Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1936

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Équitation aux Jeux olympiques d'été de 1936
Description de l'image Equestrian pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport Équitation
Éditions 7e
Lieu(x) Drapeau : Allemagne Berlin
Date au
Nations 21
Participants 133
Épreuves 6

Navigation

Les épreuves d’équitation aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin se sont déroulées du 12 au 16 aout 1936 dans un fort contexte politique et la propagande du régime nazi. Trois disciplines ont été disputées par les concurrents à titre individuel et par équipe : le concours complet, le saut d'obstacles et le dressage. Lors de cette édition, 21 nations ont participé aux épreuves équestres des Jeux et 127 cavaliers les ont été représentées. L'Allemagne remporte le plus grand nombre de médailles lors de ces compétitions équestres avec sept médailles dont six en or. C'est l'unique fois dans l'histoire qu'un même pays remporte les six médailles d'or en sports équestres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Stade olympique de Berlin en 1936.

Contexte, organisation et déroulement[modifier | modifier le code]

Les Jeux olympiques de 1936 sont marqués par un fort contexte politique et la propagande du régime nazi[1],[2]. Les spectateurs sont au rendez-vous des épreuves équestres grâce à des prix abordables compris entre 2 et 15 marks. Ils sont entre 15 000 et 20 000 pour le dressage, 60 000 pour l'endurance du concours complet, 120 000 au stade olympique de Berlin, le jour de la clôture pour le saut d'obstacles[3].

La totalité des épreuves équestres, soit six médailles d'or, ont été remportées par l'équipe d'Allemagne sur son sol. Ces derniers disposent d’excellents chevaux de race Trakehner ayant remporté des médailles dans toutes les disciplines[4].

Derniers jeux avant la guerre[modifier | modifier le code]

Ces Jeux sont les derniers avant la seconde guerre mondiale et ceux de Londres en 1948, sauf rares exceptions, tous les cavaliers sont des militaires et beaucoup prennent part au conflit. Certains même sont tués, parmi eux :

D'autres comme le polonais Seweryn Kulesza sont internés dans des camps de prisonniers. Le danois Hans Mathiesen Lunding, médaillé de bronze au concours complet, est lui déporté au camp de concentration de Dachau pour des actes résistance[6].

Calendrier[modifier | modifier le code]

Les compétitions se sont déroulées les cinq derniers jours des jeux, soit du 12 au [3].

Nations participantes[modifier | modifier le code]

127 cavaliers issus de 21 pays ont concouru lors de ces Jeux olympiques de Berlin. La Turquie participe pour la première fois aux épreuves équestres[9].

Épreuves[modifier | modifier le code]

Six titres issus de trois disciplines sont disputés à l'occasion de ces Jeux olympiques d'été de 1936.

Discipline Individuel Par équipe Total
Dressage 1 1 2
Saut d'obstacles 1 1 2
Concours complet 1 1 2
Total 3 3 6

Résultats[modifier | modifier le code]

Dressage[modifier | modifier le code]

Article connexe : Dressage.

Les cavaliers doivent dérouler leur reprise de 22 mouvements en moins de 17 minutes[3]. À l'époque, cette discipline est principalement dominée par les français et les suédois, mais cette fois-ci, l'Allemagne est très bien notée par le jury en raison du contexte favorable des Jeux à Berlin[10] et elle remporte l'épreuve par équipe. C'est l'allemand Heinz Pollay, le plus jeune de l'épreuve (28 ans) qui remporte le classement individuel.

À noter aussi, la présence du général autrichien Arthur von Pongracz âgé de 72 ans qui reste l'un des participants les plus âgés ayant pris part aux Jeux olympiques[11].

Dressage individuel - Classement général[12]
Médaille Cavalier Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Heinz Pollay Drapeau : Allemagne Allemagne Kronos 1 760
médaille d'argent, Jeux olympiques Friedrich Gerhard Drapeau : Allemagne Allemagne Absinth 1 745,5
médaille de bronze, Jeux olympiques Alois Podhajsky Drapeau de l'Autriche Autriche Nero 1 721,5
Dressage par équipes - Classement général[13]
Médaille Pays Cavaliers Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Allemagne Allemagne Heinz Pollay
Friedrich Gerhard
Hermann von Oppeln-Bronikowski.
5 074
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau de la France France André Jousseaume
Gérard de Balorre
Daniel Gillois.
4 846
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau de la Suède Suède Gregor Adlercreutz
Sven Colliander
Folke Sandström.
4 660,5

Concours complet[modifier | modifier le code]

Article connexe : Concours complet d'équitation.
Henryk Leliwa-Roycewicz sur son cheval Arlekin III lors de jeux olympiques de 1936 à Berlin, médaille d'argent par équipes en concours complet.

La compétition est divisée en trois épreuves[3] :

  • Dressage : 13 minutes de reprise ;
  • Endurance/Cross en plusieurs phases pour un total de 36 km :
    • phase A : 7 km en 29 min 10 s,
    • phase B : 12 obstacles sur 4 km en min 40 s,
    • phase C : 15 km en h 2 min 30 s,
    • phase D : 35 obstacles sur 8 km en 17 min 46 s,
    • phase E : 2 km en min ;
  • Saut d’obstacles : une épreuve avec verticaux d'une hauteur de 1,15 m et des oxers d'une largeur moyenne de 1,50 m.

Les épreuves de l'époque n'ont rien à voir avec celles d'aujourd'hui, une fois la limite de temps dépassé, il n'y a pas d'élimination, seulement un nombre de pénalités illimité. C'est ainsi que le cavalier tchèque Otomar Bures a mis deux heures et trente-six minutes pour terminer les 8 km de l'avant dernière phase : il a ainsi accumulé plus de 18 000 points de pénalité[14]. Sur cinquante concurrents, vingt-sept ont abandonné, principalement en raison d'obstacles très difficiles voir dangereux[15], comme par exemple la rivière, quatrième obstacle du parcours de cross[16] : les cavaliers allemands donnent l'impression de connaitre à l'avance ces difficultés[3].

Concours complet individuel - Classement général[17]
Médaille Cavalier Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Ludwig Stubbendorf Drapeau : Allemagne Allemagne Nurmi 37,7
médaille d'argent, Jeux olympiques Earl Foster Thomson Drapeau des États-Unis États-Unis Jenny Camp 99,9
médaille de bronze, Jeux olympiques Hans Lunding Drapeau du Danemark Danemark Jason 102,2
Concours complet par équipes - Classement général[18]
Médaille Pays Cavaliers Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Allemagne Allemagne Ludwig Stubbendorf
Rudolf Lippert
Konrad Freiherr von Wangenheim.
676,65
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau de la Pologne Pologne Henryk Leliwa-Roycewicz
Zdzisław Kawecki
Seweryn Kulesza.
991,7
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Alec Scott
Edward Howard-Vyse
Richard Fanshawe.
91 595,5

Saut d'obstacles[modifier | modifier le code]

Article connexe : Saut d'obstacles.

Le parcours d'obtacles est composé de 13 haies et 20 obstacles sur plus de 1 050 m[3]. C'est la dernière épreuve de ces Jeux olympiques, elle se déroule juste avant la cérémonie de clôture[15]. Alors que tout le monde attend Takeichi Nishi, champion olympique à Los Angeles quatre ans plus tôt, ce dernier chute et permet au militaire allemand Kurt Hasse de remporter l'épreuve individuelle. Le japonais est soupçonné d'avoir volontairement provoqué sa propre chute, pour éviter de battre les allemands, avec lequel son pays devait signer le pacte tripartite en 1940[6].

Saut d'obstacles individuel - Classement général[19]
Médaille Cavalier Pays Cheval Points
médaille d'or, Jeux olympiques Kurt Hasse Drapeau : Allemagne Allemagne Tora 4
médaille d'argent, Jeux olympiques Henri Rang Drapeau de la Roumanie Roumanie Delfis 4
médaille de bronze, Jeux olympiques József von Platthy Drapeau de la Hongrie Hongrie Sellő 4
Saut d'obstacles par équipes - Classement général[20]
Médaille Pays Cavaliers Points cumulés
médaille d'or, Jeux olympiques Drapeau : Allemagne Allemagne Kurt Hasse
Marten von Barnekow
Heinz Brandt.
44
médaille d'argent, Jeux olympiques Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Johan Greter
Jan de Bruine
Henri van Schaik.
51,5
médaille de bronze, Jeux olympiques Drapeau du Portugal Portugal José Beltrão
Domingos de Sousa
Luís Mena e Silva.
56

Compteur de médailles par nation[modifier | modifier le code]

L'Allemagne remporte le plus grand nombre de médailles lors de ces compétitions équestres avec sept médailles dont six en or. C'est l'unique fois dans l'histoire qu'un même pays remporte les six médailles d'or en sports équestres[16].

Compteur de médailles par nations
Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau : Allemagne Allemagne 6 1 0 7
2 Drapeau des États-Unis États-Unis 0 1 0 1
Drapeau de la France France 0 1 0 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0 1 0 1
Drapeau de la Pologne Pologne 0 1 0 1
Drapeau de la Roumanie Roumanie 0 1 0 1
7 Drapeau de l'Autriche Autriche 0 0 1 1
Drapeau du Danemark Danemark 0 0 1 1
Drapeau de la Hongrie Hongrie 0 0 1 1
Drapeau du Portugal Portugal 0 0 1 1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 0 1 1
Drapeau de la Suède Suède 0 0 1 1

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jennifer O. Bryant, Olympic Equestrian : A Century of International Horse Sport, Eclipse Press,‎ , 270 p. (ISBN 9781581501797)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bryant 2008, p. 77
  2. « JO de Berlin (1936) : Xe jeux Olympiques d'été », Larousse (consulté le 12 octobre 2015)
  3. a, b, c, d, e et f (en) « History of equestrian events at the Games of the XI Olympiad » [PDF], Fédération équestre internationale (consulté le 11 octobre 2015)
  4. Michel Henriquet, « L'équitation française : de l'Art équestre à sa démocratisation », sur henriquet.fr (consulté le 12 octobre 2015)
  5. (en) Katsumi Takahashi, « Baron Nishi - 1932 Olympic Gold Medallist For Japan », Journal of Olympic History, vol. 11, no 2,‎ (lire en ligne)
  6. a, b, c et d Vincent Dupont, « Des manèges au feu, des cavaliers dans la guerre », Histomag'44,‎ , p. 6-12 (lire en ligne)
  7. (de) « 20. Juli 1944, 12 Uhr: Der Anschlag », Der Spiegel,‎ (consulté le 13 octobre 2015)
  8. (en) « Kurt Hasse », sur sports-reference.com (consulté le 13 octobre 2015)
  9. (en) Fédération équestre internationale, « Participation by Country 1912-2012 » [PDF] (consulté le 13 octobre 2015)
  10. (en) « Equestrianism at the 1936 Berlin Summer Games: Men's Dressage, Individual », sur sports-reference.com (consulté le 13 octobre 2015)
  11. (en) « Equestrianism at the 1936 Berlin Summer Games: Men's Dressage, Team », sur sports-reference.com (consulté le 13 octobre 2015)
  12. « JO Berlin 1936 - Équitation : Dressage individuel », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)
  13. « JO Berlin 1936 - Équitation : Dressage par équipes », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)
  14. (en) « Get Involved: Equestrian », BBC (consulté le 11 octobre 2015)
  15. a et b « Berlin (Jeux Olympiques de) [1936] - 16 août », Encyclopædia Universalis (consulté le 12 octobre 2015)
  16. a et b Bryant 2008, p. 89-92
  17. « JO Berlin 1936 - Équitation : Concours complet individuel », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)
  18. « JO Berlin 1936 - Équitation : Concours complet par équipes », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)
  19. « JO Berlin 1936 - Équitation : Saut d'obstacles individuel », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)
  20. « JO Berlin 1936 - Équitation : Saut d'obstacles par équipes », L’Équipe (consulté le 12 octobre 2015)