Éric Poulliat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Éric Poulliat
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 22 jours)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 6e de Gironde
Législature XVe (Cinquième République)
Groupe politique LaREM
Prédécesseur Marie Récalde
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Bordeaux (Gironde, France)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste (2005-2014)
LaREM (depuis 2016)
Diplômé de Université Bordeaux-Montaigne

Éric Poulliat, né le à Bordeaux, est un homme politique français, député de la sixième circonscription de la Gironde depuis 2017[1]. Il est membre de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après être arrivé en tête au premier tour[3], Éric Poulliat devient député à 42 ans en obtenant 58,81 % des suffrages exprimés au second tour des élections législatives de juin 2017[4]. Sa suppléante est Georgette Champlon, lieutenant-colonelle de réserve au sein de l'État-Major de l'Armée de l'Air à Paris. Elle a notamment servi sur les bases de Villacoublay et de Mérignac.

Marié et père de deux enfants, Éric Poulliat est auparavant assistant de conservation à la Médiathèque de la Ville de Mérignac.

Il fait partie des 287 nouveaux députés de La République En Marche[5]. S’il s’agit de son premier mandat électif, Éric Poulliat n’est pas étranger au monde de la politique. Il travaille durant six années (2008-2014) en tant que directeur de cabinet du maire de Saint-Médard-en-Jalles.

Il adhère au Parti socialiste en 2005[3], en est secrétaire de section, avant de le quitter en 2016[6]. Éric Poulliat co-fonde un think tank nommé « Audace républicaine » pour réfléchir au renouvellement des usages politiques, notamment à travers le non-cumul des mandats[7]. On trouve dans les propositions de ce laboratoire d’idées notamment la limitation de trois mandats dans le temps.

Eric Poulliat a adhéré à En Marche ! à sa création et en a été le référent départemental adjoint jusqu’à son élection en juin 2017[6].

Il siège aujourd’hui dans la majorité, au sein du groupe La République En Marche (LREM) à l’Assemblée nationale.

Mandats politiques et fonctions[modifier | modifier le code]

  • Membre du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques[9], Membre de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation[10]
  • Membre de la Mission d’information sur la déontologie des fonctionnaires et l’encadrement des conflits d’intérêt[11], Membre de la Mission d'information sur la Justice des mineurs
  • Vice-président de trois groupes d'étude : industrie de la défense, politique aéroportuaire, sécurité
  • Membre des groupes d'étude : gens du voyage ; insertion économique et civique des jeunes ; livre et économie du livre et du papier; secteur aéronautique et spatial ; sécurité ; vie associative et bénévolat.

Il est nommé co-rapporteur de la « Mission d’information tendant à évaluer l’impact d’une application de la procédure de l’amende forfaitaire au délit d’usage illicite de stupéfiant »[12]. Cette mission d’information, après six mois d’auditions et de visites[13], aboutit à la publication du rapport d’information no 595[14], intitulé « Usage de stupéfiants : de la dépénalisation de fait à l'amende forfaitaire » le 24 janvier 2018.

Le député Eric Poulliat préconise de sanctionner l’usage de stupéfiants par une amende forfaitaire délictuelle[15]. Cette préconisation est approuvée le lendemain par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Interviewé à la radio, sur Europe 1[16], le ministre de l’Intérieur confirme que le gouvernement va opter pour l’amende forfaitaire délictuelle[17]. Pourtant, il reconnaîtra par la suite que "la répression ne marche pas[18]". Le député a obtenu que le montant de cette amende soit fixé à 200€. Pour consulter le rapport d'information : http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-info/i0595.asp

Le Député est co-rapporteur de la "Mission d'information sur les services publics face à la radicalisation".

Il est également, en tant que membre de la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation, rapporteur pour avis sur le projet de loi de Transformation de la fonction publique.

Éric Poulliat s’est spécialisé sur plusieurs thématiques : sécurité ; justice ; administration d'État et fonction publique ; éducation ; culture. Il a été responsable LREM pour la Proposition de loi relative à la mise en place d’un récépissé dans le cadre d’un contrôle d’identité (La France insoumise)[19]. Il a été aussi responsable LREM du Rapport pour avis de la Commission des lois sur le Projet de loi de finances pour 2018 : Gestion des finances publiques et des ressources humaines - Crédits non répartis - Action et transformation publiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections législatives 2017 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Legislatives/elecresult__legislatives-2017 (consulté le 13 février 2018)
  2. Commission des affaires culturelles et de l'éducation.
  3. a et b « Prêt pour l’appel du 18 juin », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  4. « Législatives en Gironde : Eric Poulliat (LREM) s’impose face à Marie Récalde sur la 6e circonscription », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  5. « Eric Poulliat, élu LREM à l’Assemblée : "On ne naît pas député, on apprend" », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  6. a et b « Législatives : qui est Eric Poulliat, le nouveau député REM de la 6e circonscription de Gironde », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  7. « Législatives Gironde : Eric Poulliat LREM élu dans la 6 e circoncription », France 3 Région,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  8. Assemblée Nationale, « Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  9. Assemblée Nationale, « Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  10. Assemblée Nationale, « Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  11. Assemblée Nationale, « Mission d'information sur la déontologie des fonctionnaires et l'encadrement des conflits d'intérêt - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  12. Assemblée Nationale, « Mission d'information relative à l'application d'une procédure d'amende forfaitaire au délit d'usage illicite de stupéfiants - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)
  13. « Bilan après sept mois à l’Assemblée nationale », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2018)
  14. http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rap-info/i0595.pdf
  15. « Drogues : un rapport préconise d'en punir l'usage par une amende forfaitaire », sur www.vie-publique.fr, (consulté le 13 février 2018)
  16. « Gérard Collomb sur le cannabis : "il y aura une amende forfaitaire qui n’exclura pas les poursuites" », sur www.europe1.fr (consulté le 13 février 2018)
  17. « Cannabis : le gouvernement opte pour une amende délictuelle pour les usagers », sur Le Monde.fr (consulté le 13 février 2018)
  18. « La légalisation du cannabis est-elle inéluctable à terme ? », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 20 juin 2018)
  19. « N° 520 - Proposition de loi de M. Éric Coquerel relative à la mise en place d'un récépissé dans le cadre d'un contrôle d'identité », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 13 février 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]