Éric Tappy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Éric Tappy
Nom de naissance Éric Tappy
Naissance (85 ans)
Activité principale Ténor
Style Musique classique
Opéra
Maîtres Fernando Carpi, Ernst Reichert

Éric Tappy (Lausanne, né le ) est un ténor d'opéra suisse[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Tappy étudie avec Fernando Carpi (it) au conservatoire de musique de Genève et avec Ernst Reichert à Salzbourg. Il fait ses débuts en concert à Strasbourg en 1959 dans les rôle de l'Évangéliste dans la Passion selon saint Matthieu. Il joue pour la première fois aux États-Unis dans le rôle d'Octavio au San Francisco Opera en 1974 et il joue la même année à Covent Garden dans La clemenza di Tito.

En 1981, il décide d'arrêter sa carrière de soliste pour se consacrer à l'enseignement du chant dans le cadre de l’atelier d’interprétation vocale et dramatique de l’opéra de Lyon[2] (dont il est le créateur), puis sous les auspices de la Haute École de musique de Genève[2],[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le père de la poétesse José-Flore Tappy.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Filmographie[4][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'opéra aujourd'hui; journal de musique Jacques Lonchampt - 1970 p.153 "On a découvert un étonnant Zoroastre en Éric Tappy"
  2. a et b « Éric Tappy (1931-) », Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne « Documentation vaudoise » « Musiciens vaudois contemporains »,‎ (lire en ligne)
    « En 1981, Eric Tappy arrête sa carrière de chanteur d'opéra et se consacre à l'enseignement. Il crée et dirige l’atelier d’interprétation vocale et dramatique de l’opéra de Lyon. De 1984 à 1999, il est professeur au conservatoire supérieur de musique de Genève. »
  3. « Eric Tappy nommée au Conservatoire », Journal de Genève « chant »,‎ , p. 19 (lire en ligne)
    « Le ténor Éric Tappy … prendra ainsi la place laissée vacante par Hélène Morath. »
  4. (en) Eric Tappy sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]