Éradicateurs (Algérie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les éradicateurs est le terme désignant les tenants d'une faction dure de la classe dirigeante politico-militaire algérienne pendant la guerre civile algérienne des années 1990, qui a opposé le gouvernement de l'interruption du processus électoral des « janviéristes » à la branche armée du Front islamique du salut vainqueurs du premier tour des élections législatives.

Les éradicateurs refusent tout compromis avec les hommes politiques islamistes et soutiennent l'élimination par la force des organisations militantes et le refus total de discussions avec leurs représentants.

L'option opposée, connue sous la dénomination dialoguistes, considère que la seule issue au conflit est le dialogue et la réconciliation nationale.

En fin de compte, c'est la faction dialoguiste qui l'emporte, et les présidences de Bouteflika depuis 1999 sont marquées par des amnisties visant à réintroduire les islamistes dans le processus politique constitutionnel.

La Plate-forme de Sant'Egidio, qui unit en 1995 la plupart des partis d'opposition algériens, est en grande partie dirigée contre la tendance éradicatrice.

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]