Équipe du Mexique féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article traite de l'équipe féminine. Pour l'équipe masculine, voir Équipe du Mexique de football.
Drapeau : Mexique Équipe du Mexique féminine
Écusson de l' Équipe du Mexique féminine
Généralités
Confédération CONCACAF
Couleurs vert, blanc et rouge
Surnom El Tricolor
El Tri
La Verde
Stade principal Stade Azteca
Classement FIFA 27e (24 juin 2016)
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Mexique Leonardo Cuéllar
Plus sélectionné Juana Lopez (105 sélections)
Meilleur buteur Maribel Domínguez (70 buts)

Rencontres officielles historiques

Premier match (Autriche, 9-0)
Plus large victoire 12-2, Malte ()
Plus large défaite 0-12, États-Unis ()

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 2
1er tour en 1999 et 2011
Gold Cup Phases finales : 7
Finaliste en 1998 et 2010
Jeux olympiques Quart de finale en 2004

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe du Mexique de football est l'équipe nationale représentant le Mexique en football féminin. Cette équipe est dirigée par la Fédération du Mexique (Femexfut), qui est affiliée à la FIFA depuis 1929 et est un des membres fondateurs de la CONCACAF en 1961.

Les origines de cette équipe remontent aux années 1970. Elle va, tout au long de son histoire, démontrer qu'elle est une des meilleures équipes de la zone CONCACAF derrière les intouchables américaines et plus modeste canadiennes. Elles se qualifient pour la coupe du monde à deux reprises, en 1999 et en 2011 ainsi que pour les Jeux olympiques en 2004, enfin leur meilleure performance en Gold Cup est une place de finaliste en 1998 et 2010.

Le Mexique organise ses matchs au stade Azteca, dans la ville de Mexico. Le classement FIFA le plus élevé de la sélection est une 21e place occupée en octobre 2011.

Histoire[modifier | modifier le code]

Première participation à une compétition officielle (1991-1994)[modifier | modifier le code]

Les Mexicaines disputent leur première compétition officielle à l'occasion de la Gold Cup 1991 disputée à Haïti, elles subissent en phase de poule deux revers consécutifs contre les États-Unis (0-12) et Trinité-et-Tobago (1-3) avant de remporter leur dernier match contre la Martinique (8-1), mais ce dernier succès ne leur permet pas de se qualifier pour les demi-finales et terminent troisième de leur groupe, cette compétition permettait de définir les qualifiés pour la première coupe du monde de 1991[1].

Faisant l'impasse sur la Gold Cup 1993, elles participent à la Gold Cup 1994 (qui détermine les qualifiés pour la coupe du monde 1995). Le Mexique perd ses deux premiers matchs contre les États-Unis (0-9) puis le Canada (0-6) puis remporte le troisième match contre la Jamaïque (3-1) avant d'être tenu en échec par Trinité-et-Tobago (3-3). Il termine à la troisième place non qualificative pour la coupe du monde[2].

Finaliste de la Gold Cup et première coupe du monde (1994-1999)[modifier | modifier le code]

En 1998, pour leur troisième participation à la Gold Cup, les Mexicaines profitent de l'absence des États-Unis pour atteindre la finale de la compétition. En phase de poule, elles battent le Costa Rica (3-2) et Haïti (7-1) avant d'être tenues ne échec par les trinidadiennes (2-2), terminant premières de leur groupe elles accèdent aux demi-finales, à ce stade de la compétition elles éliminent le Guatemala mais perdent en finale contre le Canada 1-0. Ce résultat les oblige à disputer les barrages pour se qualifier à la coupe du monde 1999. Opposées à l'Argentine, elles gagnent 3-1 à Mexico au match aller puis s'imposent à Buenos Aires 3-2 décrochant ainsi sa première qualification en coupe du monde[3]. Lors de la coupe du monde disputée aux États-Unis, elles perdent 7-1 contre le Brésil, 6-0 contre l'Allemagne et 2-0 contre l'Italie, avec trois revers en autant de matchs le Mexique termine dernier de son groupe et est éliminé de la compétition, le seul but marqué est l'œuvre de Maribel Domínguez[4].

Première participation aux Jeux olympiques (2000-2004)[modifier | modifier le code]

Lors de la Gold Cup 2000 où des nations comme la Chine et le Brésil sont invitées, le Mexique est éliminé dès le premier tour en raison de deux défaites contre le Canada (3-4) et la Chine (0-3), il ne remporte qu'un seul match contre le Guatemala (7-0)[5]. Deux ans plus tard lors de la Gold Cup 2002, le Mexique se qualifie pour les demi-finales après sa seconde place au premier tour grâce à deux victoires contre le Panama (5-1) et Trinité-et-Tobago (2-0), elles sont battues seulement par les États-Unis (3-0). En demi-finale disputée à Seattle, les Mexicaines sont éliminées par le Canada 2-0, finalement en match de classement pour la troisième place elles gagnent contre le Costa Rica 4-1. Cette performance permet au Mexique de disputer des barrages contre le Japon pour l'obtention d'une qualification pour la coupe du monde 2003. Tenues en échec au match aller à Mexico 2-2, les Mexicaines perdent à Tokyo 2-0 au match retour, par conséquent elles ne disputeront pas la coupe du monde[6]. En 2004, le Mexique prend part à la phase des éliminatoires pour les Jeux olympiques d'été de 2004, bien que battu par les États-Unis (0-2), elles accèdent aux demi-finales grâce à ses victoires contre Haïti (5-0) et Trinité-et-Tobago (8-1) au premier tour. En demi-finale, elles dominent le Canada (2-1) grâce à un double de Maria Dominguez mais perdent en finale contre les États-Unis 3-2 après avoir mené 2-0 dès la 15e minute. Cela ne les empêche pas de se qualifier pour les JO[7]. Aux JO d'Athènes, elles tiennent en échec la Chine 1-1 et se font battre par l'Allemagne 2-0, qualifiées pour les quarts de finale grâce à une meilleure différence de but vis-à-vis des Chinoises, elles y sont battues 5-0 par le Brésil[8].

Le raté de la coupe du monde 2007 (2004-2007)[modifier | modifier le code]

En 2006, elles passent les éliminatoires pour se qualifier à la Gold Cup 2006 en battant le Nicaragua (9-0) et El Salvador (8-0)[9]. Au premier tour de la Gold Cup, elles éliminent Trinité-et-Tobago 3-0 mais sont battues en demi-finales par les États-Unis 2-0, en match de classement elles décrochent la troisième place en barrant la Jamaïque 3-0. Ce résultat leur permet de disputer des barrages pour la coupe du monde 2007 contre de nouveau le Japon. Battues 2-0 au Japon à l'aller, elles gagnent au match retour 2-1 mais est éliminée à la différence de but[10].

Identité[modifier | modifier le code]

Surnoms[modifier | modifier le code]

L'équipe mexicaine possède plusieurs surnoms utilisés par les médias locaux sans pour autant qu'ils soient repris dans la presse internationale. Du fait des couleurs du maillot des joueuses mexicaines, reprenant celles du drapeau national, la sélection est surnommé la Tri, la Tricolor ou encore la Verde.

Couleurs[modifier | modifier le code]

L'équipe nationale mexicaine féminine utilise un système tricolore, composée des couleurs vert, blanc et rouge, ces trois couleurs proviennent du drapeau du Mexique.

Historique des maillots de l'équipe du Mexique féminin
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1970
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1978
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1986
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1994
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1995
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1998
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1999
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2002
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2003
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2004
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2006
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2007
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2008
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2010 Bicentenaire
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2011
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2014

Le tableau suivant répertorie les différents fabricants qui ont équipés la sélection mexicaine depuis 1978.

Fabricant de maillot Période
Drapeau : États-Unis Levi's 1978-1979
Drapeau : États-Unis Pony 1980-1983
Drapeau : Allemagne Adidas 1984-1990
Drapeau : Angleterre Umbro 1991-1994
Drapeau : Mexique ABA Sport 1995-1998
Drapeau : Mexique Garcis 1999-2000
Drapeau : Mexique Atletica 2000-2002
Drapeau : États-Unis Nike 2003-2006
Drapeau : Allemagne Adidas Depuis 2007

Rivalités[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Le Mexique a participé à deux Coupes du monde sur les six organisées depuis 1991. Après une première apparition en phase finale en 1999, les mexicaines ratent les deux compétitions mondiales suivantes avant de retrouver l'élite du football mondial en 2011. Elle participeront en 2015, à leur troisième coupe du monde, la seconde consécutive qui à l'avantage de se dérouler sur le continent nord-américain.

Les résultats de la sélection tricolore sont plus probants lors des différents championnats continentaux nord-américains, le Mexique termine deux fois à la seconde place de la Gold Cup, en 1998 et en 2010 et à quatre reprise à la troisième place de la compétition, en 1994, en 2002, en 2006 et en 2014.

Par ailleurs, le Mexique envoie également une sélection de ses meilleurs joueuses aux différentes éditions des Jeux olympiques d'été. Depuis 1996, la sélection mexicaine ne s'est néanmoins qualifié qu'une seule fois pour la compétition, en 2004, et a été éliminée en quart de finale.

En rouge encadré, les compétitions que l'équipe du Mexique a disputées à domicile.
Parcours en Coupe du monde
Phase finale Qualifications
Année Résultat Class. M V N D bp bc Class. M V N D bp bc
Drapeau : République populaire de Chine 1991 Non qualifiée 3/4 3 1 0 2 9 16
Drapeau : Suède 1995 Non qualifiée 3/5 4 1 1 2 6 19
Drapeau : États-Unis 1999 1er tour 16e 3 0 0 3 1 15 Barrages 4 3 1 0 20 5
Drapeau : États-Unis 2003 Non qualifiée Barrages 7 3 1 3 12 12
Drapeau : République populaire de Chine 2007 Non qualifiée Barrages 7 5 0 2 25 5
Drapeau : Allemagne 2011 1er tour 11e 3 0 2 1 3 7 Barrages 5 3 0 2 11 7
Drapeau : Canada 2015 1er tour Barrages 5 3 0 2 17 7
Total 3/7 6 0 2 4 4 22 35 19 3 13 100 71
Parcours en compétition continentale nord-américaine
Phase finale Qualifications
Année Résultat Class. M V N D bp bc Class. M V N D bp bc
Drapeau : Haïti 1991 1er tour - 3 1 0 2 9 16 Qualifié d'office
Drapeau : États-Unis 1993 Le Mexique ne participe pas à la compétition
Drapeau : Canada 1994 Tour Final 3e 4 1 1 2 6 19 Qualifié d'office
Drapeau : Canada 1998 Finale 2e 5 3 1 1 20 6 Qualifié d'office
Drapeau : États-Unis 2000 1er tour - 3 1 0 2 10 7 Qualifié d'office
Drapeau : États-Unis Drapeau : Canada 2002 Petite finale 3e 5 3 0 2 11 7 Qualifié d'office
Drapeau : États-Unis 2006 Petite finale 3e 3 2 0 1 6 2 1/4 2 2 0 0 17 0
Drapeau : Mexique 2010 Finale 2e 5 3 0 2 11 7 Qualifié d'office
Drapeau : États-Unis 2014 Petite finale 3e 5 3 0 2 17 7 Qualifié d'office
Total 8/9 33 17 2 14 90 71 2 2 0 0 17 0
Parcours aux Jeux olympiques
Année Résultat Class. M V N D bp bc
Drapeau : États-Unis 1996 Le Mexique ne participe pas à la compétition
Drapeau : Australie 2000
Drapeau : Grèce 2004 Quart de finale 8e 3 0 1 2 1 8
Drapeau : République populaire de Chine 2008 Le Mexique ne participe pas à la compétition
Drapeau : Royaume-Uni 2012
Drapeau : Brésil 2016
Total 1/6 3 0 1 2 1 8

Compétitions officielles mineures[modifier | modifier le code]

Outre les grandes compétitions internationales, le Mexique a dans son histoire également participé à des compétitions moins connues et moins prestigieuses. Il est à noter par exemple que les Mexicains ont remporté des places d'honneur lors des Jeux panaméricains.

En rouge encadré, les compétitions que l'équipe du Mexique a disputées à domicile.
Parcours aux Jeux panaméricains
Année Résultat Class. M V N D bp bc
Drapeau : Canada 1999 Finale 2e 6 3 1 2 15 9
Drapeau : République dominicaine 2003 Demi-finale 3e 4 3 0 1 10 5
Drapeau : Brésil 2007 Demi-finale 4e 5 3 0 2 12 4
Drapeau : Mexique 2011 Demi-finale 3e 5 2 2 1 3 2
Drapeau : Canada 2015 1er tour
Total 5/5 20 11 3 6 40 20
* Seul des joueurs amateurs peuvent participer à la compétition.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Voir l’image vierge
Les principales villes d'accueil de la sélection.

La sélection aztèque joue la plupart de ses matchs au stade Azteca, inauguré en 1966 à l'orée de la première coupe du monde organisée par le Mexique, qui est alors considéré comme l'un des stades les plus modernes du monde. La capacité du stade Azteca a depuis été légèrement réduite pour des questions de confort et de sécurité, passant de 114 580 à 105 094 places, ce qui en fait le cinquième plus grand stade du monde en termes de capacité.

Le stade a accueilli les Jeux olympiques d'été de 1968, la Coupe du monde 1970, les Jeux panaméricains de 1975, la Coupe du monde de football des moins de 20 ans en 1983, la Coupe du monde 1986 et la Coupe des confédérations en 1999.

Mais le Mexique a également eu l'occasion d'évoluer dans d'autres stades du pays, principalement pour des matchs amicaux. Parmi ces stades, il faut noter le stade Jalisco de Guadalajara, le troisième plus grand stade mexicain après le stade Azteca et le Stade Olímpico Universatario, le stade Tecnológico à Monterrey, grande ville de football, ou encore le stade Cuauhtémoc à Puebla du nom du dernier empereur aztèque du pays.

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Le sélectionneur de l'équipe féminine du Mexique est, depuis 1998, Leonardo Cuéllar qui a participé à la tête de cette sélection à deux coupes du monde, en 1999 et en 2011. C'est un ancien milieu de terrain qui a participé aux Jeux olympiques 1972 et a été international mexicain de 1973 à 1981, participant notamment à la Coupe du monde 1978.

Liste complète des sélectionneurs du Mexique
Sélectionneur Période
Pays inconnu Inconnu 1970-1998
Drapeau du Mexique Leonardo Cuéllar Depuis 1998

Joueuses emblématiques[modifier | modifier le code]

Sélection actuelle[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Classement FIFA[modifier | modifier le code]

Au classement du 27 mars 2015, le Mexique est situé au 25e rang[11].

Nations rencontrées[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]