Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1956

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1956
Description de cette image, également commentée ci-après Description de cette image, également commentée ci-après

Logo des jeux équestres olympiques de Stockholm

Généralités
Sport Équitation
Autre(s) nom(s) Jeux équestres du XVIe Olympiade
Éditions 10e
Lieu(x) Drapeau : Suède Stockholm
Date au
Nations 29
Participants 158
Épreuves 6

Navigation

Alors que les Jeux olympiques d'été de 1956 doivent se dérouler à Melbourne (Australie) en novembre et décembre 1956, les épreuves d'équitation furent annulées en raison d'une loi australienne imposant une longue quarantaine pour l'entrée d'animaux sur le territoire national. Les compétitions se déroulent par conséquent à Stockholm du 10 au 17 juin 1956 dans le cadre de Jeux équestres décalés du reste des compétitions olympiques.

Ces épreuves d'équitation incluaient le concours complet, le saut d'obstacles et le dressage, chacune étant disputée à titre individuel et par équipe.

Organisation[modifier | modifier le code]

Jeux équestres séparés[modifier | modifier le code]

Le stade olympique de Stockholm, ici en 1919.

En mai 1954, le comité international olympique (CIO), réuni en congrès à Athènes, décide de confier l'organisation des « Jeux équestres du XVIe Olympiade » à la ville de Stockholm. Les lois australiennes en vigueur pour les jeux olympiques de 1956 à Melbourne rendent impossible l'entrée des chevaux sans une longue quarantaine de six mois[1],[2]. Dès lors, un comité d'organisation regroupant des représentants du comité olympique suédois et de la fédération équestre suédoise est mis en place. Il est officiellement formé le et placé sous la présidence du prince Bertil de Suède[3].

Conformément à la volonté des autorités du pays et de la capitale suédoise, cette compétition sportive devait être autonome financièrement. Seule une garantie, utilisable en cas de déficit, est accordée pour un montant total de 200 000 couronnes suédoises (150 000 de la part de l’État et 50 000 de la ville)[4]. La fédération équestre suédoise organise donc une loterie d'avril à juin 1955, 200 000 tickets sont vendus, ce qui rapporte 183 546 couronnes[5].

Cérémonies[modifier | modifier le code]

La cérémonie d'ouverture des jeux équestres olympiques se déroule dans le stade olympique de Stockholm construit pour les jeux de 1912. Elle est présidé par le roi de Suède Gustave VI et la reine Louise Mountbatten. Tous les athlètes montent à cheval pendant le défilé. Hans Wikne est choisi pour allumer la flamme olympique tandis que Henri Saint Cyr et Gustaf Adolf Boltenstern, Jr. prononcent le serment olympique[5]. Neufs jours plut tôt, la torche avait été allumée à Olympie et relayée par plus de 160 cavaliers à cheval à travers le Danemark et en Suède[6].

Lors de la cérémonie de clôture, conformément aux règles du comité international olympique, les porte-drapeau font leur entrée dans le stade et se ressemblent en son centre. Les drapeaux nationaux de la Grèce (pays d'origine des jeux), la Suède (organisatrice des jeux équestres) et l'Australie (organisateur du reste des jeux) et leurs hymnes nationaux sont joués par un orchestre[7].

Installations[modifier | modifier le code]

Pendant la durée des jeux, les chevaux sont logés dans les écuries de la garde à cheval suédoise, à proximité immédiate du stade olympique où se déroulent les épreuves. Le un incendie se déclare dans le manège attenant aux écuries, tous les chevaux sont alors évacués durant quelques heures. Les cavaliers ne disposent alors pour leur entrainement que du champ situé a proximité, où des obstacles et espaces de dressage sont en permanence disponibles[8].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Calendrier des jeux équestres olympiques[9]
Juin 10 11 12 13 14 15 16 17
Saut d'obstacles
Dressage
Concours complet
Cérémonies O C
       Jour de compétition        Cérémonies (ouverture et clôture)

Participants[modifier | modifier le code]

L'Australie, le Cambodge et le Venezuela envoient des cavaliers et des chevaux pour la première fois. En tout, vingt-neuf pays prennent part à ces jeux équestres dans la capitale suédoise[10] :

Épreuves[modifier | modifier le code]

Six titres issus de trois disciplines sont disputés à l'occasion de ces Jeux olympiques d'été de 1956.

Discipline Individuel Par équipe Total
Dressage 1 1 2
Saut d'obstacles 1 1 2
Concours complet 1 1 2
Total 3 3 6

Résultats[modifier | modifier le code]

Dressage[modifier | modifier le code]

Article connexe : Dressage.

Le concours de dressage olympique est jugé par cinq juges nommés par la fédération internationale, ils donnent une note pour chaque mouvement faisant partie du programme. La compétition dure deux jours. Le vendredi 22 juin, le soleil est au rendez-vous pour le premier groupe de cavaliers, mais les quatorze du groupe du samedi n'ont pas cette chance, le mauvais temps est apparu la capitale suédoise[11].

C'est le champion olympique en titre, le suédois Henri Saint Cyr qui parvient à conserver son titre en individuel et à emmener l'équipe de son pays sur la première marche du podium par équipes[1].

Dressage individuel - Classement général[12]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Henri Saint Cyr Drapeau de la Suède Suède Juli 860
médaille d'argent, Jeux olympiques Lis Hartel Drapeau du Danemark Danemark Jubilee 850
médaille de bronze, Jeux olympiques Liselott Linsenhoff Drapeau de l'Allemagne Allemagne Adular 832
Dressage par équipe - Classement général[13]
Médaille Pays Noms Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau de la Suède Suède Henri Saint Cyr
Gehnäll Persson
Gustaf Adolf Boltenstern, Jr.
2 475
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau de l'Allemagne Allemagne Liselott Linsenhoff
Hannelore Weygand
Anneliese Küppers
2 346
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau de la Suisse Suisse Gottfried Trachsel
Henri Chammartin
Gustav Fischer
2 346

Concours complet[modifier | modifier le code]

Article connexe : Concours complet d'équitation.
Le cavalier suédois Petrus Kastenman sur Iluster en train de franchir un des obstacles du cross. Il remporte la médaille d'or individuelle du concours.

Au départ 57 cavaliers sont engagés en concours complet, les 30 premiers passent le test de dressage le 11 juin et les 27 restants le lendemain. Ils sont notés par cinq juges : un italien, un allemand, un norvégien, un suisse et un finlandais[14].

La partie endurance se déroule le 13 juin, elle consiste une course en cinq parties sur une longueur totale de 34,85 km[15] :

  • partie A : un routier sur 7 200 m ;
  • partie B : un steeple-chase de 3 600 m avec 12 obstacles ;
  • partie C : un second routier de 14 km ;
  • partie D : un cross de 33 obstacles ;
  • partie E : une course de plat de 2 000 m.

Un des obstacles du cross était particulièrement difficile, large de 2,50 m et haut de 1 m, il a causé 28 refus, 12 chutes et même le décès d'un cheval[16]. Globalement le concours complet a été très critiqué lors de cette édition des Jeux à la suite des nombreux accidents qui sont survenus. Ceux-ci s'expliquent par la qualité du terrain mis à mal par les conditions météorologiques mais également par le manque de préparation des chevaux et des cavaliers à ce niveau de compétition[17].

Plus de 40 000 spectateurs sont venus assister à l'épreuve sur le terrain de Fäboda[18]. Enfin, le saut d’obstacles clôt le concours complet, le 14 juin, les cavaliers doivent terminer par un parcours de 12 obstacles[19].

Concours complet individuel - Classement général[20]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Petrus Kastenman Drapeau de la Suède Suède Iluster 66,53
médaille d'argent, Jeux olympiques August Lütke-Westhues Drapeau de l'Allemagne Allemagne Trux von Kamax 84,87
médaille de bronze, Jeux olympiques Francis Weldon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Kilbarry 85,48
Concours complet par équipes - Classement général[21]
Médaille Pays Noms Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Francis Weldon
Arthur Rook
Bertie Hill
355,48
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau de l'Allemagne Allemagne August Lütke-Westhues
Otto Rothe
Klaus Wagner
475,91
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau du Canada Canada John Rumble
Jim Elder
Brian Herbinson
572,72

Saut d'obstacles[modifier | modifier le code]

Article connexe : Saut d'obstacles.
Parcours de l'épreuve de saut d'obstacles de 1956.

Les cavaliers doivent effectuer le parcours de quatorze obstacles deux fois dans la même journée, les points sont cumulés pour le classement final. Le tracé est dessiné par le suédois Greger Lewenhaupt, un capitaine de cavalerie[22]. Le titre par équipe revient à l'Allemagne et son cavalier Hans Günter Winkler remporte la médaille d'or en individuel. Ce dernier ayant fait un sans faute au second tour et seulement une au premier[23].

Saut d'obstacles individuel - Classement général[24]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Hans Günter Winkler Drapeau de l'Allemagne Allemagne Halla 4
médaille d'argent, Jeux olympiques Raimondo D'Inzeo Drapeau de l'Italie Italie Merano 8
médaille de bronze, Jeux olympiques Piero D'Inzeo Drapeau de l'Italie Italie Uruguay 11
Saut d'obstacles par équipes - Classement général[25]
Médaille Pays Noms Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau de l'Allemagne Allemagne Hans Günter Winkler
Fritz Thiedemann
August Lütke-Westhues
40
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau de l'Italie Italie Raimondo D'Inzeo
Piero D'Inzeo
Salvatore Oppes
66
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Wilfred White
Pat Smythe
Peter Robeson
69

Bilan[modifier | modifier le code]

Compteur de médailles par nations
Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de la Suède Suède 3 0 0 3
2 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2 3 1 6
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1 0 2 3
4 Drapeau de l'Italie Italie 0 2 1 3
5 Drapeau du Danemark Danemark 0 1 0 1
6 Drapeau de la Suisse Suisse 0 0 1 1
Drapeau du Canada Canada 0 0 1 1

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sv+en) Comité olympique suédois, Les Jeux équestres de la XVIe Olympiade Stockholm 1948, , 580 p. (lire en ligne)
  • (en) Jennifer O. Bryant, Olympic Equestrian : A Century of International Horse Sport, Eclipse Press, , 270 p. (ISBN 9781581501797)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Melbourne (Jeux Olympiques de) [1956] », Encyclopædia Universalis (consulté le 23 octobre 2015)
  2. Bryant 2008, p. 59
  3. Comité olympique suédois 1956, p. 18
  4. Comité olympique suédois 1956, p. 21
  5. a et b « Games of the XVI Olympiad - Melbourne (AUS) - Stockholm (SWE) », Fédération équestre internationale (consulté le 24 octobre 2015)
  6. (en) « Torch and Torch Relay », sur olympic-museum.de (consulté le 26 octobre 2015)
  7. Comité olympique suédois 1956, p. 255
  8. Comité olympique suédois 1956, p. 31
  9. Comité olympique suédois 1956, p. 39
  10. (en) Fédération équestre internationale, « Participation by Country 1912-2012 » [PDF] (consulté le 13 octobre 2015)
  11. Comité olympique suédois 1956, p. 177
  12. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Dressage individuel », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)
  13. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Dressage par équipes », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)
  14. Comité olympique suédois 1956, p. 77
  15. Comité olympique suédois 1956, p. 94-96
  16. (en) Fédération équestre internationale, « History of equestrian events at the Games of the XVI Olympiad » [PDF] (consulté le 24 octobre 2015)
  17. Bryant 2008, p. 47
  18. Comité olympique suédois 1956, p. 123
  19. Comité olympique suédois 1956, p. 143
  20. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Concours complet individuel », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)
  21. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Concours complet par équipes », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)
  22. Comité olympique suédois 1956, p. 205
  23. Comité olympique suédois 1956, p. 246
  24. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Saut d'obstacles individuel », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)
  25. « JO Melbourne 1956 - Équitation : Saut d'obstacles par équipes », L’Équipe (consulté le 16 octobre 2015)