Éric Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Éric Laurrent.
Éric Laurent
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (69 ans)
Nationalité française
Profession

Éric Laurent, né le [1],[2][Où ?], est un journaliste français, spécialisé en politique internationale, qui a notamment travaillé sur France Culture. Il est spécialiste des questions touchant la finance et la géopolitique du pétrole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une maîtrise de droit et des études en sciences de la communication à l'Université de Californie à Berkeley, Eric Laurent se spécialise en politique étrangère, et couvre les grands conflits en tant que reporter de Radio-France : guerre Israelo-arabe de 1973, occupation soviétique de l'Afghanistan en 1979, invasion israélienne du Liban en 1982... Il animera l'émission, avec Thierry Garcin, « Les Enjeux internationaux » de France Culture jusqu'en 2014[3].

En 1979, il est conseiller et collaborateur de Jean-Jacques Servan-Schreiber, fondateur de l'Express, pour l'élaboration et l'écriture du Défi mondial, édité par Fayard en 1980 et publié simultanément dans 15 pays[4].

En 1984, il est chercheur au Woodrow Wilson Center for International Studies de Washington, et publie La puce et les géants, une enquête sur la révolution informatique et la guerre du renseignement, à partir de la Silicon Valley. L’ouvrage, préfacé par l'historien Fernand Braudel, est publié chez Fayard et sera adapté par FR3, ainsi qu'une télévision britannique[5].

Éric Laurent devient, à partir de 1985 et pour de nombreuses années, l'un des grands reporters du Figaro Magazine, spécialisé en géopolitique, et réalise à ce titre des interviews exclusives de personnalités internationales : Mouammar_Kadhafi, Saddam Hussein, David Rockefeller, Giovanni Agnelli, Ronald Reaganetc.

En 1985 toujours, il publie chez Fayard La corde pour les pendre, une enquête géopolitique sur les liens et complicités entre le monde des affaires et les dirigeants communistes depuis la révolution d'octobre 1917. Le livre, dont le fil conducteur est la phrase de Lénine : « Les capitalistes nous vendront eux-mêmes la corde avec laquelle nous les pendrons », s’attache à la personnalité mystérieuse du milliardaire Armand Hammer, non seulement ami intime de Lénine et de ses successeurs au Kremlin, mais aussi des Présidents américains les plus conservateurs. Armand Hammer, alors âgé de 87 ans, cherche à faire interdire ce livre, en raison des révélations qu'il contient, en vain[6].

Accusations de Mohammed VI[modifier | modifier le code]

Le 27 août 2015, Éric Laurent est interpellé en compagnie de Catherine Graciet, accusé par maître Éric Dupond-Moretti, avocat du roi du Maroc, d'avoir tenté de faire chanter le roi. Le journaliste admet qu'un accord financier a été passé[7] en échange de la non-publication d'un ouvrage à charge contre le souverain marocain[8]. Il nie, par l'intermédiaire de son avocat, les accusations de chantage[9]. Un juge d'instruction le met en examen avec sa co-auteure pour chantage et extorsion de fonds.

Le 31 août 2015, dans une interview sur RTL, il confirme l'accord transactionnel « à l'initiative du Royaume du Maroc, instrumentalisé par ce dernier »[10] afin de discréditer les auteurs[11].

Le 23 septembre 2015, la police technique et scientifique indique dans son rapport sur l'enregistrement fourni par l'avocat du Maroc, Hicham Naciri, que l'enregistrement du premier entretien a été trafiqué et qu'il ne permet pas d'établir si c'est un original ou un montage. L'avocat du Royaume du Maroc aurait « malencontreusement » supprimé de son smartphone, puis de son ordinateur, l'original, utilisant par contre le logiciel de traitement de son Adobe Audition CS6 destiné à la réalisation de montage pour « augmenter la qualité de l'enregistrement »[12]. La seule pièce restant au dossier est l'enregistrement de la police, qui correspond en tout point aux déclarations des journalistes et rend désormais plus que plausible l'accord transactionnel à l'initiative du Royaume du Maroc. En 1990, Hassan II avait déjà proposé 9 millions d'euros à Gilles Perrault et son éditeur pour éviter la publication d'un livre[13].

Le 17 février 2016, les deux journalistes ont fait condamner le Journal du Dimanche pour atteinte à la présomption d'innocence, à la suite d'un article publié le 30 août 2016 qui, selon les juges « ne laisse planer aucun doute dans l'esprit du lecteur sur la culpabilité des journalistes. » Ils soulignent également que l'auteur de l'article ne formule « aucune réserve » quant à l'attitude et aux déclarations des représentants du Royaume du Maroc[14].

Le mardi 20 septembre 2016, la Cour de cassation casse l'arrêt de la cour d'appel de Paris jugeant réguliers trois enregistrements réalisés par l’avocat du palais marocain à l’insu des journalistes Éric Laurent et Catherine Graciet[15],[16] et renvoie les parties devant la cour d'appel de Reims.

Le 16 février 2017, la cour d'appel de Reims, vers laquelle l'affaire avait été renvoyée, valide à nouveau les trois enregistrements audio[17] qui prouveraient la thèse de la tentative de chantage. Les avocats des journalistes ont fait part de leur intention de se pourvoir à nouveau en cassation.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Moscou à Wall Street, 1994, les banques et les sociétés commerciales soviétiques implantées à l'Ouest.
  • Les Fous de la paix, histoire secrète d'une négociation, 1994 : Avec Marek Halter, le récit des négociations israélo-palestiniennes qui ont conduit aux accords d'Oslo.
  • Henri Konan Bédié, les chemins de ma vie, 1999 : Entretiens avec le président de la Côte d’Ivoire.
  • Guerre au Kosovo, le dossier secret, 2000
  • Le Génie de la modération : réflexions sur les vérités de l’islam, 2000 : Un ouvrage d'entretiens avec le roi du Maroc Hassan II.
  • Le Grand Mensonge, le dossier noir de la vache folle, 2001 : Ou l'on apprend que le nombre de morts dus à Alzheimer est sans doute surestimé, celui des morts liés à l'ESB étant lui sous estimé
  • La Guerre des Bush, 2003 : enquête sur les relations de la famille Bush avec la famille ben Laden et avec Saddam Hussein.
  • Le Monde secret de Bush, 2003 :  enquête sur les réseaux de l'extrême droite américaine, notamment chrétienne, qui ont soutenu Georges W. Bush. Ce livre a fait l'objet d'une adaptation télévisée diffusée par France 2 en 2004, Le Monde selon Bush, réalisé par William Karel.
  • La Face cachée du 11 septembre, 2004 : enquête sur les zones d'ombre et d’ambiguïté autour des attentats.
  • La face cachée du Pétrole, 2006 : enquête sur les manipulations et les mensonges des pays qui produisent le pétrole et les compagnies qui le vendent. Point de depart d'un documentaire sur Arte diffuse en septembre 2010, et d'une émission de Deux mille ans d'Histoire sur France Inter en septembre 2010.
  • Bush, l'Iran et la bombe, 2007 Enquête sur une guerre programmée.
  • La Face cachée des banques. Scandales et révélations sur les milieux financiers, Plon 2009
  • Le Scandale des délocalisations, Plon, 2011 (ISBN 978-2259212564)[18]
  • Le Roi prédateur. Main basse sur le Maroc, avec Catherine Graciet, 2012 (ISBN 978-2021064636)
  • La Conspiration Wao Yen, Flammarion, février 2013 (ISBN 978-2081271258)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Dossier de presse : Le monde selon Bush, Paris, Flach Film, , 11 p. (lire en ligne), p. 8
  2. Notice BnF no FRBNF11911325g
  3. (fr) « Eric Laurent - France Culture », sur France Culture (consulté le 31 juillet 2016)
  4. « Le Défi mondial, Jean-Jacques Servan-Schreiber | Fayard », sur www.fayard.fr (consulté le 31 juillet 2016)
  5. « La Puce et les géants, Eric Laurent | Fayard », sur www.fayard.fr (consulté le 31 juillet 2016)
  6. Moreau Defarges, « Eric Laurent. La corde pour les pendre », Politique étrangère, vol. 50, no 2,‎ (lire en ligne)
  7. « Maroc : le journaliste Éric Laurent concède un "accord financier" », sur Le Point
  8. « Un journaliste français interpellé pour avoir fait chanter le roi du Maroc », sur RTL,‎ (consulté le 27 août 2015)
  9. « Maroc : Eric Laurent concède un «accord financier» mais réfute tout chantage », sur Le Parisien
  10. « Chantage contre le roi du Maroc : « Je ne suis pas celui qui propose ce deal financier », déclare Éric Laurent », sur RTL.fr
  11. « Eric Laurent : « Ce deal, je ne l'ai pas proposé, on me l'a proposé » », sur Libération
  12. « Chantage contre le roi du Maroc : l'un des enregistrements a bien été retravaillé », sur FranceInter.fr
  13. « Roi du Maroc : enquête sur un livre à trois millions / France Inter », sur France Inter (consulté le 18 octobre 2015)
  14. Afp Abdelhak Senna, « Chantage contre le roi du Maroc : Le JDD condamné pour atteinte à la présomption d'innocence », sur sudouest.fr (consulté le 31 juillet 2016)
  15. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/20/maroc-coup-de-theatre-dans-l-affaire-du-chantage-a-mohammed-vi_5000919_3212.html
  16. Cour de cassation, chambre criminelle, pourvoi 16-80820
  17. (fr) « Soupçons de chantage contre Mohammed VI: la justice valide les enregistrements », RFI,‎ (lire en ligne)
  18. « Le scandale des délocalisations » : Non la mondialisation n'est pas heureuse !, Slovar les Nouvelles,‎ (consulté le 19 septembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]