Éric III de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric III de Danemark
(da)Erik Lam
Erik Lam, portait fictif du XVIIe siècle.
Erik Lam, portait fictif du XVIIe siècle.
Titre
Roi de Danemark

(8 ans 11 mois et 9 jours)
Prédécesseur Éric II Emune
Successeur Sven III Grathe
Biographie
Dynastie Maison d'Estridsen
Date de décès
Lieu de décès Odense
Sépulture abbaye de Saint-Knut
Père Hakon Sunnivasson
Mère Ragnhild de Danemark
Conjoint Lutgarde de Salzwedel
Enfants Magnus (illégitime)
Religion Catholique

Éric III de Danemark
Monarques de Danemark

Erik III Lam c'est-à-dire : l'Agneau (mort à Odense le 27 août 1146), fut roi de Danemark de 1137 à 1146.

Biographie[modifier | modifier le code]

Éric nait à Funen. Sa mère est la princesse Ragnhild de Danemark, une fille du roi Éric Ier Eigod , et son père un noble danois Hakon Sunnivasson, arrière petit fils du roi de Norvège et de Danemark Magnus le Bon[1]

Éric est le neveu Éric II Emune, aux cotés de qui il combat lors de la décisive bataille de Fotevik en 1134,[2] et à qui il succède sur le trône lorsqu'il est assassiner en 1137. On ne sait rien du gouvernement d' Eric[3]. Les chroniqueurs contemporains très hostiles à la personne du roi le représentent comme un homme passif et irrésolu à qui ils attribuent le surnom de « Lam » c'est-à-dire « l'Agneau » bien qu'il fut aussi un combattant avisé et brave[1]

Éric doit en effet combattre pour l'intégrité de son royaume contre son cousin le prétendant Olaf Haraldsen, parfois nommé Olaf II le fils de Harald Kesja qui établit en 1139 la base territoriale de son pouvoir en Scanie et tente de conquérir de trône à partir de cette province jusqu'à ce qu'il soit vaincu et tué en 1143 près d'Helsingborg. Mettant à profit la guerre civile les Wendes effectuent des expéditions sur les côtes danoise où ils ne rencontrent aucune résistance. Éric appui Magnus IV l'Aveugle et Sigurd Slembdjakn dans la guerre civile en Norvège entre 1135 et 1139.[2] Il contribue à accroitre l'influence de l'église, particulièrement l' abbaye de Saint-Knut d'Odense,[3] et entretient des relations étroites avec l'évêque Eskil de Roskilde.[2]

En 1143, il épouseLuitgard de Stade, fille de Rodolphe Ier de Stade. Eric et Lutgarde sont mariés par le fils de Rodolphe Hartwig de Stade, qui est Prévôt de la cathédrale de Brême, en 1143/1144. En 1146, Éric abdique,pour une raison inconnue, seul monarque danois de l'histoire à renoncer au trône[3]. Il se retire à Saint-Knud d'Odense où il meurt le et où il est inhumé dans le cloitre.[2] Son abdication a été expliquée par son constat de son inaptitude à diriger le royaume,[1] où par une grave maladie qui l'emporte peu après.[2]

Il ne laisse comme descendance qu'un fils illégitime, Magnus, prétendant au trône vers 1167/1178. Après son décès sa veuve se remarie en 1148 avec Herman II, comte de Winzenburg[4] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (da) Carl Frederik Bricka (1887–1905). Hakon Jyde. Dansk biografisk Lexikon VI. p. 489–490
  2. a, b, c, d et e Stefan Pajung, Erik Lam ca. 1100-1147, Aarhus University, Juillet 13, 2016
  3. a, b et c (da) Erik 3. Lam at Gyldendals Åbne Encyklopædi.
  4. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Nachkommen von König Gorm dem Alten von Dänemark III Volume III Tafel 99

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article contient tout ou une partie d'un document provenant du site Terres Contées. L'auteur autorise Wikipédia à utiliser tous les documents présents sur son site sous GFDL.