Équipement d'escrime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le matériel d'escrime moderne se décompose en deux ensembles, la tenue et le matériel électrique. Pour ce qui est de l'escrime ancienne voire artistique, la tenue s'apparente plus à des costumes ; quant au matériel électrique, il est inexistant.

Équipement du tireur[modifier | modifier le code]

La tenue[modifier | modifier le code]

L'équipement porté par le tireur à l'exception des chaussettes et chaussures

L'habillement des tireurs en compétition ou lors d'entrainement est assujetti au règlement FFE en France et FIE lors des compétitions internationales[1]. Le règlement FFE stipule que le tireur doit être équipé d'une tenue adaptée à sa catégorie (M13, M15, M17, sénior...) pour les entraînements. En compétition, le règlement français impose le port de matériel estampillé CE quelle que soit la catégorie. En revanche la classe de matériel (350N ou 800N) dépend bien évidemment de la catégorie ainsi que du type de compétition. Typiquement la norme pour les compétitions internationales sénior impose une tenue complète (veste, sous cuirasse et pantalon) à 800N (newtons).

Pour donner un ordre d'idée une tenue 800N est une tenue qui résiste à une force de 800 newtons appliquée n'importe où sur la tenue. 800N correspond approximativement à un poids de 85 kg.

L'habillement des tireurs doit être blanc, sauf chaussettes.

La veste de protection[modifier | modifier le code]

Fencing jacket.jpg

Le nom ainsi que la nationalité du tireur peuvent être imprimés en bleu au dos pour les compétitions internationales.

La sous-cuirasse[modifier | modifier le code]

Fencing plastron.jpg

Elle est parfois appelée cuirasse de protection.

Il existe différentes sous cuirasses :

  • sous cuirasse fine (300 newtons) pour les enfants de Moins de 11 ans (M11) et pour toutes les armes.
  • sous cuirasse épaisse (800 newtons) à partir de M13 pour toutes les armes.

Le gant[modifier | modifier le code]

Fencing glove.jpg

Le gant (souvent en cuir) permet de protéger la main contre les coups, il possède également une manchette empêchant la pénétration de la lame adverse dans la manche de la veste.

Le pantalon[modifier | modifier le code]

Fencing knickers.jpg

Les couleurs nationales sont généralement imprimées sur le pantalon.

Les chaussettes[modifier | modifier le code]

Les chaussettes d'escrime doivent couvrir toute la partie des jambes non recouverte par le pantalon. Elles peuvent porter les couleurs de l'équipe sur les 10 cm supérieurs.

Les chaussures[modifier | modifier le code]

Il n'existe aucune règle particulière concernant les chaussures, mais beaucoup de fabricants proposent des chaussures renforcées spécial escrime.

Le masque[modifier | modifier le code]

Fencingmask.jpg

Protège-poitrine (pour les femmes)[modifier | modifier le code]

Chest protector.jpg

La tenue électrique[modifier | modifier le code]

Le fil de corps[modifier | modifier le code]

Le fil de corps est un des éléments du circuit d'enregistrement des touches. Il se branche par trois broches au câble de l’appareil. On le passe dans les vêtements pour le brancher à l'arme et a la cuirasse.

  • Fleuret et Sabre : un câble est relié à la cuirasse électrique par une pince crocodile, un autre est attaché à l'arme et le troisième est attaché à l'enrouleur.
  • Épée : les trois câbles sont branchés à l'arme, deux pour le bouton poussoir de la pointe, un pour la masse (qui permet de ne pas enregistrer de touche si une touche est portée sur la coquille ou au sol).

veste électrique (au fleuret et au sabre)[modifier | modifier le code]

Le matériel de piste[modifier | modifier le code]

La piste[modifier | modifier le code]

14 m de long par 2 m de large.

Elle est le plus souvent d'un revêtement métallique, relié à l’appareil, l’empêchant de s'allumer en cas de touche au sol (à l'épée).

L'appareil[modifier | modifier le code]

Il permet d'afficher les touches portées par les tireurs. Il se compose pour les plus basiques d'un sélectionneur pour choisir l'arme utilisée, et de quatre lampes, deux pour chaque tireur, une verte et une rouge pour les touches en surface valable, et deux blanches pour les touches en surface non-valable au fleuret. Au sabre, les lampes blanches signalent un problème dans le circuit électrique. Des appareils plus sophistiqués permettent d'afficher le chronomètre, les scores et les cartons.

Les enrouleurs[modifier | modifier le code]

Les enrouleurs permettent de faire passer le branchement de l'arme au poste central : tricouleurs.

Matériel de signalisation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]