Équipotentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une équipotentielle[1], ou surface de niveau d'un champ (gravitationnel, électriqueetc.) , est l'ensemble des points où un potentiel scalaire prend une même valeur numérique[2].

En général, les équipotentielles sont perpendiculaires aux lignes de champ et plus le champ est intense, plus les équipotentielles sont resserrées.

Domaine[modifier | modifier le code]

Gravitation[modifier | modifier le code]

Dans un champ képlérien radial les équipotentielles sont des sphères. Il existe de nombreux modèles de potentiel pour décrire des objets comme les amas globulaires, les galaxies, etc. Le géoïde est une équipotentielle du champ de pesanteur terrestre.

Électricité[modifier | modifier le code]

En électricité, l'équipotentielle est l'ensemble des conducteurs électriques soumis à la même tension électrique, et ne possédant donc pas de différence de potentiel électrique. Une liaison équipotentielle à pour but d'uniformiser le potentiel électrique sur un certain espace.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Magnétisme[modifier | modifier le code]

En magnétisme l'équipotentiel correspond à tout endroit soumis à un champ magnétique d'intensité identique[4].

Pression atmosphérique[modifier | modifier le code]

Carte météorologique avec en noir les lignes de pression égale : les isobares.

En météorologie une équipotentielle de pression est une isobare[5].

Température[modifier | modifier le code]

En météorologie et en climatologie, une équipotentielle de température s'appelle une ligne isotherme[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Équipotentielle, sur le site cnrtl.fr
  2. Élie Lévy, Dictionnaire de physique, PUF, 1988, page 304.
  3. a et b (en) James Clerk Maxwell, A treatise on electricity and magnetism, vol 1 (ISBN 0486606368)
  4. champs électrostatique et magnétostatique d'un spire, sur chimix.com, consulté le 14 mai 2017
  5. a et b Voir : Activité 2 : le champ scalaire de pression / carte météorologique, sur ac-versailles.fr, consulté le 14 mai 2017

Articles connexes[modifier | modifier le code]