Éric Gold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éric Gold
Illustration.
Éric Gold au palais du Luxembourg en juillet 2018.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(4 ans, 2 mois et 2 jours)
Élection 24 septembre 2017
Circonscription Puy-de-Dôme
Groupe politique RDSE
Conseiller départemental du Puy-de-Dôme
En fonction depuis le
(6 ans, 8 mois et 2 jours)
Avec Caroline Dalet
Élection 22 mars 2015
Réélection 27 juin 2021
Circonscription Canton de Maringues
Prédécesseur Daniel Peynon
Président de la communauté de communes Plaine Limagne

(8 mois et 14 jours)
Prédécesseur Communauté créée
Successeur Claude Raynaud
Maire de Saint-Priest-Bramefant

(22 ans)
Successeur Michel Gaume
Conseiller général du Puy-de-Dôme

(10 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 27 mars 2011
Circonscription Canton de Randan
Prédécesseur Marcel Pironin
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Vichy (Allier)
Nationalité Française
Parti politique TdP
Profession Professeur des écoles

Éric Gold, né le à Vichy (Allier)[1], est un homme politique français. Il est sénateur du Puy-de-Dôme depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été maire de Saint-Priest-Bramefant, commune du Puy-de-Dôme, de 1995 à 2017[2].

Il siège également en tant que conseiller départemental depuis 2004[3], puis devient vice-président du conseil départemental du Puy-de-Dôme chargé des grands projets en 2015[4].

Il occupe la vice-présidence de la communauté de communes des Coteaux de Randan de 2014 à 2017, date de la création de la communauté de communes Plaine Limagne, dont il prend alors la présidence[5],[6],[7],[8].

Laissant par conséquent sa place de maire de Saint-Priest-Bramefant pour ne pas cumuler les mandats exécutifs, c'est en tant qu'adjoint au maire qu'il se fait remarquer dans la presse nationale, et notamment dans le Canard Enchaîné, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle française de 2017 pour avoir publié sur sa page Facebook une diatribe critique à l'endroit d'une partie de ses administrés tentée de voter pour le Front national[9],[10].

En septembre 2017, il quitte sa fonction de président de la communauté de communes Plaine Limagne lors de son élection, sur la liste La République en marche, en tant que sénateur du Puy-de-Dôme[11],[12],[13],[14]. Il laisse son siège à Claude Raynaud[15],[16],[17].

Candidature de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne à l'UNESCO[modifier | modifier le code]

Investi dans le projet depuis son lancement en 2007, il accompagne la candidature de la Chaîne des Puys et de la faille de Limagne pendant plus d'une décennie jusqu'à son inscription le sur la liste des sites naturels du patrimoine mondial de l'UNESCO par la 42e session du Comité du patrimoine mondial, en tant que « haut lieu tectonique »[18],[19].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eric Gold, un meneur de jeu tout-terrain rejoint les ors du Sénat - Courrier des maires », sur Courrier des maires (consulté le ).
  2. La rédaction, « Michel Gaume élu maire à l’unanimité », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Eric GOLD », sur Dome.fr (consulté le ).
  4. « Bureau départemental », sur Dome.fr (consulté le ).
  5. La rédaction, « La communauté de communes « Plaine Limagne » s’organise », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. https://www.plainelimagne.com/images/Institutions/Plaine_Limagne_CR_CC_25.01.17.pdf
  7. Alice Chevrier, « Communauté de communes - Éric Gold élu président de la nouvelle « Plaine Limagne » », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. La rédaction, « Intercommunalité - Eric Gold élu président de la nouvelle Plaine Limagne », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « Saint-Priest-Bramefant (63) : l’appel sur Facebook du maire-adjoint à voter Macron entendu », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le ).
  10. Juliette Micheneau, « Un élu puydômois menacé de mort après son coup de gueule contre le vote Front National », sur Francebleu.fr, (consulté le ).
  11. http://www.pdf-eveil.fr/2017/07/27/eric-gold-investi-par-la-republique-en-marche_12498448.html
  12. La rédaction, « Sénatoriales - Éric Gold investi par La République en marche », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Résultats des élections sénatoriales 2017 », sur https://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Senatoriales/elecresult__senatoriales-2017 (consulté le ).
  14. « Sénatoriales 2017 : découvrez les nouveaux sénateurs du Puy-de-Dôme », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le ).
  15. https://www.plainelimagne.com/index.php/8-plaine-limagne/3-institutions
  16. La rédaction, « PLAINE LIMAGNE - Pour succéder à Eric Gold à la tête de la com com », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. La rédaction, « Plaine Limagne - Il succède à Éric Gold à la tête de la comcom », La Montagne,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. « 42ème réunion du Comité du patrimoine mondial », sur Unesco (consulté le ).
  19. V. P., « UNESCO. Puy-de-Dôme : la chaîne des Puys obtient enfin son inscription au patrimoine mondial », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]