Éric Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albert.
Éric Albert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Œuvres principales

Éric Albert est un dessinateur français, né le 15 août 1960 à Versailles. Illustrateur et dessinateur de bande dessinée depuis 1988, il a également travaillé dans des studios d’animation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière en 1986, après avoir exercé divers petits métiers.

En parallèle à divers petits métiers temporaires (standardiste, manutentionnaire dans une usine, coursier dans une banque)[1], il suit des cours du soir à l’École Supérieure des Arts Appliqués Duperré et à l’École de la ville de Paris de Montparnasse. Puis il entre à l’atelier Baudy à Paris. Il signe son premier contrat professionnel avec les éditions Hachette en 1987 pour un livre d’illustrations Le Royaume-Uni au présent. Il réalise des illustrations pendant une dizaine d’années, puis travaille pendant quelques années dans l’animation. Il reprend son travail d’illustrateur et s’oriente vers la bande dessinée.

Il collabore pour des agences de publicité, avec des productions pour l'agence immobilière Actrim, le catalogue Verts Loisirs, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Limousin, la Somival.

Il est également professeur intervenant à l’AtelierBD.com de Strasbourg[2], et professeur d’anatomie/morphologie au CESAN de Paris.

Style[modifier | modifier le code]

Côté bande dessinée, « le succès mitigé des deux premiers volumes pouvait laisser un arrière goût à l’éditeur et aux lecteurs. (...) Pour laver l’affront du demi-échec, le dessin a été confié à Eric Albert. Le dessinateur signe ici un retour plutôt audacieux après le tome 3 de L’Ordre du Chaos et Corpus Christi. »[3]Source insuffisante . Sur BD Encre, son trait est jugé « réaliste et régulier »[4].

En 2018, il adopte un nouveau style graphique « évoluant entre la ligne claire façon « Tintin » et l’école de Marcinelle de la grande époque du journal Spirou »[5] pour la création de la série Louise Petitbouchon sur un scénario de Jean Depelley aux Éditions du Long Bec.

Travaux[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

1. Le Secret des Papes, 2013
1. Perdreaux aux Pruneaux, 2018
3. Le Frère de sang 1/3, 2015
4. Le Frère de sang 2/3, 2016
5. Le Frère de sang 3/3, 2016
3. Nostradamus, 2013

Livres illustrés[modifier | modifier le code]

  • Les Gaulois et le monde celte, avec Jean Ollivier (texte), Nathan. coll. « La Nouvelle Encyclopédie »
  • Trente merveilles du monde, Nathan coll. « Le Monde en poche »
  • Alexandre le Grand, Nathan coll. « Le Monde en poche »
  • Dans un village gaulois, Nathan coll. « Le Monde en poche »
  • Les avions de Clément Ader, Nathan coll. « Collection Le Monde en poche »
  • Le débarquement, Nathan, coll. « Collection Le Monde en poche »
  • Le Royaume-Uni au présent, Hachette coll. « La vie des pays du Monde »
  • Participation au Grand Larousse Junior. Larousse-Gallimard coll. « Découvertes Junior ». La Grèce ancienne. Éditions Jean-Paul Gisserot
  • Infortune de mer, Éditions Comédia
  • Complètement givrés, Éditions Comédia

Productions[modifier | modifier le code]

  • Tristan et Iseult. Arès-Films/Cartoon Express/France 3.
  • Wunschpunsch. Saban International/TF1/ARD
  • Génarino. Carrère Groupe / Solé Production

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Éric Albert - dessinateur »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur infortune-de-mer.monroman.com (consulté le 12 août 2010)
  2. (fr) « Biographie »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.sandawe.com (consulté le 12 août 2010)
  3. Critique sur le blog Littérature maçonnique le 10 juin 2015
  4. http://www.bdencre.com/2013/05/10901_corpus-christi-t1-maingoval-albert-sandawe-1195e/ Critique de Corpus Christi par Stéphane Girardot pour BDencre, avril 2012]
  5. Gilles Ratier, « « Louise Petibouchon T1 Perdreaux aux pruneaux » par Éric Albert et Jean Depelley », sur BD Zoom,
  6. Planète n°78 (mai-juil 2015, p11)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]