Éric Gilli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilli.
Éric Gilli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité

Éric Gilli est un karstologue niçois né en 1957[1]. Il est professeur à l'Université Paris 8[2] et membre de la Société des Explorateurs Français.

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses principaux thèmes de recherche sont :

  • les grandes salles souterraines (La Verna, Sarawak) ;
  • les enregistrements de séismes, tsunamis et mouvements de failles dans les grottes[3],[4] ;
  • les sources d'eau douce sous-marines (Port Miou)[4].

Il a étudié et exploré les grottes et zones karstiques de nombreux pays (États-Unis, Europe, Islande, Inde, Bornéo, Papouasie, Madagascar, Chine, Brésil, Costa Rica, Belize, Guatemala, Haïti, République Dominicaine, Turquie, Maroc, Tunisie, Algérie, …).

Il a découvert la spéléologie en 1974. Après une maîtrise de géologie à Nice en 1980, un DEA de karstologie à Aix chez J. Nicod en 1981, il a soutenu en 1984 une thèse de géologie sur les grandes salles souterraines [5],[6] à l’Université de Provence (Marseille 1) avec C. Rousset et G. Guieu, grâce à un financement d’EDF et sous la direction de R. Thérond, spécialiste de l’hydrogéologie des barrages en site karstique. En 1985 il a créé un cabinet de géologie appliquée (études de fondations et hydrogéologie) tout en poursuivant des recherches fondamentales en karstologie. En 1998 il a obtenu à l’Université de Provence Marseille 1 une habilitation à diriger des recherches (HDR) en présentant un mémoire sur ses travaux en karstologie appliquée. Il a été recruté au département de géographie de l'Université Paris 8 en 2001.

Hormis une centaine d'articles scientifiques[7],[8] il a publié plusieurs ouvrages sur la spéléologie [9],[10], l'hydrogéologie [11],[12],[13]et la karstologie [14],[15] Il a été nommé en 1987 et lauréat associé en 1996 pour les Rolex Awards for Enterprise[16],[17]

En 2013 il a découvert le tunnel de l'Halys[18] qui pourrait être la dérivation citée par Hérodote qu'aurait utilisé le lydien Crésus pour attaquer son voisin perse Cyrus II en 550 av J.C.

Il est impliqué depuis 2010 dans la vie politique niçoise en s'opposant au projet de tramway souterrain à Nice[19]. Il a été candidat aux élections législatives de 2017 [20],[21]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eric Gilli - Who's Who », sur www.whoswho.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  2. Département de géographie - Université Paris 8, « Eric Gilli - Département de géographie - Université Paris 8 », sur www.geographie.univ-paris8.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  3. Eric Gilli, « Néotectonique dans les massifs karstiques, un exemple dans les Préalpes de Nice : la grotte des Deux Gourdes », Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique, vol. 8, no 1,‎ , p. 50–52 (DOI 10.3406/karst.1986.2143, lire en ligne)
  4. a et b « Eric Gilli - Citations Google Scholar », sur scholar.google.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  5. Maurin, Yves, « Recherches sur le creusement et la stabilité des grands volumes karstiques souterrains. Thèse de 3e cycle présentée par Eric Gilli, soutenue le 25 mai 1984 à l'Université de Provence - Aix Marseille », Karstologia, vol. 6, no 1,‎ (lire en ligne)
  6. Eric Gilli, Recherches sur le creusement et la stabilité des grands volumes karstiques souterrains. : Application au creusement des cavités artificielles de grande taille, Theèse doct. géol. Univ. Marseille 1, , 287 p.
  7. « Eric Gilli - Citations Google Scholar », sur scholar.google.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  8. (en) « Eric Gilli on ResearchGate | Expertise: Remote Sensing, Geomorphology, Geology », sur ResearchGate (consulté le 24 janvier 2018)
  9. Eric Gilli, La Spéléologie, vol. 309, Paris, Que sais-je? PUF, 1re éd., 128 p.
  10. Eric Gilli, L'exploration spéléologique et ses techniques, vol. 3362, Que Sais-je? PUF, 128 p.
  11. Eric Gilli, Eaux et rivières souterraines, vol. 455, Paris, Que sais-je? PUF, 1re éd., 128 p.
  12. Eric Gilli, Christian Mangan et Jacques Mudry, Hydrogéologie : Objets, méthodes, applications, Paris, Dunod, , 3e éd.
  13. (en) Eric Gilli, Christian Mangan et Jacques Mudry, Hydrogeology : Objects, methods and applications, New York, Science publishers CRC, , 1re éd., 350 p.
  14. Eric Gilli, Karstologie : Karsts, grottes et sources, Dunod, , 256 p.
  15. (en) « Karstology: Karsts, Caves and Springs: Elements of Fundamental and Applied Karstology », sur CRC Press (consulté le 24 janvier 2018)
  16. « Éric Gilli, Lauréat associé des Prix Rolex 1996 », sur Prix Rolex à l’esprit d’entreprise (consulté le 24 janvier 2018)
  17. (en) « Rolex Awards for Enterprise », sur Rolex Awards for Enterprise : Eric Gilli : Overview (consulté le 24 janvier 2018)
  18. « Turquie : un fleuve détourné par Crésus en 550 av. J.-C. », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  19. « Il y a quelques semaines un candidat aux législatives prévenait des dangers du tramway souterrain de Nice », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)
  20. « Législatives 2017: Eric Gilli, l'expert anti-tunnel du tram, est candidat à Nice », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)
  21. « Législatives 2017: non, le géologue anti-tunnel du tram ne s'est pas trompé de circonscription », Nice-Matin,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]