Éric Escoffier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Escoffier.
Éric Escoffier
Description de l'image defaut.svg.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance ,
l'Arbresle
Décès (à 37 ans),
Broad Peak
Carrière
Disciplines alpinisme, himalayisme

Éric Escoffier est un alpiniste français né le à l'Arbresle en France et disparu en montagne, au Broad Peak, le au Pakistan.

En 1984, il réalise une hivernale de la face Nord des Grandes Jorasses.

En septembre 1987, il est victime d’un accident de voiture dans les gorges de l'Arly en Haute-Savoie et devient hémiplégique du côté gauche à 35 %. Toutefois, à force de courage et de rééducation, il repart à l'assaut de l'Himalaya.

Éric Escoffier et sa compagne de cordée Pascale Bessière disparaissent en tentant l'ascension du Broad Peak le , il avait 37 ans. L'alpiniste polonais Piotr Pustelnik (en) les avait aperçus une dernière fois sur l'arête sommitale alors que soufflait un très fort vent. La veille, ils avaient passé la nuit sans matériel de bivouac dans un trou de neige creusé à 7 700 mètres, sous le col qui conduit à la rampe du sommet[1].

Il participe au développement d'un jeu de simulation d'escalade, Bivouac, distribué par Infogrames, qui fonctionnait notamment sur Amstrad CPC. Le joueur devait choisir les objets à prendre dans son paquetage et son itinéraire dans la montagne pour gravir les sommets[2].

Réalisations himalayennes[modifier | modifier le code]

  • En 1985, il réalise l'ascension de ces trois sommets en moins de trois semaines :
  • 1986 : Shishapangma (8 013 mètres) en octobre.
  • 1997 : Cho Oyu (8 201 mètres) en octobre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eric Escoffier », sur www.bivouak.net (consulté le 18 septembre 2009)
  2. Bivouac

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Asselin, Eric Escoffier : un grand combat, Chamonix, Guérin, 2015. (ISBN 978-2-35221-127-3)

Lien externe[modifier | modifier le code]