Équipe de France de handball masculin aux Jeux olympiques d'été de 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Équipe de France de handball Jeux olympiques 2008
Drapeau de la France

Fédération Fédération européenne de handball

Organisateur(s) Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Participation(s) 5e
Meilleure performance Médaille de bronze, Jeux olympiques (1992)
Sélectionneur Drapeau : France Claude Onesta
Capitaine Olivier Girault
Meilleur(s) buteur(s) Nikola Karabatic (37)
Équipe de France de handball

Cet article relate le parcours de l'Équipe de France de handball masculin lors des Jeux olympiques de 2008 organisés à Pékin en Chine. Il s'agit de la 5e participation de la France aux Jeux olympiques.

L'équipe de France sur la plus haute marche du podium olympique, au Palais national omnisports de Pékin le 24 août 2008.

Emmenée par le capitaine Olivier Girault qui prend sa retraite à l'issue de la compétition pour entraîner le Paris Handball, l'équipe de France est désignée favorite du tournoi olympique. Pour ces Jeux, les joueurs se sont donné comme surnom « Les Experts », en référence à la série télévisée du même nom. Dans une poule assez relevée, l'équipe de France réalise un parcours quasi parfait avec des victoires contre la Croatie de Balić, championne olympique en titre, durant laquelle Jérôme Fernandez se fracture le troisième métacarpe de la main droite (il sera remplacé par Cédric Burdet pour la suite de la compétition), l'Espagne de Barrufet, championne du monde en 2005, le Brésil et la Chine (pays hôte)sans oublier un match nul contre la Pologne vice-championne du monde en titre.

En quart de finale, les Bleus retrouvent au même stade de la compétition l'équipe qui les avait éliminés en 2004, la Russie, mais cette fois-ci, ils s'imposent 27 à 24.

Ils retrouvent ainsi la Croatie en demi-finale. Dans ce match difficile, bien différent de celui du premier tour (Ivano Balić, blessé lors du premier match, est de retour), la France réussit à repousser les attaques croates grâce à une bonne défense et un Thierry Omeyer des grands jours, auteur de dix-sept arrêts, mais aussi à une belle première mi-temps de Cédric Burdet, le remplaçant de Jérôme Fernandez au poste d'arrière droit, et à une belle deuxième mi-temps de Daniel Narcisse qui inscrit le 25e et dernier but et de loin le plus beau du match. La France s'impose finalement 25 à 23, et accède ainsi à sa première finale olympique.

Seize ans après, les Bleus retrouvent l'Islande, qu'ils avaient battue pour le bronze à Barcelone. L'équipe de France de handball devient championne olympique pour la première fois en remportant la finale 28 à 23 face aux Islandais.

Qualifications[modifier | modifier le code]

Seuls le champion du monde 2007 et le champion d'Europe 2008 ayant obtenu leur qualification directe, l'Équipe de France doit passer par un tournoi de qualification olympique :

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : France France, organisatrice, 4e des championnats du monde
  • Drapeau : Espagne Espagne, 7e des championnats du monde
  • Drapeau : Tunisie Tunisie, 2e de la coupe d'Afrique des nations 2008
  • Drapeau : Norvège Norvège, 2e meilleure européenne, non encore qualifiée, des championnats d'Europe 2008

Résultats[modifier | modifier le code]

Tournoi 2 (Paris)
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 France 6 3 3 0 0 90 72 18
2 Espagne 4 3 2 0 1 86 87 -1
3 Norvège 1 3 0 1 2 84 91 -7
4 Tunisie 1 3 0 1 2 83 93 -10
30 mai Drapeau : France France 34 25 Drapeau : Tunisie Tunisie 19h30
30 mai Drapeau : Espagne Espagne 33 31 Drapeau : Norvège Norvège 21h30
31 mai Drapeau : France France 28 24 Drapeau : Espagne Espagne 17h00
31 mai Drapeau : Tunisie Tunisie 30 30 Drapeau : Norvège Norvège 19h30
1er juin Drapeau : Tunisie Tunisie 28 29 Drapeau : Espagne Espagne 14h30
1er juin Drapeau : Norvège Norvège 23 28 Drapeau : France France 16h30

Matchs de préparation[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif aux Jeux olympiques de 2008[1]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Poids Sél. Buts Club
2 ARD Jérôme Fernandez Symbol oppose vote.svg (1977-3-7 ) (31 ans) 1.99 m 106 kg 262 1042 Drapeau : Espagne FC Barcelone
3 P Didier Dinart (1977-1-18 ) (31 ans) 1.97 m 104 kg 288 136 Drapeau : Espagne BM Ciudad Real
4 ARD Cédric Burdet (1974-11-15 ) (33 ans) 1.95 m 98 kg 220 476 Drapeau : France Montpellier Handball
5 P Guillaume Gille (1976-7-12 ) (32 ans) 1.92 m 97 kg 245 614 Drapeau : Allemagne HSV Hambourg
6 DC Bertrand Gille (1978-3-24 ) (30 ans) 1.87 m 98 kg 211 654 Drapeau : Allemagne HSV Hambourg
8 DC Daniel Narcisse (1979-12-16 ) (28 ans) 1.89 m 90 kg 171 524 Drapeau : France Chambéry Savoie Handball
11 ALG Olivier Girault (1973-2-22 ) (35 ans) 1.83 m 86 kg 240 551 Drapeau : France Paris Handball
12 GB Daouda Karaboué (1975-12-11 ) (32 ans) 1.98 m 92 kg 64 - Drapeau : France Montpellier Handball
13 ARG Nikola Karabatic (1984-4-11 ) (24 ans) 1.95 m 102 kg 120 515 Drapeau : Allemagne THW Kiel
14 P Christophe Kempé (1975-5-2 ) (33 ans) 1.93 m 105 kg 161 249 Drapeau : France Toulouse Union Handball
16 GB Thierry Omeyer (1976-11-2 ) (31 ans) 1.92 m 93 kg 194 - Drapeau : Allemagne THW Kiel
18 ARD Joël Abati (1970-4-25 ) (38 ans) 1.90 m 85 kg 196 577 Drapeau : France Montpellier Handball
19 ALD Luc Abalo (1984-9-6 ) (23 ans) 1.82 m 80 kg 74 247 Drapeau : France US Ivry
21 ALG Michaël Guigou (1982-1-28 ) (26 ans) 1.79 m 78 kg 100 351 Drapeau : France Montpellier Handball
26 ALD Cédric Paty Symbol support vote.svg (1981-7-25 ) (27 ans) 1.94 m 93 kg 17 44 Drapeau : France Chambéry Savoie Handball
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Patrick Kersten
  • Drapeau : France Jean-Christophe Mabire
Directeur technique national
Médecin(s)
  • Drapeau : France Pierre Sébastien
Manager
  • Drapeau : France Michel Barbot

Légende
———

Dernière mise à jour : 10 mars 2017 Consultez la documentation du modèle

Remarques :

Résultats[modifier | modifier le code]

Remarque : toutes les heures sont locales (UTC−3). En Europe (UTC+2), il faut donc ajouter 5 heures.

Phase de groupe[modifier | modifier le code]

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff Gap
1 Drapeau : France France 9 5 4 1 0 148 115 +33
2 Drapeau : Pologne Pologne 7 5 3 1 1 147 138 +19
3 Drapeau : Croatie Croatie 6 5 3 0 2 140 115 +25 +2
4 Drapeau : Espagne Espagne 6 5 3 0 2 152 145 +7 -2
5 Flag of Brazil.svg Brésil 2 5 1 0 4 129 153 -24
6 Flag of the People's Republic of China.svg Chine 0 5 0 0 5 104 164 -60
10 août Drapeau : France France 34 26 Flag of Brazil.svg Brésil
12 août Flag of the People's Republic of China.svg Chine 19 33 Drapeau : France France
14 août Drapeau : France France 23 19 Drapeau : Croatie Croatie
16 août Drapeau : France France 28 21 Drapeau : Espagne Espagne
18 août Drapeau : Pologne Pologne 30 30 Drapeau : France France

Phase finale[modifier | modifier le code]

Quarts de finale Demi-finales Finale
 20 août      22 août      24 août
 Drapeau : Pologne Pologne  30
 Drapeau : Islande Islande  32  
 Drapeau : Islande Islande  36
 20 août
   Drapeau : Espagne Espagne  30  
 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud  24
 Drapeau : Espagne Espagne  29  
 Drapeau : Islande Islande  23
 20 août
   Drapeau : France France  28
 Drapeau : Danemark Danemark  24
 22 août
 Drapeau : Croatie Croatie  26  
 Drapeau : Croatie Croatie  23
 20 août Troisième place
   Drapeau : France France  25  
 Drapeau : France France  27  24 août
 Drapeau : Russie Russie  24    Drapeau : Espagne Espagne  35
 Drapeau : Croatie Croatie  29

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Trois joueurs de l'équipe de France sont désignés dans l'équipe-type de la compétition[3],[4] :

Buteurs[modifier | modifier le code]

Trois joueurs de l'équipe de France terminent parmi les 10 meilleurs buteurs de la compétition[5] :

Les statistiques détaillées de l'équipe de France sont[6] :

Rang Joueur Tot. Tirs % Ch. 7m MJ Moy. Carton jaune Suspension Carton rouge Temps de jeu
1 Nikola Karabatic 37 69 53,6 % 35 2/3 8 4,6 5 2 0 h 31 min 11 s
2 Bertrand Gille 35 48 72,9 % 35 - 8 4,4 6 3 0 h 52 min 58 s
3 Daniel Narcisse 35 69 50,7 % 35 - 8 4,4 1 2 0 h 17 min 19 s
4 Luc Abalo 29 47 61,7 % 29 - 8 3,6 2 2 0 h 30 min 16 s
5 Olivier Girault 22 33 66,7 % 16 6/7 8 2,8 2 1 0 h 32 min 28 s
6 Michaël Guigou 19 29 65,5 % 13 6/6 8 2,4 - - 0 h 30 min 8 s
7 Cédric Burdet 15 26 57,7 % 15 - 8 1,9 3 1 0 h 29 min 55 s
8 Guillaume Gille 11 21 52,4 % 11 - 8 1,4 2 5 0 h 11 min 10 s
9 Jérôme Fernandez 8 13 61,5 % 6 2/2 3 2,7 1 1 0 h 33 min 7 s
10 Joël Abati 8 14 57,1 % 7 1/2 8 1 - 1 0 h 54 min 54 s
11 Christophe Kempé 5 5 100 % 5 - 8 0,6 - 1 0 h 42 min 54 s
12 Didier Dinart 4 5 80 % 4 - 8 0,5 2 2 0 h 50 min 46 s
13 Daouda Karaboué 0 0 - 0 - 8 0 - - 0 h 4 min 59 s
14 Thierry Omeyer 0 1 0 % 0 - 8 0 - 1 0 h 57 min 1 s
15 Cédric Paty 0 1 0 % 0 - 5 0 - - 0 h 0 min 54 s
Total 228 381 59,8 % 211 17/20 8 28,5 24 22 0 h 0 min 0 s

Gardiens de but[modifier | modifier le code]

Statistiques des gardiens de but[6]
Rang Nom % Arrêts Tirs MJ Moy. Temps de jeu
1 Thierry Omeyer 41,2 % 84 204 8 10,5 h 57 min 1 s
2 Daouda Karaboué 27,8 % 25 90 8 3,1 h 4 min 59 s
Total 36,2 % 122 337 9 13,6 h 2 min 0 s

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]