traduire en conseil de discipline des étudiants de l'ICES impliqués. Trois étudiants sont exclus immédiatement dont deux définitivement[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]