Éric Benoit (universitaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Éric Benoit
Naissance
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Diplôme
Agrégation de lettres
Doctorat de littérature française
Profession
Activité principale
Formation

Éric Benoit est professeur de littérature à l’Université Bordeaux Montaigne où il dirige le Centre de recherches sur les modernités littéraires (« Modernités »). Il est nommé Membre de l'Institut Universitaire de France (IUF) en 2022.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Éric Benoit est entré à l’École normale supérieure (ENS) de la rue d’Ulm à Paris en 1982. Il est devenu agrégé de Lettres modernes en 1985.

En 1986-1987, il a enseigné à l’université Columbia de New York en tant que teaching assistant.

En 1990, il a soutenu sa thèse de doctorat « Mallarmé et le Mystère du Livre »[1] à l’université Paris VII sous la direction de Julia Kristeva.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il a ensuite enseigné la littérature française à l’université de Bordeaux 3, d’abord en tant que maître de conférences de 1994[2] à 2001, puis en tant que professeur des universités depuis 2001.

Éric Benoit a mené des travaux de recherche sur la littérature avec des universités chinoises et japonaises où il donne des conférences, notamment l'université de Wuhan (Chine) et l'université d'Iwate à Morioka (Japon)[3],[4],[5],[6],[7]

Travaux de recherche[modifier | modifier le code]

Éric Benoit est initialement spécialiste de poésie (XIXe et XXe siècles) et notamment de l’œuvre de Mallarmé, sur laquelle il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles[8],[9],[10],[11],[12],[13]. Puis ses recherches concernant les répercussions des grands traumatismes historiques sur la littérature l’ont amené à approfondir les œuvres d’écrivains du XXe siècle comme Georges Bernanos ou Edmond Jabès[14]. Ses recherches l'ont ensuite conduit à réfléchir sur les paradoxes, les autocontradictions et les apories de la littérature[15], puis sur le versant positif de la modernité (notamment les notions de jubilation et d'énergie dans la littérature).

En 1998, le critique littéraire Maurice Nadeau a commenté le premier ouvrage d’Éric Benoit dans La Quinzaine littéraire[16].

Depuis 2010, Éric Benoit dirige le Centre « Modernités » (centre de recherches sur les modernités littéraires), et la collection Modernités publiée aux Presses Universitaires de Bordeaux.

Il a été directeur de l'Unité de recherche TELEM[17] de 2015 à 2022.

En 2022, il est nommé Membre de l'Institut Universitaire de France (IUF).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mallarmé et le Mystère du « Livre », 452 p., Éditions Champion, 1998.
  • Les Poésies de Mallarmé, 128 p., Éditions Ellipses (collection « Du mot à l’œuvre »), 1998.
  • Écrire le cri : Le Livre des Questions d’Edmond Jabès. Exégèse, 192 p., Presses Universitaires de Bordeaux, 2000[18].
  • De la crise du sens à la quête du sens (Mallarmé, Bernanos, Jabès), 154 p., Éditions du Cerf, 2001.
  • Néant sonore. Mallarmé ou la traversée des paradoxes, 225 p., Éditions Droz, 2007.
  • La Bible en clair, Éditions Ellipses, 2009.
  • Bernanos. Littérature et théologie, Éditions du Cerf, 2013.
  • Dynamiques de la voix poétique, Éditions Classique Garnier, 2016.
  • Obstinément la littérature, Éditions Droz, 2018.
  • Les différences ethniques et religieuses dans la littérature. De Montaigne à Le Clézio, Éditions Euredit, 2018.
  • Edmond Jabès et les chemins de l'écriture, Éditions Eurédit, 2020.
  • De la littérature considérée comme énergie, Éditions Eurédit, 2022.

Directions d’ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Écritures du ressassement (en codirection avec D. Rabaté, I. Poulin, J.P. Moussaron), Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 15, 328 p., 2001.
  • Impuissance(s) de la littérature ?, Presses Universitaires de Bordeaux, 449 p., 2011.
  • Nihilismes ? (en codirection avec D. Rabaté), Presses Universitaires de Bordeaux , Collection "Modernités", volume 33, , 394 p., 2012.
  • Apories, paradoxes et autocontradictions. La littérature et l'impossible, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 35, 343 p., 2013.
  • Soi disant. Poésie et empêchements, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 36, 260 p., 2014.
  • Transmission et transgression des formes poétiques régulières, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 37, 320 pages, 2015.
  • Littérature et jubilation, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités, volume 39, 535 p., 2015.
  • Harmonie et disharmonie dans l'esthétique occidentale et dans l'esthétique chinoise à l'époque de la modernité littéraire, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 40, 368 pages, 2016.
  • Écritures de l'énergie, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 42, 408 pages, 2017.
  • Effets de lecture. Pour une énergétique de la réception, Presses Universitaires de Bordeaux, Collection "Modernités", volume 44, 356 pages, 2019.
  • Quels lieux pour les morts? Perspectives interculturelles, Revue Essais, n°17, École Doctorale Montaigne-Humanités, Universités Bordeaux Montaigne, 2021.

Articles[modifier | modifier le code]

Éric Benoit a publié environ 100 articles[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no 008699283 », sur le catalogue en ligne du système universitaire de documentation (consulté le ).
  2. « Bordeaux 3 Info - N°39 - 1994 | 1886 - Collections patrimoniales numérisées de Bordeaux Montaigne », sur 1886.u-bordeaux-montaigne.fr (consulté le )
  3. Volume collectif Femmes, héroïnes, sociétés, Éditions Université d’Iwate (Morioka, Japon), 2011, p. 3-22, [lire en ligne]
  4. (ja) « conférence d’Éric Benoit », sur le site takumi.iwate-u.ac.jp (consulté le ).
  5. (ja) « Dynamisme d'un cours magistral français », sur le site takumi.iwate-u.ac.jp (consulté le ).
  6. Vidéo du début de la conférence d'ouverture donnée lors d'un colloque au département de français de l'Université d'Iwate de Morioka au Japon le 4 septembre 2010. La conférence est donnée en français avec projection en direct de la traduction en japonais, [lire en ligne].
  7. Video de la conférence "Stèles de paroles (littérature et deuils collectifs)" donnée le 22 décembre 2012 en ouverture du Colloque "Le deuil dans la littérature et la reconstruction des communautés", Université Iwate, Morioka, Japon {{[lire en ligne|http://takumi.iwate-u.ac.jp/archive/archive.php?key=41]}}.
  8. Florian Pennanech, « Le son et l'essence », sur le site fabula.org de la recherche en littérature, (consulté le ).
  9. Sylvano Santini, La crise du sens : du livre à l’histoire in revue Spirale, no 186, 2002, p. 36-37, [lire en ligne].
  10. (en) Eric. Touya de Marenne, Nineteenth-Century French Studies , Volume 32, Number 1&2, Fall-Winter 2003-2004, [lire en ligne].
  11. (en) Stacy Pies, Nineteenth-Century French Studies , Volume 37, Number 1&2, Fall-Winter 2008, [lire en ligne].
  12. Comptes rendus et notes de lecture, Revue d'histoire littéraire de la France, 2003/1 Vol. 103, p. 193-239. DOI 10.3917/rhlf.031.0193 [lire en ligne]
  13. Eric Benoit, "Un enjeu de l'esthétique mallarméenne: la poésie et le sens du monde", Romantisme, no 111, 2001, p. 107-120 [lire en ligne].
  14. Carola Erbertz, « Les traces de l'indicible », sur le site fabula.org de la recherche en littérature (consulté le ).
  15. Stacy Pies, compte rendu des travaux d'Eric Benoît, in Revue d'Histoire littéraire de la France (RHLF), 2011/1 (Vol. 111), p. 229-252, [lire en ligne].
  16. La Quinzaine littéraire, no 749, novembre 1998, commentaire repris dans l'ouvrage de Maurice Nadeau, Journal en public, 2006, p. 192-194.
  17. « TELEM - Historique », sur telem.u-bordeaux-montaigne.fr (consulté le )
  18. http://www.fabula.org/revue/cr/78.php
  19. [1]« Benoit, Eric », sur le site de l'équipe TELEM de l'université de Bordeaux 3 (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]