Éric Freyssinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Officier général francais 2 etoiles.svg Éric Freyssinet
Origine Drapeau de la France France
Arme Gendarmerie nationale
Grade Général de brigade
Années de service 1992 – en activité
Commandement Département informatique-électronique de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (1998-2005)
Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N, 2010-2015)
Mission numérique de la gendarmerie nationale (MNGN, mai 2017-octobre 2019)
Pôle national de lutte contre les cybermenaces (PNLC, novembre 2019-juillet 2021)
Commandant en second de la gendarmerie dans le cyberespace (depuis août 2021)
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Chevalier de l'Ordre national du Mérite

Éric Freyssinet est un officier de la Gendarmerie nationale française, scientifique et essayiste. Il est spécialisé dans la lutte contre la cybercriminalité et chef du pôle national de lutte contre les cybermenaces de la Gendarmerie nationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Éric Freyssinet est un ancien élève de l’École polytechnique[1],[2],[3], titulaire en 2001 d'un mastère spécialisé en sécurité des systèmes informatiques et des réseaux de Télécom ParisTech[4]. En , il défend une thèse de doctorat en informatique à l'université Pierre-et-Marie-Curie[5], sur le sujet de la lutte contre les botnets.

Carrière au sein de la Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Éric Freyssinet rejoint directement la Gendarmerie nationale en tant qu'officier d'active à l'issue de sa scolarité à l'École polytechnique en ; il est alors promu au grade de lieutenant[6]. En 1998, il est affecté à l'institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale où il exerce les fonctions d'adjoint puis de chef du département informatique-électronique[7]. Promu au grade de chef d'escadron en 2004[8], il rejoint l'année suivante la direction générale de la Gendarmerie nationale, en tant que chargé des projets de lutte contre la cybercriminalité à la sous-direction de la police judiciaire[9]. Lieutenant-colonel en [10], Éric Freyssinet est porté à compter d' à la tête de la division de lutte contre la cybercriminalité (DLCC)[11] du service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) à Rosny-sous-Bois (93). Il atteint le grade de colonel en [12] et la DLCC se transforme sous son commandement en centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N), à partir de [13]. En , Éric Freyssinet rejoint l'équipe de préfiguration de la délégation du ministère de l'Intérieur chargée de la lutte contre les cybermenaces[11].

Le , le colonel Éric Freyssinet est nommé[14] chef de la mission numérique de la Gendarmerie nationale, auprès du Directeur général de la gendarmerie nationale. L'équipe qu'il anime alors est chargée de piloter la stratégie de transformation numérique de la Gendarmerie.

Le , le colonel Freyssinet prend la tête[15] du nouveau pôle national de lutte contre les cybermenaces de la gendarmerie nationale.

Par décret du 12 mai 2021, le colonel Freyssinet est nommé dans la première section des officiers généraux, avec maintien dans ses fonctions, au grade de général de brigade à compter du 1er juin 2021[16]. Par décret du 31 juillet 2021, le général Freyssinet est nommé, à compter du 1er août 2021, commandant en second de la gendarmerie dans le cyberespace[17].

Carrière académique[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Articles académiques[modifier | modifier le code]

  • (en) Jean-Luc Wybo, Françoise Soulié-Folgeman, Catherine Gouttas, Éric Freyssinet et Patrick Lions, « Impact of Social Media in Security and Crisis Management: A Review », International Journal of Emergency Management, vol. 11, no 2,‎ , p. 105-128 (DOI 10.1504/IJEM.2015.071045).
  • Éric Freyssinet, « L’Internet des objets : Un nouveau champ d’action pour la cybercriminalité` », Annales des mines - Réalités industrielles, vol. 2013, no 2,‎ , p. 66-69 (DOI 10.3917/rindu.132.0066)
  • (en) Éric Freyssinet et Zeno Geradts, « Future Issues in Forensic Computing and An Introduction to ENSFI », Digital Investigation, vol. 1, no 2,‎ , p. 112-113 (DOI 10.1016/S1742-2876(04)00036-2).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Ordre national du Merite Officier ribbon.svg Medaille de la Defense Nationale Bronze ribbon.svg

Intitulés[modifier | modifier le code]

Autres distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De la promotion X1992, cf. « Fiche d’Éric Freyssinet », sur le site de l’association des anciens élèves et diplômés de l'École polytechnique (l’AX), Paris (consulté le ) ; y est notamment indiqué le grade d’Éric Freyssinet dans la fonction publique : « colonel de gendarmerie ».
  2. Ouvrir la « Page d’accueil », sur le site de la bibliothèque de l’École polytechnique, Palaiseau (consulté le ), sélectionner l’onglet « Catalogues » puis cliquer sur « Famille polytechnicienne », effectuer la recherche sur « Éric Freyssinet », résultat obtenu : « Freyssinet, Éric Alain (X 1992) ».
  3. Liste de sortie des élèves de l'École polytechnique en 1995 (promotion 1992).
  4. Arrêté du 19 avril 2001 portant attribution du titre de mastère spécialisé de l'École nationale supérieure des télécommunications
  5. Thèse de doctorat en informatique: Lutte contre les botnets: analyse et stratégie
  6. Décret du 11 octobre 1995 portant nomination et promotion dans l'armée active
  7. « FRANCE : DEUXIEME GENERATION DE CYBER-FLICS - 11/03/1999 - Intelligence Online », sur www.intelligenceonline.fr (consulté le )
  8. Décret du 13 juillet 2004 portant nomination et promotion dans l'armée active (lire en ligne)
  9. « Les entreprises au cœur de la cible », Gend'Info « Dossier hors série La cybercriminalité »,‎ , p. 19 (lire en ligne)
  10. « Décret du 16 mai 2008 portant nomination et promotion dans l'armée active », sur admi.net (consulté le )
  11. a et b « Eric Freyssinet devient conseiller du « Préfet Cyber » », LeMagIT,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Décret du 28 décembre 2012 portant promotion dans l'armée active (lire en ligne)
  13. « Cybergendarmes : la force technique alliée à celle de l’investigation », sur Global Security Mag Online (consulté le )
  14. « Eric Freyssinet prend la tête de la « mission numérique » de la Gendarmerie », sur lessor.org, L'Essor de la Gendarmerie nationale, (consulté le )
  15. « Eric Freyssinet prend la tête du nouveau pôle national de lutte contre les cybermenaces », sur L'Essor, (consulté le )
  16. Décret du 12 mai 2021 portant nominations dans la 1re section et promotions et nominations dans la 2e section des officiers généraux (lire en ligne)
  17. « Décret du 31 juillet 2021 portant affectations d'officiers généraux », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  18. En savoir plus sur Internet : un territoire à sécuriser sans cesse
  19. La cybercriminalité en mouvement d'Eric Freyssinet.
  20. Décret du 6 novembre 2009 portant promotion et nomination.
  21. Décret du 4 juillet 2014 portant promotion et nomination.
  22. [1].
  23. « ENFSI | 2006: Eric Freyssinet », sur www.enfsi.eu (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Drouin, « Cyberattaques : Mais que fait-on pour nous protéger? », Capital,‎ (lire en ligne, consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]