Équipe des Salomon de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite de l'équipe masculine. Pour l'équipe féminine, voir Équipe des Salomon de football féminin.

Drapeau : Salomon Équipe des Salomon

Écusson de l' Équipe des Salomon
Généralités
Confédération OFC
Couleurs Jaune, bleu et vert
Stade principal Lawson Tama Stadium
Classement FIFA en stagnation 184e (12 mars 2015)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Salomon Jacob Moli
Plus sélectionné Batram Suri : 48
Meilleur buteur Commins Menapi : 34

Rencontres officielles historiques

Premier match Drapeau : Fidji Fidji 6 - 0 Drapeau : Salomon Salomon
Décembre (1963)
Plus large victoire Salomon Drapeau : Salomon 17 - 0 Drapeau : Wallis-et-Futina Wallis-et-Futuna
(Septembre 1991)
Plus large défaite Tahiti Drapeau : France Drapeau : Polynésie française 18 - 0 Drapeau : Salomon Salomon
(17 décembre 1963)

Palmarès

Coupe du monde Phases finales : 0
Coupe d'Océanie Phases finales : 5
médaille d'argent, Océanie Finaliste en 2004

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour les résultats en cours, voir :
Équipe des Salomon de football en 2015

L'équipe des Salomon de football est sous l'égide de la Fédération des Salomon de football.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de la sélection à 1996[modifier | modifier le code]

Le premier match officiel des Salomon fut joué aux Fidji, le 15 décembre 1963, contre Fidji qui se solde par une défaite sur le score de 6 buts à 0. La plus large défaite fut enregistrée encore aux Fidji, le 17 décembre 1963, contre Tahiti, qui se solde par un score sans appel de 18 buts à 0. La Fédération des Salomon de football (Solomon Islands Football Federation) est fondée en 1978, année où le pays fut indépendant du Royaume-Uni (le 7 juillet 1978). Deux ans plus tard, le pays participe à la Coupe d’Océanie 1980, alors que le pays n’est pas membre de l’OFC. Il est battu au 1er tour par Tahiti, la Nouvelle-Zélande et le Vanuatu. La Fédération des Salomon de football est affiliée à la FIFA depuis 1988 et est membre de l'OFC depuis 1988 également. En septembre 1991, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, fut enregistrée la plus large victoire de l’équipe des Salomon de football (Solomon Islands national football team), contre Wallis-et-Futuna, sur le score sans appel de 17 buts à 0. Les premières qualifications pour une Coupe du monde de la part des Salomon furent celles de 1994 aux États-Unis. Elles furent battues au 1er tour par l’Australie et Tahiti.

De 1996 à 2000[modifier | modifier le code]

À la Coupe d'Océanie de football 1996, l’équipe des Salomon atteignit les demi-finales, qu’elle perdit contre Tahiti (0-1 ; 1-2 (but de Robert Seni). Elle ne se qualifia pas pour la Coupe d'Océanie de football 1998. Pour la Coupe du monde 1998, elle termine seconde lors du 1er tour derrière la Papouasie-Nouvelle-Guinée, devant le Vanuatu, barrages contre les Tonga, mais fut devancée au 2nd tour par l’Australie, tout en étant devant Tahiti.

De 2000 à 2003[modifier | modifier le code]

À la Coupe d'Océanie de football 2000, l’équipe des Salomon passe le 1er tour derrière l’Australie et devant les îles Cook mais fut battue en demi par la Nouvelle-Zélande, puis prend la 3e place en battant le Vanuatu 2-1 (buts de Gideon Omokirio et de Commins Menapi). Pour la Coupe du monde 2002, elle fut battue au 1er tour des qualifications par la Nouvelle-Zélande et Tahiti tout en étant devant les îles Cook et le Vanuatu. À la Coupe d'Océanie de football 2002, elle fut battue par Tahiti et la Nouvelle-Zélande au 1er tour tout en étant devant la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La Coupe d’Océanie 2004 : les Salomon en finale[modifier | modifier le code]

À la Coupe d'Océanie de football 2004, en Australie, les Salomon terminent premiers du 1er tour, devant les Tonga, les îles Cook, Tahiti et la Nouvelle-Calédonie. Au 2nd tour, elles terminent seconds derrière l’Australie, devant la Nouvelle-Zélande, le Vanuatu, les Fidji et Tahiti. Pour la première fois de leur histoire, les Salomon atteignent une finale. Elles affrontent l’Australie, le pays organisateur. Elles perdent contre l’Australie (1-5 (but de Batram Suri) ; 0-6). Commins Menapi est le meilleur buteur des Salomon dans la Coupe d'Océanie de football avec 7 buts (2 buts en 2000, 1 but en 2002, 4 buts en 2004).

La surprenante équipe salomonienne lors des qualifications pour la Coupe du monde 2006[modifier | modifier le code]

Les Salomon n'ont jamais participé à une phase finale de Coupe du monde de football. Elles réussirent néanmoins la performance d'écarter la Nouvelle-Zélande de la course à la qualification pour le Mondial 2006 mais furent battues en barrages par l'Australie (7-0 puis 2-1). Au 1er tour, l’équipe des Salomon termine première, devant Tahiti, la Nouvelle-Calédonie, les Tonga et les îles Cook, puis au 2nd tour elle terminent deuxième derrière l’Australie, devant la Nouvelle-Zélande, les Fidji, Tahiti et le Vanuatu. Pour désigner le représentant de l’OFC lors du barrage contre l’Uruguay, l’Australie et les Salomon doivent s’affronter. Les Salomon perdent contre l’Australie (0-7 ; 1-2 (but d’Henry Fa'arodo)) et échouent aux portes de la Coupe du monde.

Depuis 2006[modifier | modifier le code]

L’équipe des Salomon ne participera pas à la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud car elle est éliminée au 1er tour par la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu. De plus ces éliminatoires servant de Coupe d’Océanie 2008, elle n’est pas qualifiée pour cette compétition.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1978 : Non inscrit
  • 1982 : Non inscrit
  • 1986 : Non inscrit
  • 1990 : Non inscrit
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire (finaliste)
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Océanie[modifier | modifier le code]

Principaux joueurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com,‎ 12 mars 2015 (consulté le 13 mars 2015).