Éric Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Éric Laurrent.
Cet article concerne un événement en cours.

Ces informations peuvent manquer de recul, ne pas prendre en compte des développements récents ou changer à mesure que l’événement progresse. Le titre lui-même peut être provisoire. N’hésitez pas à l’améliorer en veillant à citer vos sources.
 

Éric Laurent
Description de l'image defaut.svg.
Naissance
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession

Éric Laurent (né le [1],[2]) est un journaliste français, spécialiste de politique internationale qui a notamment travaillé sur France Culture. Il est spécialiste des questions touchant la finance et la géopolitique du pétrole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maîtrise de droit, puis études en sciences de la communication à l'Université de Californie à Berkeley.

Il est le père de Samuel Laurent, auteur d'enquêtes sur le terrorisme islamique[3].

Son engagement comme journaliste au Figaro en 1985 lui permet de se spécialiser dans les entretiens avec les chefs d'États et personnalités internationales (Kadhafi, Hassan II, Hammer, John McCloy, Rockefeller, etc.)

Le , Éric Laurent a été interpellé en compagnie de Catherine Graciet, accusé par maître Éric Dupond-Moretti, avocat du roi du Maroc, d’avoir tenté de faire chanter le roi. Le journaliste a admis qu'un accord financier a été passé[4] en échange de la non-publication d'un ouvrage à charge contre le souverain marocain[5]. Il nie, par l'intermédiaire de son avocat, les accusations de chantage[6]. Un juge d'instruction l'a mis en examen avec sa co-auteure pour chantage et extorsion de fonds.

Le , dans une interview sur RTL, il confirme l'accord transactionnel « à l'initiative du Royaume du Maroc, instrumentalisé par ce dernier »[7] afin de discréditer les auteurs[8].

Le , la police technique et scientifique indique dans son rapport sur l'enregistrement fourni par l’avocat du Maroc, Hicham Naciri, que l'enregistrement du premier entretien a été trafiqué et qu'il ne permet pas d'établir si c'est un original ou un montage. L'avocat du Royaume du Maroc aurait « malencontreusement » supprimé de son smartphone, puis de son ordinateur, l'original, utilisant par contre le logiciel de traitement de son Adobe Audition CS6 destiné à la réalisation de montage pour « augmenter la qualité de l'enregistrement »[9]. La seule pièce restant au dossier est l'enregistrement de la police qui correspond en tout point aux déclarations des journalistes et rend désormais plus que plausible l'accord transactionnel à l'initiative du Royaume du Maroc. En 1990, Hassan II avait déjà proposé 9 millions d'euros à Gilles Perrault et son éditeur pour éviter la publication d'un livre[10]. Toutefois des extraits des deux autres enregistrements effectués lors des rendez-vous des 21 et 27 août publiés par Jeune Afrique semblent plutôt accablantes envers les deux journalistes[11].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Puce et les géants, de la révolution informatique à la guerre du renseignement, Fayard, 1984.
  • La Corde pour les pendre, Fayard, 1985 : sur le financement du bolchévisme.
  • Un espion en exil, 1989
  • Le Dossier secret, 1991 : Ouvrage écrit avec Pierre Salinger pour dénoncer les dessous de la Guerre du Golfe.
  • Tempête du désert, 1991
  • Mémoire d'un Roi, 1993 Sous forme d’interview avec le roi Hassan II, cet ouvrage rapporte le point de vue du roi du Maroc sur divers sujets concernant son pays et les relations avec les autres pays.
  • Moscou à Wall Street, 1994
  • Les Fous de la paix, histoire secrète d'une négociation, 1994 : Avec Marek Halter, à propos des négociations israélo-palestiniennes.
  • Henri Konan Bédié, les chemins de ma vie, 1999 : Une hagiographie du président de la Côte d’Ivoire.
  • Guerre au Kosovo, le dossier secret, 2000
  • Le Génie de la modération : réflexions sur les vérités de l’islam, 2000 : Un ouvrage écrit avec le roi du Maroc Hassan II.
  • Le Grand Mensonge, le dossier noir de la vache folle, 2001 : Ou l'on apprend que le nombre de morts dus à Alzheimer est sans doute surestimé, celui des morts liés à l'ESB étant lui sous estimé
  • La Guerre des Bush, 2003 : étudie les relations de la famille Bush avec l’entourage de ben Laden et avec Saddam Hussein.
  • Le Monde secret de Bush, 2003 : la religion, les affaires, les réseaux occultes
  • La Face cachée du 11 septembre, 2004 : réquisitoire contre les ambiguïtés américaines
  • La face cachée du Pétrole, 2006 : enquête sur les manipulations et les mensonges des pays qui produisent le pétrole et les compagnies qui le vendent. Point de depart d'un documentaire sur Arte diffuse en septembre 2010, et d'une émission de Deux mille ans d'Histoire sur France Inter en septembre 2010.
  • Bush, l'Iran et la bombe, 2007 Enquête sur une guerre programmée.
  • La Face cachée des banques. Scandales et révélations sur les milieux financiers, Plon 2009
  • Le Scandale des délocalisations, Plon, 2011 (ISBN 978-2259212564)[12]
  • Le Roi prédateur. Main basse sur le Maroc, avec Catherine Graciet, 2012 (ISBN 978-2021064636)
  • La Conspiration Wao Yen, Flammarion, février 2013 (ISBN 978-2081271258)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]