Éric Alauzet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éric Alauzet
Éric Alauzet en 2012
Éric Alauzet en 2012
Fonctions
Député de la 2e circonscription du Doubs
En fonction depuis le
(5 ans et 6 jours)
Élection 17 juin 2012
Réélection 18 juin 2017
Législature XIVe
Groupe politique Écologiste (2012-2016)
SER (depuis 2016)
Prédécesseur Jacques Grosperrin
Conseiller municipal de Besançon
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Nancy (Meurthe-et-Moselle)
Nationalité Française
Parti politique Les Verts (1988-2010)
EELV (depuis 2010)
Profession Médecin et homme politique

Éric Alauzet, né le à Nancy, est un médecin acuponcteur et homme politique français. Membre d'Europe Écologie Les Verts, il est, depuis le 20 juin 2012, député de la deuxième circonscription du Doubs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été élu conseiller municipal de Besançon en mars 2014 sur la liste d’Union de la Gauche.

Il a été successivement conseiller municipal, conseiller régional de Franche-Comté, adjoint au maire de Besançon chargé de l’énergie, des espaces verts, Président du syndicat de traitement des déchets, Vice président du Conseil général du Doubs chargé du logement. De 2008 à 2014, il a été conseiller général EELV de Besançon Est – Chalezeule – Chalèze.

Député du Doubs[modifier | modifier le code]

Il est élu député aux élections législatives de 2012 pour la deuxième circonscription du Doubs avec 50,08 % des voix, face au sortant UMP Jacques Grosperrin qui perd à 89 voix près à la suite d'un recours avec 49,92 %[1].

Le 19 mai 2016, avec cinq autres députés, il quitte le groupe écologiste, provoquant sa dissolution, et rejoint le groupe socialiste[2].

Bien que toujours membre d'EELV, il choisit dans le cadre de la primaire citoyenne de 2017 de soutenir François de Rugy[3], alors que son parti a déjà désigné Yannick Jadot comme candidat officiel.

Il est réélu député de la 2e circonscription du Doubs aux élections législatives françaises de 2017, sous l'étiquette « Majorité présidentielle », alors que La République en marche ! ne présente aucun candidat face à lui. Il devient le seul député EELV dans la nouvelle Assemblée[4].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Besançon, délégué aux relations avec les institutions.
  • Conseiller communautaire de la Communauté d'Agglomération du Grand Besançon, commission économie, emploi-insertion, enseignement supérieur et recherche.
  • Membre de la Commission des finances.
  • Président Amitiés France - Singapour.
  • Rapporteur du budget sur la Sécurité alimentaire.
  • Vice-président du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques.
  • Membre et secrétaire de la Commission d'enquête visant à évaluer les conséquences sur l'investissement public et les services publics de proximité de la baisse des dotations de l'État aux communes et aux EPCI.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]