Équipe de Mauritanie de football à la Coupe d'Afrique des nations 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Équipe de Mauritanie de football à la Coupe d'Afrique des nations 2019
Drapeau de la Mauritanie

Fédération FFRIM
Classement FIFA 103e

Organisateur(s) Drapeau : Égypte Égypte
Participation 1re
Sélectionneur Drapeau : France Corentin Martins
Capitaine Abdoul Ba
Meilleur buteur El Hacen (1 but)
Équipe de Mauritanie de football

L’équipe de Mauritanie de football participe à la Coupe d'Afrique des nations 2019 organisée en Égypte du 21 juin au 19 juillet 2019. Pour leur première participation, les Mourabitounes sont éliminés au premier tour, avec deux nuls et une défaite.

La Mauritanie se construit dès 2012 grâce à Neveu et à Martins[modifier | modifier le code]

Qualifiée pour le CHAN 2014, une première pour la Mauritanie[modifier | modifier le code]

Le Français Patrice Neveu réussit à réorganiser le football mauritanien et lui permet de se qualifier pour son premier tournoi continental, le CHAN 2014.

Jusqu'en 2012, la Mauritanie n'a jamais disputé de compétitions continentales depuis le début de son existence. Elle alterne entre des forfaits, des non-inscriptions[note 1],[1] et des éliminatoires ratées lors des coupes du monde[note 2], des coupes d'Afrique et des championnats d'Afrique des nations. L'arrivée du Français Patrice Neveu en janvier 2012 à la tête des Mourabitounes, combinée à un nouveau président à la fédération Ahmed Ould Abderrahmane en 2011 vont amener du changement. Comme le précise le joueur Moussa Bagayoko dans une interview à Jeune Afrique le 31 août 2015, ces deux arrivées permettent d'avoir un « sérieux par rapport aux déplacements, aux soins, à l’hébergement et aux primes », mettant les joueurs dans de bonnes conditions.[2]

Cela amène la construction d'une équipe locale plus compétitive et cela se voit lors des éliminatoires du CHAN 2014. Après avoir battu le Liberia au premier tour, les Mauritaniens affrontent le Sénégal lors du second tour et malgré une défaite un but à zéro au match aller, ils réussissent l'exploit de gagner deux buts à zéro et à se qualifier pour son premier tournoi continental. La ferveur populaire est telle que le public envahit la pelouse au coup de sifflet final[3].

Il réagit ainsi après cette première qualification à un tournoi final dans une interview pour mauritaniefootball.com : « Quand je suis arrivé, j'avais 90 % du monde sportif contre moi. J'étais un étranger et cela dérangeait ceux qui étaient en place et le fait de changer les mentalités était vu d'un mauvais œil par les entraîneurs locaux. J'ai amené de la rigueur, de la discipline, mais aussi du respect, du plaisir et, surtout, il a fallu faire cohabiter le football et la religion, très fortement marquée dans ce pays musulman. Aujourd'hui, sur le marché de Nouakchott des mamies m'embrassent sur la tête. Je suis aussi reconnu que le chef de l'État qui a fait beaucoup pour le football. Une statue ? Je ne pense pas que je serai statufié, mais, ici, ils se souviendront de moi. Tout a été très dur pour en arriver là. Mais ce succès m'a reboosté. C'est l'expérience la plus difficile que j'ai eue à mener. Psychologiquement surtout »[4]. Cela lui a permis de renouveler son contrat qui allait jusqu'en janvier 2014[3] de passer à janvier 2015[5]. Comme le reconnait Moussa Bagayoko dans une interview précédemment citée, vu les changements opérés depuis 2011, « Si la Mauritanie s’est qualifiée pour le Championnat d’Afrique des nations 2014, ce n’est pas par hasard… »[2].

Le CHAN 2014 : entre réalités et déceptions[modifier | modifier le code]

Première histoire, les Mourabitounes se qualifient pour un tournoi continental, en Afrique du Sud. Mais les coûts pour séjourner dans ce pays sont importants et il faut le lancement d'une cagnotte pour ce tournoi, sous la forme d'un téléthon et ont récolté 500 millions d'ouguiyas. Ces dons sont venus de l'ambassadeur de la Mauritanie au Maroc[6] à hauteur de 900 euros[note 3], du président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz pour 5 millions d'ouguiyas, l'armée pour 16 millions et la Banque centrale mauritanienne pour 20 millions.[7]

C'est dans le stade Peter-Mokaba que les Mourabitounes ont joué les deux premiers matchs, perdus contre la RD Congo et le Burundi.

Lors de ce tournoi, les Mauritaniens affrontent successivement la RD Congo[note 4], le Burundi[note 5] et le Gabon[note 6] dans le groupe D. Lors du premier match, ils perdent un but à zéro, avec une expulsion de Moussa Sidi Bagakoyo à la soixante-quinzième minute.[8] Pour le second match, la Mauritanie perd le match trois buts à deux, avec un but concédé à la dernière minute sur une frappe de Selemani Ndikumana des trente mètres[9], malgré les buts de Ely Cheikh Voulany et de Taghiyoulla Denna. Elle est déjà éliminée avant la dernière journée.[10] Quant au match face au Gabon, ils dominent le match mais perd quatre buts à deux, encaissant trois en fin de match, malgré un doublé de Bessam. Avec aucun point pris, le bilan est contradictoire : les supporters sont déçus de la performance (malgré l'engouement des supporters au départ[11]) alors que les joueurs ne retiennent que l'expérience engrangée pour d'éventuelles compétitions majeures[12].

Ce manque de résultats au CHAN 2014[13], l'élimination au second tour des éliminatoires de la CAN 2015[14] par l'Ouganda[note 7] alors que la fédération avait tout misé sur la qualification[15], les tensions entre Adama Ba et Dominique Da Silva et une perte d'autorité entraînent le licenciement de Patrice Neveu août 2014[16]. Alors que Manuel Amoros est un temps pressenti[13] pour le poste, c'est finalement Corentin Martins qui le récupère en octobre 2014.

Poursuivre le travail de Neveu pour Corentin Martins[modifier | modifier le code]

Des progrès pour le football mauritanien[modifier | modifier le code]

Martins poursuit le travail entrepris par Neveu et participe activement aux éliminatoires de la Coupe du monde et de la CAN.

En ce qui concerne la première, alors que la Mauritanie ne s'est pas inscrite pour les éliminatoires du mondial 2014, elle participe à celles de 2018. Elle élimine au premier tour le Soudan du Sud[note 8],[17], mais est battue par la Tunisie lors du tour suivant (deux buts à un au match aller[18] et au match retour[19]).

Pour la seconde, la Mauritanie progresse comme on peut le noter avec la participation aux éliminatoires de la CAN 2017, dans un groupe composé du Cameroun, de l'Afrique du Sud et de la Gambie.

CHAN 2018 : une confirmation ?[modifier | modifier le code]

En parallèle, Corentin Martins poursuit avec l'équipe locale et malgré une non-qualification pour le CHAN 2016[note 9] en octobre 2015, il réussit à se qualifier une nouvelle fois en battant le Liberia au premier tour et au tour final le Mali[20]. Le Mali a cependant déposé une réserve déposée à la CAF parce que la Mauritanie n’a pas présenté les passeports des joueurs à la réunion technique, mais cela n'a pas été retenu[21]. Il s'agit de la deuxième participation à une compétition continentale, après celle de 2014.

Après le stage à Tunis du 27 décembre 2017 au 6 janvier 2018[22], les Mourabitounes sont placés dans le groupe A, composé du Maroc, du Soudan et de la Guinée. L'objectif fixé par le sélectionneur est d'intégrer des joueurs locaux pour à terme les intégrer en équipe A[23].

C'est au Stade Mohamed V que les Mourabitounes jouent les deux premiers matchs du CHAN 2018 contre le Maroc et le Burundi.

Lors du premier match, ils sont largement battus par les Lions de l'Atlas sur le score de quatre buts à zéro, après avoir tenu soixante-cinq minutes en jouant en 5-3-2[24]. Comme le dit Abdoulaye Gaye à RFI après le match : « Les Marocains ont très bien géré la rencontre. En deuxième période, nous avons manqué de concentration. C’était un match difficile, on a craqué. Je crois que physiquement, il nous manquait quelque chose. Le championnat du Maroc est supérieur au notre. Mais il nous reste encore deux rencontres pour nous qualifier. C’était beau de joueur un match d’ouverture. Il faudra gagner face au Soudan. Nous avons beaucoup progressé mais il nous reste encore pas mal de chose à apprendre ! Ce CHAN c’est une belle expérience. Je sais que le peuple mauritanien attend beaucoup de nous. »[25] Lors du second match contre le Soudan, ils s'inclinent sur le score d'un but à zéro et sont éliminés[26]. Le dernier match du tournoi contre la Guinée se solde une nouvelle fois par une défaite sur le score d'un but à zéro[27]. Avec aucun but inscrit et six encaissé, ce tournoi est jugé catastrophique pour la Mauritanie et par voie de conséquence, Corentin Martins est démis de ses fonctions de sélectionneur des locaux le 30 janvier 2018 par la FFRIM mais conserve les A.[28]

Les qualifications pour la CAN 2019[modifier | modifier le code]

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

Pour ce tirage au sort effectué le 12 janvier 2017 à Libreville[29], cinquante-et-une équipes sont inscrites[note 10] et la Mauritanie est placée dans le chapeau 4, à la trente-septième place au classement de la CAF. Elle hérite[30] dans le chapeau 1 du Burkina Faso (7e), troisième de la dernière CAN, dans le chapeau 2 de l'Angola (22e), dans le chapeau 3 du Botswana (27e), tous placés dans le groupe I[31] et les matchs se déroulent du 9 juin 2017 au 23 mars 2019.

De plus, cette édition voit le nombre de qualifiés augmenter, par rapport à la CAN 2017, passant de 16 à 24[32], décision voulue par Ahmad Ahmad[33] et prise par le Comité exécutif de la CAF lors du symposium à Rabat le jeudi 20 juillet 2017[34].

Résultats[modifier | modifier le code]






Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Angola Drapeau : Mauritanie Drapeau : Burkina Faso Drapeau : Botswana
1 Drapeau : Angola Angola 12 6 4 0 2 9 6 +3 Drapeau : Angola Angola 4-1 2-1 1-0
2 Drapeau : Mauritanie Mauritanie 12 6 4 0 2 7 6 +1 Drapeau : Mauritanie Mauritanie 1-0 2-0 2-1
3 Drapeau : Burkina Faso Burkina Faso 10 6 3 1 2 8 5 +3 Drapeau : Burkina Faso Burkina Faso 3-1 1-0 3-0
4 Drapeau : Botswana Botswana 1 6 0 1 5 1 8 -7 Drapeau : Botswana Botswana 0-1 0-1 0-0

Sa qualification est acquise à l'issue de la cinquième journée[35].

Préparation et cagnotte[modifier | modifier le code]

Quelques jours après la fin des éliminatoires, la Mauritanie se rend au Ghana pour un match amical. Elle s'incline 3-1 [36].

Pour participer au tournoi en Égypte, la sélection nationale doit lever des fonds afin de préparer la première participation. La ministre de la Jeunesse et des sports Djinda Ball propose de faire deux manifestations pour récolter des fonds[37], comme pour la participation au CHAN 2014.

Un match contre l'Algérie était en négociation pour la première quinzaine de juin, d'après le sélectionneur algérien Djamel Belmadi[38], mais ce match n'a pas eu lieu.

Les Mourabitounes commencent leur préparation par un stage à Nouakchott, du 1er au 8 juin, puis rencontrent le premier ministre Mohamed Salem Ould Béchir qui remet le drapeau national[39] au capitaine Abdoul Ba, avant le départ pour le Maroc.

Ils se rendent ensuite dans la ville marocaine de Marrakech, où ils disputent deux matchs amicaux[40]. Ils s'imposent face à Madagascar (3-1) le 14 juin[41] avant de s'incliner face au Bénin (1-3) le 18[42].



Compétition[modifier | modifier le code]

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

C'est dans le stade de Suez que les Mauritaniens jouent les matchs de la CAN 2019.

Le tirage au sort de la CAN se déroule 12 avril 2019 au Caire, face au Sphinx et aux Pyramides. La Mauritanie est placée dans le chapeau 3 en raison de son classement FIFA, à savoir la cent-troisième place[43].

Le tirage au sort donne alors comme adversaires des Mourabitounes, la Tunisie (chapeau 1, 28e au classement FIFA), le Mali (chapeau 2, 65e) et l'Angola (chapeau 4, 122e) dans le groupe E[44]. Pour le sélectionneur Corentin Martins, c'est un tirage difficile « avec une équipe comme l’Angola, placée dans le pot 4 et considérée comme plus faible que nous. Mais c’est un gros adversaire qu’on a déjà rencontré pendant les éliminatoires. Ce ne sera pas du tout facile contre l’Angola comme face à la Tunisie et le Mali, qui sont deux nations habituées à jouer la CAN. »[45].

Équipementiers et séjour[modifier | modifier le code]

Pour la CAN 2019, la sélection a négocié avec deux sponsors : le premier est Celio[46], pour les costumes portés par les joueurs en dehors des matchs[47] ; quant au second, il s'agit de l'équipementier marocain AB Sport[48] en mai 2019, pour un contrat de deux ans[49]. Cependant, Nike accuse le fabricant marocain de plagiat[50], surtout pour avoir « copié les caractères utilisés pour le flocage des maillots portés par la sélection anglaise lors de la Coupe du Monde 2018. »[51] .

C'est dans ce cadre que la sélection mauritanienne séjourne, à savoir la station balnéaire d'Aïn Soukhna, sur les côtes de la Mer rouge.

Quant au séjour, les vingt-trois joueurs sélectionnés séjournent dans la station balnéaire d'Aïn Soukhna[52], et plus précisément à l’hôtel Stella Di Mare Sea Club. Ils s'entraînent sur le terrain annexe du club de Wadi Degla[53].

Effectif[modifier | modifier le code]

Le sélectionneur Corentin Martins annonce la liste des 23 joueurs retenus le 20 mai 2019[54].

L'équipe de Mauritanie à la Coupe d'Afrique des nations 2019[55]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
999 G Brahim, SouleimaneSouleimane Brahim 12 689 30/12/1986 (32 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie FC Nouadhibou
999 G Diaw, NamoriNamori Diaw 9 767 30/12/1994 (24 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie ASC Kédia
999 G Diop, BabacarBabacar Diop 9 506 17/9/1995 (23 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie ASC Police
999 D Ba, AbdoulAbdoul Ba 10 092 08/2/1994 (25 ans) 999 999 Drapeau : France AJ Auxerre
999 D Abeid, AlyAly Abeid 8 690 11/12/1997 (21 ans) 999 999 Drapeau : Espagne AD Alcorcón
999 D Diaw, MoustaphaMoustapha Diaw 9 035 31/12/1996 (22 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie Nouakchott King's
999 D N'Diaye, BakaryBakary N'Diaye 8 340 26/11/1998 (20 ans) 999 999 Drapeau : Maroc El Jadida
999 D Sarr, SallySally Sarr 12 927 06/5/1986 (33 ans) 999 999 Drapeau : Suisse Servette
999 D Demba, Harouna AbouHarouna Abou Demba 10 862 31/12/1991 (27 ans) 999 999 Drapeau : France Grenoble
999 D Diarra, DiadiéDiadié Diarra 10 473 23/1/1993 (26 ans) 999 999 Drapeau : France Sedan
999 D Thiam, AbdoulkaderAbdoulkader Thiam 8 394 03/10/1998 (20 ans) 999 999 Drapeau : France US Orléans
999 M Gaye, AbdoulayeAbdoulaye Gaye 10 971 13/9/1991 (27 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie FC Nouadhibou
999 M El Hacen, Moctar SidiMoctar Sidi El Hacen 8 670 31/12/1997 (21 ans) 999 999 Drapeau : Espagne Real Valladolid
999 M Camara, KhassaKhassa Camara 10 566 22/10/1992 (26 ans) 999 999 Drapeau : Grèce AO Xanthi
999 M Yali, Mohamed DellahiMohamed Dellahi Yali 8 730 01/11/1997 (21 ans) 999 999 Drapeau : Algérie DRB Tadjenanet
999 M Guidileye, DialloDiallo Guidileye 11 593 30/12/1989 (29 ans) 999 999 Drapeau : Turquie Elazığspor
999 M Diop, AlassaneAlassane Diop 8 770 22/9/1997 (21 ans) 999 999 Drapeau : Arabie saoudite Hajer Club
999 M Coulibaly, IbréhimaIbréhima Coulibaly 11 715 30/8/1989 (29 ans) 999 999 Drapeau : France Grenoble
999 A Bessam, Bessam 12 350 04/12/1987 (31 ans) 999 999 Drapeau : Tunisie AS Gabès
999 A Diakité, IsmaëlIsmaël Diakité 10 880 13/12/1991 (27 ans) 999 999 Drapeau : Tunisie US Tataouine
999 A Ba, AdamaAdama Ba 10 257 27/8/1993 (25 ans) 999 999 Drapeau : Turquie Giresunspor
999 A Tanjy, HemeyaHemeya Tanjy 8 549 01/5/1998 (21 ans) 999 999 Drapeau : Mauritanie FC Nouadhibou
999 A Anne, SouleymaneSouleymane Anne 8 696 05/12/1997 (21 ans) 999 999 Drapeau : France Aurillac
Sélectionneur
Sélectionneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : Mauritanie Moustapha Sall
  • Drapeau : Mauritanie Ahmed Aït-Ouarab
  • Drapeau : Mauritanie Noureddine Bouachera (analyste vidéo)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Philippe Guilloteau
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France David Klein
Kinésithérapeute(s)
  • Drapeau : Mauritanie Mohamed Bouya Soueilim (docteur)
  • Drapeau : France Yannick Guillodo (docteur)
  • Drapeau : France François Darras
  • Drapeau : Mauritanie Brahim M'Bareck
  • Drapeau : Mauritanie Brahim Abderrahmane (aide-médecin)
Médecin(s)
  • Drapeau : Mauritanie Mohamed Mahmoud El Hacen (médecin en chef)

Directeur administratif

  • Drapeau : Mauritanie Massa Diarra
  • Drapeau : Mauritanie Cheikhani Maouloud

Chef de presse

  • Drapeau : Mauritanie Brahim Sow Deïna
  • Drapeau : Mauritanie Mohamed Cheikh Weddy

Autres personnels

  • Drapeau : Mauritanie Abdou Thiam (cuisinier)
  • Drapeau : Mauritanie Mohamed Hamadi (intendant)
  • Drapeau : Mauritanie Ahmed Mahmoud Babah (intendant)
  • Drapeau : Mauritanie El Bar Chkouna (cameraman)

Légende


Cette sélection est complétée par sept réservistes[57] : le gardien Assane Aly, les défenseurs Hamza Jawar et Ousmane Samba, les milieux de terrain Abdallahi Mahmoud et Idrissa Thiam, les attaquants Amadou Niass et Mohamed Abdallahi Soudani[58].

Premier tour[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : Mali Drapeau : Tunisie Drapeau : Angola Drapeau : Mauritanie
1 Drapeau : Mali Mali 7 3 2 1 0 6 2 +4 Drapeau : Mali Mali 1-1 1-0 4-1
2 Drapeau : Tunisie Tunisie 3 3 0 3 0 2 2 0 Drapeau : Tunisie Tunisie 1-1 1-1 0-0
3 Drapeau : Angola Angola 2 3 0 2 1 1 2 -1 Drapeau : Angola Angola 0-1 1-1 0-0
4 Drapeau : Mauritanie Mauritanie 2 3 0 2 1 1 4 -3 Drapeau : Mauritanie Mauritanie 1-4 0-0 0-0

     Équipe qualifiée ou victorieuse; Pts = points; J = joués; G = gagnés; N = nuls; P = perdus;
Bp = buts pour; Bc = buts contre; Diff = différence de buts

Première journée : Mali-Mauritanie[modifier | modifier le code]

L'attaquant malien Moussa Marega inscrit un but sur penalty, juste avant la mi-temps.

Novices dans la compétition[59], les Mourabitounes ont pour objectif de passer le premier tour, comme l'affirme le sélectionneur français Corentin Martins au journal français Le Télégramme le 21 juin 2019[60].

Pour le premier match, contre les Aigles du Mali[note 11],[61], au Stade de Suez, ils ont été largement dominés. Faisant jeu égal durant vingt-cinq premières minutes[52], ils n'arrivent pas à répondre au jeu de passes courtes des Maliens, subissent la pression malienne et concèdent le premier but à la trente-septième minute sur une frappe d’Abdoulaye Diaby, à l’entrée de la surface de réparation, dans la lucarne de Brahim Souleymane[52]. Puis juste avant la pause, l'arbitre Jean-Jacques Ndala Ngambo siffle un penalty transformé par Moussa Marega, après une faute du gardien Brahim Souleymane sur Lassana Coulibaly. Malgré un discours sur la concentration et sur la solidarité du sélectionneur durant la mi-temps[52], ils encaissent un troisième but d'une frappe hors de la surface de réparation à la cinquante-cinquième minute par Traoré II[52]. Cependant, ils continuent d'attaquer et à la soixante-dixième minute, une faute de Fofana sur Diakité est sifflée dans la surface, provoquant un penalty, transformé par El Hacen[52], devenant le premier buteur de l'histoire de la Mauritanie à la CAN. Mais deux minutes plus tard, les Mauritaniens ne peuvent rien sur la frappe enroulée de Traoré I. Le match se termine par une défaite quatre buts à un.

Deuxième journée : Mauritanie-Angola[modifier | modifier le code]

L'Angolais Geraldo se voit refuser un but sur hors-jeu à la quatre-vingt-dixième minute.

Lors du second match contre les Palancas Negras, comme le résume le journal France 24, ce match est « un florilège d'approximations techniques qui ont empêché la Mauritanie et l'Angola d'ouvrir le score, malgré les prestations pas franchement rassurantes de leurs gardiens respectifs. »[62] et « un match terne et haché avec quarante-et-une fautes » pour France TV Sport[63]. À la dixième minute, sur une balle lancée en profondeur, le gardien Brahim Souleymane veut prendre la balle mais est lobé et le ballon passe à un mètre du poteau gauche. Beaucoup d'occasions sont manquées pour les deux équipes, dont une à la soixante-deuxième minute lorsque l'Angolais Wilson Eduardo met le ballon à côté du poteau alors que le but est vide. Le but à l'Angola à la quatre-vingt-dixième minute de Geraldo est refusé pour hors-jeu[63]. Il s'agit du premier 0-0 du tournoi[64], du premier point pris par la Mauritanie à la CAN et malgré le fait qu'elle est dernière, elle a une faible possibilité de se qualifier[62].

Troisième journée : Mauritanie-Tunisie[modifier | modifier le code]

Le Tunisien Youssef Msakni rate deux occasions en fin de match contre la Mauritanie (0-0).

Lors du troisième et dernier match du premier tour contre les Aigles de Carthage, la Mauritanie peut se qualifier si elle bat par au moins trois buts d'écart la Tunisie et que dans le même temps l'Angola perde contre le Mali. La Tunisie est aussi en course pour les huitièmes-de-finale. Le héroïsme des Mourabitounes est noté et la performance des Tunisiens est décevante. Contrairement au match précédent, les Mauritaniens sont plus offensifs et ont les meilleures occasions (lob de Diakité détourné par Mouez Hassen (4e), missile de Dellah Yaly juste à côté (8e), tête d’El Hacen non cadrée (19e), duel perdu par Bessam face au gardien tunisien (38e) puis tête de Diakité dans les six mètres non cadrée (42e)). Malgré cela, à l’image de Diadé Diarra qui a tenu sa place avec un coude déboité[65], les Mauritaniens ont moins d’opportunités en seconde période et c’est finalement la Tunisie qui était près de la victoire sur deux occasions de Msakni[66]. L'homme du match est le Mauritanien Moustapha Diaw[67]. Néanmoins, la Mauritanie termine sur un score de zéro à zéro, prend son deuxième point mais est éliminée de la CAN.

Bilan[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Mauritanie ne s'est pas inscrite pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014.
  2. La Mauritanie termine avec quatre défaites contre le Maroc et le Rwanda pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010.
  3. En juillet 2013, comme un euro équivalait à 404,10 ouguiyas, les 900 euros donnés par l'ambassadeur représentent 363690 ouguiyas.
  4. La RD Congo remporte le CHAN 2009 et est quart-de-finaliste en 2011.
  5. Première participation au CHAN pour le Burundi.
  6. Le Gabon a été éliminé au premier tour au CHAN 2011.
  7. Après avoir battu l'île Maurice au premier tour, la Mauritanie est battue par la Guinée équatoriale mais est repêchée car cette dernière a fait jouer un joueur non autorisé. Au tour suivant, l'Ouganda bat la Mauritanie deux buts au match aller et un but à zéro au match retour.
  8. Il s'agit de la première participation du Soudan du Sud dans les éliminatoires de la Coupe du monde.
  9. La Mauritanie est battue par le Mali lors du tour final.
  10. La Somalie et l’Érythrée ne sont pas inscrites et le Tchad s'est fait exclure à la suite du forfait lors des éliminatoires de la CAN 2017.
  11. Les Aigles du Mali ont été menacés de disqualification avant la CAN par la FIFA, à cause d'ingérence des autorités au sein de sa fédération (Fémafoot) depuis mars 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Mauritanie absente du tirage au sort », sur fr.fifa.com
  2. a et b « Football en Mauritanie : pour Moussa Bagayoko, leur capitaine, « les Mourabitounes sont devenus crédibles » », sur jeuneafrique.com, (consulté le )
  3. a et b « Patrice Neveu: «Ma mission est accomplie» avec la Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le )
  4. M. Camara Lassana, « Patrice Neveu : Le sorcier blanc tapis dans l’ombre », sur www.mauritaniefootball.com, (consulté le ).
  5. Roger Adzafo, « Patrice Neveu : « Jouer le trouble-fête au CHAN » », sur cridem.org, (consulté le ).
  6. « Beau geste du personnel de l’Ambassade de Mauritanie au Maroc », sur cridem.org, (consulté le ).
  7. « CHAN 2014: la Mauritanie livre son premier match cet après-midi », sur fr.alakhbar.info, (consulté le ).
  8. « Chan 2014: la RDC domine la Mauritanie (1-0) », sur radiookapi.net, (consulté le ).
  9. « CHAN 2014: La Mauritanie éliminée, le Burundi reprend la tête du groupe D », sur africatopsports.com, (consulté le ).
  10. « CHAN 2014 : Dure apprentissage pour la Mauritanie », sur afriquefootball.com, (consulté le ).
  11. « CHAN 2014 : La fièvre monte chez les supporters des Mourabitounes », sur africatopsports.com, (consulté le ).
  12. « CAN 2015 : tout (re)commence en Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le ).
  13. a et b Romain Lantheaume, « Mauritanie : Fin de l’aventure pour Patrice Neveu », sur afrik-foot.com, (consulté le ).
  14. Auteur inconnu, « CAN 2015 : l’Ouganda élimine la Mauritanie », sur orangefootballclub.com, (consulté le ).
  15. Jean-André Provost, « Le Bonnevalais Patrice Neveu revient sur ces 30 mois passés en Mauritanie », sur lechorepublicain.fr, (consulté le ).
  16. « Mauritanie : Neveu limogé », sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  17. « Mondial : les premiers pas du Soudan du Sud », sur bbc.com, (consulté le )
  18. « Coupe du monde 2018 : la Tunisie rebondit en Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le )
  19. « Coupe du monde 2018: la Tunisie trace sa route face à la Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le )
  20. « CHAN 2018 : la Mauritanie élimine le Mali ! », sur afrik-foot.com, (consulté le ).
  21. « Mauritanie. Chan 2018: le Mali débouté de sa réserve », sur m.le360.ma, (consulté le ).
  22. « CHAN 2018: les 23 de la Mauritanie », sur africatopsports.com, (consulté le ).
  23. « CHAN 2018: Corentin Martins veut faire avancer la Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le ).
  24. « ENTRETIEN - Corentin Martins (Mauritanie) : "Le grand objectif, c'est de se qualifier pour la CAN 2019" », sur goal.com, (consulté le ).
  25. « CHAN 2018: le Maroc s’impose nettement face à la Mauritanie », sur rfi.fr, (consulté le ).
  26. « CHAN 2018 : le Soudan élimine la Mauritanie », sur africatopsports.com, (consulté le ).
  27. « CHAN 2018: La Mauritanie n’y arrive pas », sur africatopsports.com, (consulté le ).
  28. « CHAN : la Mauritanie limoge son entraîneur », sur bbc.com, (consulté le ).
  29. (en) CAF, « Total Africa Cup of Nations, Cameroon: Draw results and fixtures », (consulté le )
  30. « CAN 2019 : le tirage au sort complet », sur afrik-foot.com, (consulté le )
  31. (en) CAFonline.com, « Draw Procedure of the Qualifiers of the 32nd Edition of Total Africa Cup of Nations, Cameroon 2019 », (consulté le )
  32. « CAN 2019: Mauritanie, Madagascar et Burundi, les gagnants du passage à 24 », sur voaafrique.com, (consulté le )
  33. « Le mode d'emploi de la Coupe d'Afrique des nations 2019 », sur francefootball.fr, (consulté le )
  34. « CAN : la compétition passe à 24 équipes », sur bbc.com, (consulté le )
  35. « CAN 2019 (qualifications) : première qualification historique pour la Mauritanie », sur lequipe.fr, (consulté le )
  36. Patrick Juillard, « AMICAL : LE GHANA DISPOSE DE LA MAURITANIE (3-1) », sur football365.fr, (consulté le )
  37. Alexis Billebault, « CAN 2019 : la Mauritanie organise une levée de fonds pour financer la préparation de son équipe », sur jeuneafrique.com, (consulté le )
  38. AM, « CAN 2019 : l'Algérie se prépare avec la RD Congo et la Mauritanie », sur orangefootballclub.com, (consulté le )
  39. MSport, « CAN-2019 (préparation) : Le onze mauritanien entame un stage à Marrakech », sur msport.ma, (consulté le )
  40. Romain Lantheaume, « Prépa. CAN 2019 : la Mauritanie annonce deux matchs amicaux », sur afrik-foot.com, (consulté le )
  41. John Attisso, « CAN 2019 – PRÉPARATIFS : LA MAURITANIE DÉFAIT LE MADAGASCAR », sur africatopsports.com, (consulté le )
  42. « Amical : grâce au triplé de Steve Mounié, le Bénin s'impose contre la Mauritanie », sur lequipe.fr, (consulté le )
  43. Yann Buxeda, « CAN-2019 : les chapeaux du tirage au sort dévoilés par la CAF », sur france24.com, (consulté le )
  44. Yann Buxeda, « CAN-2019 : les poules de la Coupe d'Afrique des nations sont connues », sur france24.com,
  45. FFRIM, « Corentin Martins : « Un tirage pas très clément » », sur ffrim.org, (consulté le )
  46. FFRIM, « Celio habille les Mourabitounes », sur ffrim.org, (consulté le )
  47. AM, « CAN 2019 - Mauritanie : deux amicaux contre le Bénin et le Madagascar », sur orangefootballclub.com, (consulté le )
  48. Media365, « CAN 2019 - Mauritanie : Les 23 Mourabitounes pour l'Egypte (officiel) », sur orangefootballclub.com, (consulté le )
  49. Romain Lantheaume, « Nouveaux maillots pour la Mauritanie », sur afrik-foot.com, (consulté le )
  50. Bladi.net, « Nike accuse l’équipementier marocain AB Sport de plagiat », sur bladi.net, (consulté le )
  51. Nassim El Kerf, « Le patron d'AB Sport réagit aux accusations de plagiat », sur telquel.ma, (consulté le )
  52. a b c d e et f Pierre Lepidi, « CAN 2019 : la Mauritanie manque son entrée dans la compétition », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  53. FFRIM, « CAN 2019 : Suez, le camp de base des Mourabitounes », sur ffrim.org, (consulté le )
  54. David Kalfa, « La Mauritanie a présenté ses joueurs et ses maillots pour la CAN 2019 », sur rfi.fr, (consulté le )
  55. France Football, « La liste de la Mauritanie pour la Coupe d'Afrique des Nations 2019 », sur francefootball.fr, (consulté le )
  56. Patrick Juillard, « Mourabitounes : Réunion du staff », sur ffrim.org, (consulté le )
  57. Romain Lantheaume, « Mauritanie : la liste de Corentin Martins pour la CAN 2019 ! », sur afrik-foot.com, (consulté le )
  58. Patrick Juillard, « CAN 2019 – MAURITANIE : LES 23 MOURABITOUNES POUR L’EGYPTE (OFFICIEL) », sur football365.fr, (consulté le )
  59. BBC, « CAN 2019 : la Mauritanie, l'un des novices du tournoi », sur bbc.com, (consulté le ).
  60. Romain Leroux, « Can 2019. Martins, porteur du rêve mauritanien », sur letelegramme.fr, (consulté le ).
  61. RFI, « CAN 2019: le Mali au bord de la disqualification », sur rfi.fr, (consulté le ).
  62. a et b France 24, « CAN-2019 : la Mauritanie et l’Angola se quittent sur un triste nul », sur france24.com, (consulté le ).
  63. a et b France tv sport, « CAN 2019 : La Mauritanie décroche le premier point de son histoire face à l'Angola », sur sport.francetvinfo.fr, (consulté le ).
  64. Romain Lantheaume, « CAN 2019 : la Mauritanie et l’Angola nous offrent… le premier 0-0 », sur afrik-foot.com, (consulté le ).
  65. Ndiasse Sambe et Pierre Fesnien, « CAN 2019: malmenée par la Mauritanie, la Tunisie passe en 8e aux forceps », sur rfi.com, (consulté le ).
  66. Romain Lantheaume, « CAN 2019 : la Mauritanie rentre plein de regrets », sur afrik-foot.com, (consulté le ).
  67. Mosaïque FM, « Tunisie-Mauritanie : Moustapha Diaw, homme du match », sur mosaiquefm.net, (consulté le ).