Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1952

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1952
Description de l'image Equestrian pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport Équitation
Éditions 9e
Lieu(x) Drapeau : Finlande Helsinki
Date au
Nations 25
Participants 137
Épreuves 6

Navigation

Les épreuves d'équitation aux Jeux olympiques d'été de 1952 à Helsinki étaient le saut d'obstacles, le dressage et le concours complet, disputées à titre individuel et par équipe. Pour la première fois les civils y compris les femmes sont admis aux épreuves équestres. Tous concourent ensemble dans les mêmes épreuves mixtes.

Organisation[modifier | modifier le code]

Sites[modifier | modifier le code]

Le centre des compétitions composé du centre équestre de Ruskeasuo (pour le dressage dressage) et de l'hippodrome de Laakso (pour le saut d'obstacles) a été aménagé dès 1951. Le travail de préparation du cross-country pour le concours complet a débuté à l'été 1951, en effet, des accords ont dû être passés avec les propriétaires dont la course devait passer à travers leurs terres cultivables[1].

La date de clôture des inscriptions pour les épreuves d'équitation était prévue le , mais les premiers concurrents sont arrivés à Helsinki plus de deux semaines avant : cela a nécessité très tôt la mise à disposition des installations équestres et des terrains d'entraînements[1].

Évolution du règlement[modifier | modifier le code]

C'est le point le plus important de ces jeux en équitation : l'ouverture des épreuves aux concurrents non-officier, aux civils et même en dressage aux femmes[2]. La fédération équestre internationale a ainsi fait évoluer ce règlement qui datait des premières épreuves équestres aux jeux olympiques, notamment à cause de la polémique liée à la disqualification du suédois Gehnäll Persson aux jeux de Londres en 1948, car il n'était que sergent[3].

Participants[modifier | modifier le code]

Cette édition voit la première participation du Canada, de l’Égypte, de la Corée du Sud, de la Roumanie, de l'URSS. Ils sont au total 137 cavaliers issus de 25 pays[4] :

Épreuves[modifier | modifier le code]

Six titres issus de trois disciplines sont disputés à l'occasion de ces Jeux olympiques d'été de 1936.

Discipline Individuel Par équipe Total
Dressage 1 1 2
Saut d'obstacles 1 1 2
Concours complet 1 1 2
Total 3 3 6

Résultats[modifier | modifier le code]

Dressage[modifier | modifier le code]

Article connexe : Dressage.
Le cavalier finlandais Mauno Roiha sur Laaos pendant l'épreuve de dressage.

L'épreuve est chamboulée par rapport à l'édition de 1948 dont le programme avait été allégé en raison de la fin de la seconde guerre mondiale. La reprise de 15 minutes voit le retour du piaffer et du passage[5]. Admises pour la première fois aux épreuves équestres et uniquement en dressage, quatre femmes prennent part à la compétition[6].

La danoise Lis Hartel devient alors la première femme médaillée en individuel. Son parcours est pour le moins atypique, en effet, en 1944, à l'âge de 23 ans, elle est victime de la polio et devient paralysée en dessous du genou[7]. Malgré le fait qu'elle doit être aidée pour monter et descendre de cheval elle remporte la médaille d'argent et le champion olympique suédois, Henri St-Cyr l'aide pour monter sur le podium : un grand moment de ces jeux olympiques[5].

Dressage individuel - Classement général[8]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Henri Saint Cyr Drapeau de la Suède Suède Master Rufus 561
médaille d'argent, Jeux olympiques Lis Hartel Drapeau du Danemark Danemark Jubilee 541,5
médaille de bronze, Jeux olympiques André Jousseaume Drapeau de la France France Harpagon 541
Dressage par équipes - Classement général[9]
Médaille Pays Noms Chevaux Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Henri Saint Cyr
Gustaf Adolf Boltenstern, Jr.
Gehnäll Persson
Drapeau de la Suède Suède Master Rufus
Krest
Knaust
1 597,5
médaille d'argent, Jeux olympiques Gottfried Trachsel
Henri Chammartin
Gustav Fischer
Drapeau de la Suisse Suisse Kursus
Wöhler
Soliman
1 579
médaille de bronze, Jeux olympiques Heinz Pollay
Ida von Nagel
Fritz Thiedemann
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Adular
Afrika
Chronist
1 501

Concours complet[modifier | modifier le code]

Article connexe : Concours complet d'équitation.

Le concours complet, discipline à l'origine taillée sur mesure pour les militaires et le cheval de guerre[10], voit également pour la première fois l'arrivée des civils aux jeux olympiques.

La partie d'endurance est divisée en cinq phases[5] :

  • phase A : un routier de 7 km avec une vitesse imposée de 240m/min ;
  • phase B : steeple-chase 4 km avec une vitesse imposée de 600 m/min ;
  • phase C : un routier de 15 km avec une vitesse imposée de 240 m/min ;
  • phase D : un cross-country 9 km avec une vitesse imposée de 450 m/min ;
  • phase E : un sprint au galop de 2 km avec une vitesse imposée de 333 m/min.
Concours complet individuel - Classement général[11]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Hans von Blixen-Finecke, Jr. Drapeau de la Suède Suède Jubal 28,33
médaille d'argent, Jeux olympiques Guy Lefrant Drapeau de la France France Verdun 54,5
médaille de bronze, Jeux olympiques Wilhelm Büsing Drapeau de l'Allemagne Allemagne Hubertus 55,5
Concours complet par équipes - Classement général
Médaille Nom Pays Chevaux Points[12]
médaille d'or, Jeux olympiques Hans von Blixen-Finecke, Jr.
Olof Stahre
Folke Frölén
Drapeau de la Suède Suède Jubal
Komet
Fair
221,94
médaille d'argent, Jeux olympiques Wilhelm Büsing
Klaus Wagner
Otto Rothe
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Hubertus
Dachs
Trux von Kamax
235,49
médaille de bronze, Jeux olympiques Charles Hough, Jr.
Walter Staley, Jr.
John Wofford
Drapeau des États-Unis États-Unis Cassivellannus
Craigwood Park
Benny Grimes
587,16

Saut d'obstacles[modifier | modifier le code]

Article connexe : Saut d'obstacles.

Ils sont 52 cavaliers de 20 pays à être engagés et seize pays ont pu former des équipes de trois athlètes. Pour la première fois, le concours est divisé en deux manches avec un parcours de 786 mètres et des obstacles d'une hauteur maximale de 1,60 m[5]. L'épreuve est remportée par Pierre Jonquères d'Oriola qui deviendra par la suite le cavalier français le plus titré en saut d'obstacles aux Jeux olympiques[13]. Le Royaume-Uni remporte en saut d'obstacles par équipes son seul titre de ces jeux olympiques.

Saut d'obstacles individuel - Classement général[14]
Médaille Nom Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Pierre Jonquères d'Oriola Drapeau de la France France Ali Baba 8
(0 lors du barrage)
médaille d'argent, Jeux olympiques Oscar Cristi Drapeau du Chili Chili Bambi 8
(4 lors du barrage)
médaille de bronze, Jeux olympiques Fritz Thiedemann Drapeau de l'Allemagne Allemagne Meteor 8
(8 lors du barrage)
Saut d'obstacles par équipes - Classement général[15]
Médaille Nom Pays Chevaux Points
médaille d'or, Jeux olympiques Wilfred White
Douglas Stewart
Harry Llewellyn
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Nizefela
Aherlow
Foxhunter
40,75
médaille d'argent, Jeux olympiques Oscar Cristi
César Mendoza
Ricardo Echeverría
Drapeau du Chili Chili Bambi
Pillán
Lindo Peal
45,75
médaille de bronze, Jeux olympiques William Steinkraus
Arthur McCashin
John William Russell
Drapeau des États-Unis États-Unis Hollandia
Miss Budweiser
Democrat
52,25

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Compteur de médailles par nations
Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de la Suède Suède 4 0 0 4
2 Drapeau de la France France 1 1 1 3
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1 0 0 1
4 Drapeau du Chili Chili 0 2 0 2
5 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0 1 3 4
6 Drapeau de la Suisse Suisse 0 1 0 1
Drapeau du Danemark Danemark 0 1 0 1
8 Drapeau des États-Unis États-Unis 0 0 2 2
Total 6 6 6 18

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Comité olympique finlandais, Les Jeux de la XVe Olympiade Helsinki 1952,‎ , 759 p. (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Comité olympique finlandais 1952, p. 514
  2. « Equitation - Histoire de la discipline », sur franceolympique.com (consulté le 17 octobre 2015)
  3. (en) « Games of the XIV Olympiad - London (GBR) », Fédération équestre internationale (consulté le 17 octobre 2015)
  4. (en) Fédération équestre internationale, « Participation by Country 1912-2012 » [PDF] (consulté le 31 octobre 2015)
  5. a, b, c et d (en) Fédération équestre internationale, « History of equestrian events at the Games of the XV Olympiad » [PDF] (consulté le 31 octobre 2015)
  6. Comité olympique finlandais 1952, p. 515
  7. (en) « Lis Hartel, Danish polio-hit equestrian, dies », USA Today,‎ (consulté le 31 octobre 2015)
  8. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Dressage individuel », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)
  9. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Dressage par équipe », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)
  10. « Le Concours Complet d’Equitation (CCE) », Haras nationaux,‎ (consulté le 31 octobre 2015)
  11. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Concours complet individuel », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)
  12. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Concours complet par équipes », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)
  13. « Équitation : mort de Pierre Jonquères d'Oriola, double champion olympique », Le Monde,‎ (consulté le 31 octobre 2015)
  14. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Saut d'obstacles individuel », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)
  15. « JO Helsinki 1952 - Équitation : Saut d'obstacles par équipes », L’Équipe (consulté le 30 octobre 2015)