Éric Saugera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eric Saugera
Description de cette image, également commentée ci-après

Eric Saugera en 2006

Naissance (65 ans)
Morbihan (Bretagne)
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Doctorat d'histoire
Profession
historien et enseignant

Éric Saugera, né en 1952 dans le Morbihan, est enseignant et historien spécialiste de la traite négrière. Docteur en histoire en 2007 de l'Université de Nantes[1]. Il vit à Nantes.

Il est l’auteur en 1995 de Bordeaux port négrier, un livre de référence sur la traite négrière à Bordeaux[2] (réédité en 2002). Le journaliste François Dufay indique que le premier historien à travailler sur le sujet de la traite négière à Bordeaux est Éric Saugera. Aucun historien bordelais n'avait jusque-là travaillé sur le sujet[3]. L'historienne Florence Gauthier considère qu'Éric Saugera a établi une précieuse synthèse de la traite négrière en précisant sa part dans le négoce bordelais de l'époque[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Bonne-Mère, navire négrier nantais (1802-1815), Éditions les Anneaux de la Mémoire, Nantes, 2012, 196 p. (ISBN 9782913921030).
  • Bordeaux, port négrier : chronologie, économie, idéologie ; XVIIe – XIXe siècles (nouvelle édition revue et complétée), Paris, Karthala, , 382 p. (ISBN 978-2-86537-584-4, lire en ligne) ; (voir le compte-rendu de lecture de Florence Gauthier[2])
  • Reborn in America ? French Exiles and Refugees in the United States and the Vine and Olive Adventure, 1815-1865 (traduit du français de la thèse d'Eric Saugera par Madeleine Velguth ; notice bibliographique), The University of Alabama Press, , 572 p. (ISBN 978-0-8173-1723-2, présentation en ligne)[1]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b thèse sur les exilés français de la « Colonie de la vigne et l'olivier » en Alabama et du « Champ d'Asile » au Texas ; référence bibliographique de la thèse : « Renaître en Amérique ? : réfugiés et exilés français aux Etats-Unis, l'aventure de la vigne et de l'olivier, 1815-1865 » (consulté le 30 mai 2016) ; traduite en anglais (voir chapitre Publications)
  2. a, b et c Florence Gauthier Compte rendu de lecture de Bordeaux, port négrier Persée, 1997
  3. L'Histoire, Bordeaux-Nantes, ou la mémoire honteuse de l'esclavage, François Dufay, 25 août 2012 « Mais, depuis quelques années, les métropoles de l'Ouest sont rattrapées par ce passé peu reluisant. A Bordeaux, en 1995, un historien - nantais ! -, Éric Saugera, soulève le couvercle, avec son livre Bordeaux port négrier éd. Karthala. Aucun historien girondin n'avait jusque-là daigné s'intéresser à cette face sombre de l'histoire du « port de la lune ». »