Éric Yung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Éric Yung
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
AbbevilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean-Bernard VincentVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Éric YungVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yung.

Éric Yung, de son vrai nom Jean-Bernard Vincent[1], né le à Abbeville[1], est un ancien inspecteur de police reconverti dans le journalisme. Inspecteur de l'anti-gang jusqu'en 1978, il se tourne à partir de 1980 vers le journalisme de presse écrite et devient en 1983 producteur-délégué à France Inter ; il est l'auteur de plusieurs livres.

Activités policières[modifier | modifier le code]

De 1969 à 1978, Eric Yung est policier, d'abord gardien de la paix parisien, puis affecté en 1975 après un concours interne, inspecteur à la deuxième brigade territoriale de Paris[réf. souhaitée] avant d'être affecté à la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris jusqu'en 1978, l'anti-gang[1].

Dans ses fonctions à l'anti-gang, il participe aux surveillances liées aux menaces pesant sur Jean de Broglie qui sera assassiné en décembre 1976 sans que la police intervienne[1],[2]. Alors que les responsables de l'anti-gang auraient veillé à faire disparaitre les traces de cette surveillance, il manifeste son désaccord et est exclu de la BRI, puis de la Police nationale[2]. Il affirme avoir été dans ce contexte la cible de l'Attentat au domicile d'Yves Mourousi où tous deux furent blessés le 31 août 1978[3].

Activités journalistiques[modifier | modifier le code]

Éric Yung entre, en 1980, au Quotidien de Paris, un journal appartenant à Philippe Tesson. Il participe ensuite au lancement des Nouvelles Littéraires, un titre racheté par l'ancien éditeur Jean-Pierre Ramsay ; il y devient grand reporter. C'est à cette époque (1983) qu'il entre à la direction des programmes de France Inter comme producteur-délégué. À la fermeture des Nouvelles, il entre au Matin de Paris comme chef d'édition. Il deviendra par la suite « grand reporter » à l'hebdomadaire VSD.

Aujourd'hui rédacteur en chef à Radio France et chroniqueur littéraire sur France Bleu Île-de-France, Éric Yung a produit et présenté de nombreuses émissions radiophoniques (Dossier X... en cavale, Macadam Regard, Pêcheurs d'histoires, Café Crime, Hors la loi, Fait Divers, Philanthropolar, etc.) sur France Inter notamment.

Il participe souvent à de nombreuses prestations et débats télévisés sur TF1, France 2, France 3, LCI, Arte etc., entre autres sur Paris Première, où il est chroniqueur littéraire durant deux années dans l'émission de Michel Field, Field dans ta chambre.

Activités littéraires[modifier | modifier le code]

  • La Tentation de l'ombre, Paris, Le Cherche midi, repris dans la collection Folio (Gallimard) (récit en grande partie autobiographique)
  • Le diable est un assassin, éditions Plasma,
  • Du cambriolage considéré comme l'un des beaux arts, Paris, Cherche Midi.
  • "Chambre noire" (nouvelle), in Mon sexe (ouvrage collectif), éditions Baleine.
  • Un silence coupable, roman, Paris, Cherche Midi.
  • Les Nouvelles Archives de l'étrange, nouvelles, Paris, Cherche Midi.
  • Mon ami le bourreau, roman, éditions Biro.
  • Landru - 6h10 - Temps clair (Les pièces du dossier), Paris, 2013, coédition Télémaque - Musée des lettres et manuscrits (ISBN 978-2-7533-0185-6)
  • Rebelle - Marc Blondel - Biographie. Collaboration Eric Yung. Cherche Midi
  • Escroqueries légendaires et autres histoires de la délinquance astucieuses - doc 2016. Editions du Cherche Midi

Distinction[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Éric Yung est nommé chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2013.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Éric Yung a organisé et mis en scène, en tant que commissaire, l'exposition « La science mène l'enquête » au Palais de la découverte à Paris. Cette exposition a accueilli près d'un million de visiteurs[4].

Éric Yung a aussi organisé en 2013, en tant que commissaire scientifique et en collaboration avec Estelle Gaudry, commissaire de l'exposition et scénographe, l'exposition « Landru - 6h10 - Temps clair (Les pièces du dossier) » au Musée des lettres et manuscrits à Paris[5].

Liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]