Équipe de Malte de rugby à XIII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Description de l'image Logo_malte.jpg.
Surnom Les chevaliers
maillot maillot maillot
short
Kit socks.svg
Premier match officiel Drapeau : MalteMalte 78-00 Forces de défense britanniquesDrapeau : Royaume-Uni
25 septembre 2004
Plus large victoire Drapeau : MalteMalte 82-00 JaponDrapeau : Japon
25 janvier 2007
Plus large défaite Drapeau : GrèceGrèce 60-04 MalteDrapeau : Malte
15 septembre 2018

L'équipe de Malte de rugby à XIII, connue également sous le nom des « chevaliers », est la sélection qui représente Malte dans les compétitions officielles.

Histoire et contexte[modifier | modifier le code]

Malgré la taille réduite du pays[1], la sélection maltaise présente un niveau relativement élevé[2], en raison de la présence en son sein de joueurs évoluant à l'étranger, principalement en Grande-Bretagne.

Ainsi, Malte, pour peu que les clubs qui les emploient en donnent l'autorisation, a été en mesure de convoquer des joueurs tels que Michael Vella, Ben Galea et Danny Galea, Shane Shackleton, Jarrod Sammut, Jon Magrin, Tyler Cassel, et Luc Branighan, qui jouent ou ont joués aussi bien en NRL qu'en Super League et représentent ou ont représenté Malte dans le passé.

C'est d'ailleurs un de ces joueurs expérimentés, Jake Mamo (Huddersfield)[3], qui va mener l'équipe pendant les éliminatoires de la coupe du monde de 2021.

2018 : échec aux éliminatoires de la Coupe du monde de rugby à XIII de 2021 mais succès dans le championnat des nations émergentes[modifier | modifier le code]

Malte dispute d'abord un test contre l’Afrique du sud, courant juin. Parmi le groupe des 69 présélectionnés, 28 évoluent dans des clubs maltais, tous les autres jouent soit en Australie, comme Ben Stone (West Newcastle), Justin Rodriguez (Wests Illawarra), Adam Campbell (Thirlmere Roosters), Dean Zammit et Aidan Glanville (St Marys), soit en Angleterre.[3].

Les éliminatoires commencent ensuite pour les Maltais le 30 juin 2018 à Marsa, contre l’Ukraine, dans le cadre des championnats championnats d’Europe C – groupe Sud. Ils rencontre également l'équipe de Grèce. Mais écrasés lors de la dernière journée par la Grèce, ils perdent toute chance de poursuivre leur route vers les barrages.

Mais Malte participe en octobre à Sydney, au Championnat des nations émergentes 2018, tournoi qu'elle remporte en battant Niue en finale[4], ce qui lui permet de sauver sa saison internationale ; un des artisans de cette victoire est incontestablement Jarrod Sammut[4], demi de mêlée des London Broncos.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Malte », sur www.populationdata.net, (consulté le 13 juin 2018)
  2. (en) « Rugby League European Championship C - Malta v Greece (28th June) », sur alphaschoolmalta.com (consulté le 13 juin 2018) : « Malta is ranked #22 in international rugby statistics. »
  3. a et b « Mamo (Huddersfield) l’attraction de Malte, trois Burgess avec l’Angleterre », sur ffr13.fr, (consulté le 13 juin 2018)
  4. a et b D.N, « Les Maltais titrés : Coupe du monde des nations émergentes du 1er au 13 octobre, l’Australie a accueilli la 3e édition de cette compétition qui a vu Malte l’emporter en finale devant les représentants Pacifiques de Niue », Midi Olympique (édition rouge),‎ , p. 28