Éric Vivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Vivier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur scientifique (d)
Innate Pharma (France) (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ClamartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Éric Vivier, docteur en médecine vétérinaire et docteur en sciences est professeur d’immunologie à Aix-Marseille et praticien hospitalier à l’Assistance publique - Hôpitaux de Marseille. Il est également Directeur Scientifique d’Innate Pharma[1],[2] et coordinateur du cluster Marseille Immunopôle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric Vivier est né à Clamart, France [3].

Diplômé de l’école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort (médaille d'argent), Éric Vivier est titulaire d'un doctorat d'immunologie de l'université Paris XI. En 1993, après un séjour post doctoral, comme membre du Fogarty International Center Research, à Harvard Medical School (au sein du Dana-Farber Cancer Institute), il a rejoint le Centre d'immunologie de Marseille-Luminy, qu'il dirige de 2008 à 2017[4],[5],[1]

Éric Vivier est également l’un des quatre immunologistes dont les recherches ont conduit à la création de la société biopharmaceutique Innate Pharma[6],[1] (1999) et l’un des fondateurs de Marseille Immunopôle[7],[8],[9] (2014), un cluster d’immunologie qui rassemble tous les acteurs de la recherche fondamentale, de l’innovation thérapeutique et du développement industriel de la métropole d'Aix-Marseille-Provence.

Eric Vivier a été retenu pour la sélection finale à la direction générale de l'Institut Pasteur de Paris ( 2012 et 2017)[10],[11] Fin 2017, il a choisi de s’inscrire dans le continuum de ses travaux et de rester à Marseille où il est également devenu Directeur Scientifique d’Innate Pharma en janvier 2018 en complément de ses activités académiques[1],[2].

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Éric Vivier a contribué à la compréhension des mécanismes moléculaires qui règlent le développement et la fonction des cellules lymphocytes NK[12],[13] et ouvert la voie à leur manipulation thérapeutique. Il a aussi permis l’identification et la caractérisation de certaines sous populations de cellules innées lymphoïdes[14] (ILCs), chez la souris et l’homme. En retour, ces découvertes ont ont eu de profondes répercussions sur le domaine jusqu’alors émergent de l’immunité innée[15],[16],[17],[18]

Ses premiers travaux ont ainsi permis de décrypter le mode d'action des récepteurs inhibiteurs du CMH de classe I exprimés sur les cellules NK et d’étendre le concept des récepteurs à ITIM à de multiples types cellulaires et fonctions biologiques. En parallèle, son groupe a identifié un polypeptide à motif ITAM (KARAP/DAP12/Tyrobp[19]) qui conditionne l’activation des cellules NK.

Auteur de plus de 300 articles scientifiques[20], Éric Vivier est membre des comités de lecture de journaux scientifiques de référence, du panel d’experts de l’European Research Council et siège au comité scientifique de plusieurs société pharmaceutiques et instituts[21],[22],[23]

Prix & distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de la La Ligue nationale contre le cancer (en 1996, 2004 et 2013[24]),
  • Prix Tremplin-Sénat et Rhône-Poulenc des start-ups du secteur des biotechnologies (1999),
  • Prix Lucien Tartois de la Fondation pour la recherche médicale (1999)[25],
  • Prix Jacques Oudin de la Société française d’immunologie (2003)[26],
  • Prix EFIS de la Société allemande d’immunologie (2004)[27],
  • Grand Prix Turpin d’oncologie (2010)[28],
  • Grand Prix Charles Oberling d’oncologie (2011)[29],
  • Conférencier invité de la Société australienne d’immunologie (2015)
  • Sélection Thomson Reuters des chercheurs les plus cités (2015, 2016, 2017) [30],[1]

Depuis 2007, Éric Vivier est membre senior de l’Institut universitaire de France. Il a également été élu en 2013 à l’Académie nationale de médecine[31].

En 2016, il a été fait citoyen d’honneur de la ville de Cassis , chevalier de la Légion d’honneur [32] et ambassadeur de la ville de Marseille[33].

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Professeur d’Immunologie à la faculté de médecine de Marseille, Assistance publique des Hôpitaux de Marseille[1]
  • Responsable de l’équipe de recherche « Cellules NK cells et immunité innée » au CIML
  • Co-fondateur et Coordinateur de la Fédération hospitalo-universitaire Marseille-Immunopôle.
  • Directeur scientifique, Vice-Président Senior de la Société d’Innate Pharma[2]

Membre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Eric Vivier va combattre le cancer chez Innate Pharma », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  2. a, b et c « Marseille : le Professeur Éric Vivier retrouve Innate Pharma », LaProvence.com,‎ (lire en ligne)
  3. « Eric Vivier - Who's Who », sur www.whoswho.fr (consulté le 24 février 2017)
  4. (en) The Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research, « Professor Eric Vivier - Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy », Walter and Eliza Hall Institute of Medical Research,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Cancer Immunology Research: 3 (10) », Cancer Immunology Research, vol. 3, no 10,‎ (ISSN 2326-6066 et 2326-6074, lire en ligne)
  6. « Fondateurs | Innate Pharma », sur innate-pharma.com (consulté le 14 février 2017)
  7. Regis Tedone, « Accueil: Marseille Immunopôle », Marseille-immunopole.org (consulté le 23 février 2017)
  8. « Immunopole : l'exception marseillaise », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  9. « La recherche française séduit les industriels étrangers », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  10. « Un Marseillais à la tête de l'Institut Pasteur ? », LaProvence.com,‎ (lire en ligne)
  11. Sandrine Cabut, « Deux finalistes pour prendre la tête de l'institut pasteur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  12. « Une cellule tueuse mutante à l'assaut des virus », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  13. « Immunologie : crise d'identité », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  14. Inserm, « Les cellules innées lymphoïdes: système de secours contre les infections de l’intestin », sur www.inserm.fr (consulté le 14 février 2017)
  15. « Une piste pour booster l'immunité ? », Libération,‎ (lire en ligne)
  16. « Ces drôles de pieuvres dans notre sang », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  17. « Les tueuses de l'immunité innée », Pour la science,‎ (lire en ligne)
  18. P. Bernanose et D. de publication, « INFECTIONS: Inactiver un gène pour stimuler le système immunitaire? – Inserm et Science – » (consulté le 24 février 2017)
  19. (en) Elena Tomasello et Eric Vivier, « KARAP/DAP12/TYROBP: three names and a multiplicity of biological functions », European Journal of Immunology, vol. 35, no 6,‎ , p. 1670–1677 (ISSN 1521-4141, DOI 10.1002/eji.200425932, lire en ligne)
  20. « Eric Vivier - Citations Google Scholar », sur scholar.google.fr (consulté le 23 février 2017)
  21. 2015, « Profil: NovaDiscovery », sur NovaDiscovery: The Effect Model Company (consulté le 24 février 2017)
  22. Comité de pilotage: Antibodies for Medicine
  23. « Comité Scientifique de la Fondation BMS pour la Recherche en Immuno-Oncologie », sur fondation-bms.fr (consulté le 24 février 2017)
  24. Inserm, « Prix Duquesne 2013 du Comité de Paris de la Ligue nationale contre le cancer », sur www.paca.inserm.fr (consulté le 14 février 2017)
  25. http://www.cnrs.fr/insb/recherche/prix/2007/PrixFRM2007.pdf
  26. « Société française d'immunologie », Sfi-immunologie.com.fr (consulté le 23 février 2017)
  27. Redakteur, « EFIS – European Federation of Immunological Societies: EFIS-IL Lecture Award », Efis.org, (consulté le 23 février 2017)
  28. http://www.academie-sciences.fr/archivage_site/activite/prix/laureat_turpin.pdf
  29. « Les membres - Institut Universitaire de France », Iufrance.fr (consulté le 23 février 2017)
  30. « Awards »
  31. « Éric Vivier (directeur du CIML) : " L'immunologie française est à #Marseille " », La Marseillaise,‎ (lire en ligne)
  32. (en) « Eric Vivier est promu dans l'ordre de la Légion d'honneur au grade de chevalier | CIML », sur www.ciml.univ-mrs.fr (consulté le 14 février 2017)
  33. « Les ambassadeurs – Accueil – ClubM », sur clubm.marseille.fr (consulté le 1er mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]