Équipe de France de combiné nordique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jason Lamy-Chappuis et Sébastien Lacroix, champions du monde du sprint à Val di Fiemme en 2013

L'équipe de France de combiné nordique a notamment remporté :

Cette page recense, par ordre chronologique, les combinés français ayant participé à des épreuves internationales ; elle reprend, année par année, les performances les plus notables.

1924[modifier | modifier le code]

Klébert Balmat, Gilbert Ravanel, Adrien Vandelle et Martial Payot participent à l'épreuve de combiné des Jeux olympiques de 1924.

1928[modifier | modifier le code]

Martial Payot, Klébert Balmat et Marcel Béraud prennent part à l'épreuve de combiné des Jeux olympiques de 1928.

1937[modifier | modifier le code]

Raymond Berthet a participé à l'épreuve de combiné des Championnats du monde de ski nordique 1937.

1948[modifier | modifier le code]

Deux Français sont au départ de l'épreuve de combiné des Jeux olympiques de 1948 : René & Walter Jeandel.

1976[modifier | modifier le code]

Jacques Gaillard participe à l'épreuve de combiné des Jeux olympiques de 1976.

Saison 1986 - 1987[modifier | modifier le code]

Participations sporadiques à la Coupe du monde.

Débuts internationaux de Fabrice Guy.

Saison 1987 - 1988[modifier | modifier le code]

Participations sporadiques à la Coupe du monde.

Débuts internationaux de Sylvain Guillaume.

Saison 1988 - 1989[modifier | modifier le code]

Participations régulières à la Coupe du monde et premiers podiums (Fabrice Guy, troisième à Lake Placid le 18 mars, Xavier Girard, deuxième à Thunder Bay une semaine plus tard).

Jean-Pierre Bohard[G 1], Xavier Girard et Francis Repellin sont notamment devenus vice-champions du monde junior par équipes, le 16 mars à Vang/Hamar (Norvège). Francis Repellin a conservé son titre individuel de vice-champion du monde junior conquis l'année précédente.

Saison 1989 - 1990[modifier | modifier le code]

Participations régulières et podiums en Coupe du monde. Christophe Borello[G 2], troisième aux Championnats du monde junior.

Saison 1990 - 1991[modifier | modifier le code]

Plusieurs podiums en Coupe du monde pour Fabrice Guy. Xavier Girard, Fabrice Guy et Francis Repellin sont vice-champions du monde. Quelques participations en Coupe du monde B, dont une victoire pour Fabrice Guy.

Saison 1991 - 1992[modifier | modifier le code]

Fabrice Guy, champion olympique, et Sylvain Guillaume, vice-champion.

Six victoires en Coupe du monde pour Fabrice Guy, qui en remporte le classement général.

Quelques nouveaux venus : Frédéric Baud, Étienne Gouy et Jérôme Ziglioli[G 3] sont troisièmes aux Championnats du monde junior.

Débuts internationaux de Frédéric Baud.

Saison 1992 - 1993[modifier | modifier le code]

Participation régulière à la Coupe du monde, mais sans réussite.

Une victoire et un podium de Sylvain Guillaume en Coupe du monde B. Un podium de Frédéric Baud dans cette même compétition.

Saison 1993 - 1994[modifier | modifier le code]

Jean-Marc Mougel[G 5], vainqueur du classement général jeunes de la Coupe OPA.

Saison 1994 - 1995[modifier | modifier le code]

Sylvain Guillaume, troisième du Championnat du monde.

Nicolas Bal, vainqueur du classement général jeunes de la Coupe OPA.

Saison 1995 - 1996[modifier | modifier le code]

Une victoire et un podium en Coupe du monde pour Sylvain Guillaume.

Juniors :

Nicolas Bal, Jean-Marc Mougel[G 5] et Ludovic Roux, vice-champions du monde juniors par équipe à Asiago (Italie).

Nicolas Bal et Ludovic Roux font leurs débuts internationaux.

Saison 1996 - 1997[modifier | modifier le code]

Fabrice Guy, troisième du Championnat du monde à Trondheim.

Frédéric Baud remporte sa première Coupe du monde B.

Nicolas Bal, Ludovic Roux et Rémy Trachsel[G 7] sont champions du monde juniors par équipes à Canmore.

Fabrice Vischi[G 8], âgé de onze ans, remporte la Coupe OPA.

Saison 1997 - 1998[modifier | modifier le code]

Sylvain Guillaume, Nicolas Bal, Ludovic Roux et Fabrice Guy, médaille de bronze par équipes aux Jeux olympiques d'hiver à Nagano.

Le très jeune Hervé Perret[G 9] remporte la Coupe OPA.

Saison 1998 - 1999[modifier | modifier le code]

Kevin Arnould, Julien Marchandise[G 10], Baptiste Rousset[G 11] et Ludovic Roux sont troisièmes de l'épreuve par équipes des Championnats du monde junior à Saalfelden, en Autriche.

Débuts internationaux de Kevin Arnould.

Dernière saison de Fabrice Guy.

Saison 1999 - 2000[modifier | modifier le code]

Frédéric Baud remporte sa deuxième Coupe du monde B.

Kevin Arnould, troisième de l'épreuve individuelle sur petit tremplin des Championnats du monde junior à Štrbské Pleso, en Slovaquie.

Saison 2000 - 2001[modifier | modifier le code]

Kevin Arnould, Frédéric Baud et Ludovic Roux disputent la totalité de la saison de Coupe du monde.

Nicolas Bal n'est présent qu'en début de saison tandis que Sylvain Guillaume en dispute le début puis revient à partir des Championnats du monde pour la fin de saison.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 6 Drapeau : Norvège 7 Drapeau : Norvège 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Allemagne 11 Drapeau : États-Unis 12 Drapeau : États-Unis 13 Drapeau : États-Unis 14 Drapeau : États-Unis 15 Drapeau : République tchèque NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Finlande S FIS-fondblanc.svg 16 Drapeau : Japon 17 Drapeau : Japon 18 Drapeau : Norvège 19 Drapeau : Norvège
Kevin Arnould 34 23 30 27 40 24 35 27 11 23 30 21 9 29 37 30 36 34
Nicolas Bal 45 28 48 42 30 45
Frédéric Baud 38 10 13 8 26 11 18 22 11 18 23 20 9 26 23 36 44 26
Sylvain Guillaume 31 27 34 40 28 44 9 39 9 31 35 24 46 45
Sébastien Lacroix 21
Ludovic Roux 15 14 21 23 36 38 16 11 8 26 14 9 23 34 15 25
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe du monde B[01 1] :

  • Nicolas Bal, deux départs pour deux 2e places, la première par équipes, la seconde individuelle sur tremplin normal ;
  • Sylvain Guillaume, trois départs pour trois 2e places, l'une par équipes, les deux autres individuelles sur grand tremplin ;
  • Rémy Trachsel[G 7], une 2e place par équipes.

Sébastien Lacroix fait ses débuts internationaux, remporte sa première Coupe OPA… et participe à sa première épreuve de Coupe du monde !

Saison 2001 - 2002[modifier | modifier le code]

Seul Kevin Arnould ne participe qu'à des épreuves « élite ». Ludovic Roux dispute de très nombreuses épreuves de la Coupe du monde ; en début de saison, Sylvain Guillaume et Frédéric Baud l'accompagnent, ce dernier revenant en fin de saison, à partir des Jeux olympiques. Nicolas Bal participe à la Coupe du monde sans discontinuer à compter du Grand Prix d'Allemagne tandis que les jeunes Sébastien Lacroix et Mathieu Martinez s'y essaient dans la dernière partie de la saison, en Scandinavie.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Pologne 6 Drapeau : Slovaquie 7 Drapeau : États-Unis 8 Drapeau : États-Unis 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Allemagne 11 Drapeau : Allemagne 12 Drapeau : Italie 13 Drapeau : Italie 14 Drapeau : Autriche 15 Drapeau : République tchèque 16 Drapeau : République tchèque NH Sportowg.svg T Drapeau : États-Unis S Sportowg.svg 17 Drapeau : Italie 18 Drapeau : Italie 20 Drapeau : Finlande 21 Drapeau : Norvège 22 Drapeau : Norvège
Kevin Arnould 26 29 20 41 29 12 38 14 25 26 12 9 17 6 34 14 17 17 23 30
Nicolas Bal 29 28 47 12 39 36 24 14 10 6 18 34 29 15 12 20
Frédéric Baud 37 43 23 34 36 36 33 37 6 27 39 36 46 43 45
Sylvain Guillaume 45 41 30 30 38 25 22
Sébastien Lacroix 27 37 28 40
Mathieu Martinez 32 8 39 39
Ludovic Roux 25 28 16 13 10 35 34 12 26 21 26 6 10 25 30 16 20 31
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe du monde B :

Maxime Laheurte, Mathieu Martinez, Sébastien Lacroix et François Braud, vice-champions du monde juniors par équipes à Schonach, en Allemagne.

Sébastien Lacroix remporte sa seconde Coupe OPA.

Débuts internationaux de François Braud, de Maxime Laheurte, de Yannick Maréchal[G 12] et de Mathieu Martinez.

Dernière saison de Sylvain Guillaume.

Saison 2002 - 2003[modifier | modifier le code]

Nicolas Bal et Ludovic Roux sont les piliers de l'équipe de France et ne disputent que des épreuves « élite ».

Kevin Arnould, Frédéric Baud, Sébastien Lacroix et Mathieu Martinez disputent de nombreuses épreuves de Coupe du monde ainsi que des épreuves de Coupe du monde B.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Norvège 6 Drapeau : République tchèque 7 Drapeau : République tchèque 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Autriche 10 Drapeau : France 11 Drapeau : Japon 12 Drapeau : Japon NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Italie S FIS-fondblanc.svg 13 Drapeau : Norvège 14 Drapeau : Norvège 15 Drapeau : Finlande 16 Drapeau : Finlande
Nicolas Bal 20 20 18 23 28 12 18 10 17 16 7 12 15 33 15 9
Ludovic Roux 18 29 14 18 14 22 27 19 31 7 24 23 20 25 19
Kevin Arnould 37 30 22 23 22 22 34 37 7 9 22 5 9 16
Frédéric Baud 39 35 36 34 26 6 21 32 38 42 25
Sébastien Lacroix 36 37 43 33 29 38 40 27 21
Mathieu Martinez 28 31 31 34 17 23 7 18 17 19 24 20
La légende du tableau figure au bas de la page.

Maxime Laheurte, Jason Lamy-Chappuis, Sébastien Lacroix et François Braud, troisièmes des championnat du monde juniors par équipes à Sollefteå, en Suède. Ce résultat soude une jeune équipe promise à un bel avenir pendant la décennie suivante. De plus, Sébastien Lacroix est vice-champion du monde juniors en gundersen individuel. On notera, pour l'anecdote, la participation à l'épreuve de sprint de ces Championnats du jeune Vincent Descombes Sevoie, promis à un bel avenir de sauteur spécial.

En Coupe du monde B :

Maxime Boillot[G 13], François Braud, Maxime Laheurte, Jason Lamy-Chappuis et Yannick Maréchal[G 12] courent en épreuves juniors et disputent quelques courses FIS. Au festival olympique d'hiver de la jeunesse européenne, Jason Lamy-Chappuis remporte l'épreuve individuelle et se classe deuxième de l'épreuve par équipes, disputée avec Benjamin Lizon au Cire[G 14] et François Braud.

Premières épreuves internationales pour Maxime Boillot[G 13], Jason Lamy-Chappuis, Nicolas Martin et Florian Pinel[G 15].

Saison 2003 - 2004[modifier | modifier le code]

Kevin Arnould et Ludovic Roux disputent la quasi-totalité des épreuves de la Coupe du monde. Nicolas Bal en dispute 8 et Mathieu Martinez, 11.

Frédéric Baud et Sébastien Lacroix en disputent quelques-unes, comme la saison précédente. En fin de saison, Jason Lamy-Chappuis y fait ses premières armes.

Les combinés français en Coupe du monde[04 1]
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Italie 6 Drapeau : Italie 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Autriche 11 Drapeau : Autriche 12 Drapeau : Japon 13 Drapeau : Japon 14 Drapeau : Japon 15 Drapeau : Allemagne 16 Drapeau : Allemagne 18 Drapeau : République tchèque 19 Drapeau : Norvège 20 Drapeau : Norvège 21 Drapeau : Finlande 22 Drapeau : Finlande
Kevin Arnould 7 13 29 31 25 20 26 35 37 24 28 25 8 22 31 28 38 27
Nicolas Bal 21 9 28 25 24 39 34 36
Frédéric Baud 41 46 36 41 42
Sébastien Lacroix 32 39 42 35
Jason Lamy-Chappuis 27 37 23 29
Mathieu Martinez 34 38 30 33 8 32 30 42 31 42 40
Ludovic Roux 18 6 15 9 9 8 9 5 16 11 11 34 24 8 7 15 22 12 21 17
La légende du tableau figure au bas de la page.

Mathieu Martinez remporte deux étapes de la Coupe du monde B.

D'autres coureurs français ont également participé à des épreuves internationales, telles la Coupe du monde B ou des courses FIS :

Jason Lamy-Chappuis remporte la Coupe OPA ainsi que deux courses FIS.

Ce fut la dernière saison de Frédéric Baud.

Saison 2004 - 2005[modifier | modifier le code]

Nombreuses participations en Coupe du monde, malheureusement sans podiums :

  • le meilleur résultat individuel est une septième place de Nicolas Bal (le 12 février à Pragelato, en Italie),
  • et le meilleur résultat par équipes une cinquième place, la veille.
Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Allemagne 6 Drapeau : Allemagne 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Autriche 9 Drapeau : Autriche 10 Drapeau : République tchèque 11 Drapeau : Japon 12 Drapeau : Japon 13[05 1] Drapeau : Italie 14 Drapeau : Italie NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Allemagne S FIS-fondblanc.svg 15 Drapeau : Finlande 16 Drapeau : Finlande 17 Drapeau : Norvège 18 Drapeau : Norvège
Kevin Arnould 18 26 30 25 Ab. 32 29 31 26 18 7 23 33 32 24
Nicolas Bal 25 Ab. 12 14 13 15 5 7 13 7 15 Ab. Ab. 13 18
Sébastien Lacroix 35 38 29 27
Maxime Laheurte 20 25
Jason Lamy-Chappuis 35 16 Ab. 28 32 20 17 37 41 20 5 20 33 7 21
Mathieu Martinez 44 40 43 46 20 18 27 9 19
Ludovic Roux 28 Ab. 29 42 5 16 Ab. 7 36
La légende du tableau figure au bas de la page.

À Rovaniemi, en Finlande, Maxime Boillot[G 13], François Braud, Maxime Laheurte & Jason Lamy-Chappuis sont vice-champions du monde juniors par équipes.

En mars, Jason Lamy-Chappuis remporte deux courses FIS à Pragelato (Italie).

En Coupe du monde B :

  • Kevin Arnould, 5 participations, dont une victoire (Baiersbronn, le 23 janvier), une deuxième place et une troisième place ;
  • Nicolas Bal, cinq participations dont deux deuxièmes places ;
  • Maxime Boillot[G 13], deux participations, meilleur résultat 22e ;
  • François Braud, quatorze participations, meilleur résultat 6e ;
  • Jonathan Felisaz, deux participations, meilleur résultat 30e ;
  • Sébastien Lacroix, quatorze participations, dont une victoire par équipes, avec Ludovic Roux et Mathieu Martinez (Val di Fiemme, le 13 janvier), une deuxième place et une troisième place ;
  • Maxime Laheurte, 9 participations, meilleur résultat individuel 9e et une sixième place par équipes, avec François Braud et l'américain Jed Hinkley, à Val di Fiemme le 13 janvier ;
  • Mathieu Martinez, 9 participations, dont quatre victoires, l'une par équipes, à Val di Fiemme, le 13 janvier, avec Sébastien Lacroix et Ludovic Roux, ainsi que trois victoires individuelles :
  • Florian Pinel[G 15], quatre participations, meilleur résultat 35e ;
  • Ludovic Roux, 13 participations dont une victoire par équipes, avec Sébastien Lacroix et Mathieu Martinez, à Val di Fiemme, le 13 janvier, et une troisième place.

Maxime Laheurte remporte le classement général de la Coupe OPA.

David Viry[G 16] et Wilfried Cailleau[G 17] disputent leurs premières épreuves internationales.

Saison 2005 - 2006[modifier | modifier le code]

Premiers podiums (deux troisièmes places, puis une deuxième place, toutes en épreuves individuelles) puis première épreuve victorieuse en Coupe du monde pour Jason Lamy-Chappuis (un sprint, à Sapporo, le 19 mars). En Coupe du monde, c'est une année de transition. Deux coureurs y participent pour la première fois : François Braud & Maxime Laheurte.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : République tchèque 13 Drapeau : République tchèque 14 Drapeau : Autriche 15 Drapeau : Autriche NH Sportowg.svg T Drapeau : Italie S Sportowg.svg 16 Drapeau : Finlande 17 Drapeau : Finlande 18 Drapeau : Norvège 19 Drapeau : Norvège 20 Drapeau : Japon 21 Drapeau : Japon
Kevin Arnould 43 38 43 24
Nicolas Bal 37 37 28 36 30 36 25 17 31 5 27
François Braud 44 43 41 41 31 16 40 30 35 23 15 30 42 5 19 26 16 40 18 19
Sébastien Lacroix 42 31 24 29 24 22 31 18
Maxime Laheurte 31 34 42 42 19 18 38 34 24 30 21
Jason Lamy-Chappuis 4 15 13 12 13 3 12 14 5 10 3 8 11 5 4 8 4 2 5 8 1
Mathieu Martinez 28 40 36 35 29 33
Ludovic Roux 26 5
La légende du tableau figure au bas de la page.

François Braud, champion du monde junior à Kranj, en Slovénie.

Débuts internationaux de Jean-Louis Arnould[G 18], Samuel Guy[G 19] et Geoffrey Lafarge.

Dernière saison de Kevin Arnould et de Ludovic Roux.

Saison 2006 - 2007[modifier | modifier le code]

François Braud, Maxime Laheurte & Jason Lamy-Chappuis disputent toute la saison de Coupe du monde ainsi que les Championnats du monde, qui se déroulent à Sapporo, au Japon. Ces trois coureurs furent accompagnés en début de saison par Sébastien Lacroix, ensuite par les expérimentés Nicolas Bal et Mathieu Martinez, ce dernier disputant également les Championnats du monde.

Jason Lamy-Chappuis remporte la Coupe du monde de sprint, qui fait partie de la Coupe du monde ; il termine deuxième du classement général de cette dernière, derrière le grand champion finlandais Hannu Manninen, qui la remporte pour la quatrième fois consécutive, ce qui était un record.

Lamy-Chappuis aura remporté deux épreuves de cette Coupe du monde, à savoir la première et la dernière ; il se classe deux fois deuxième et deux fois troisième.

En début de saison, Maxime Laheurte monte également sur le podium de deux épreuves dont il termine troisième.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Norvège 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Autriche 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Allemagne 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Italie 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Autriche 12 Drapeau : Pologne 13 Drapeau : Pologne S FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Japon NH FIS-fondblanc.svg 14 Drapeau : Finlande 15 Drapeau : Finlande 16 Drapeau : Norvège
Nicolas Bal 27 17 31 7[07 1] 13 29 32 39 30
François Braud 21 15 36 35 39 23 17 19 5 17 32 27 20 6 30 31 12
Sébastien Lacroix 38 25 33
Maxime Laheurte 19 6 3 3 7 18 4 47 5 22 26 10 6 19 23 40
Jason Lamy-Chappuis 1 4 5 42 2 22 4 11 3 5 2 9 5 7 6 15 17 3 1
Mathieu Martinez 11[07 2] 24 5 28 18 19 22 6 28 36 38
La légende du tableau figure au bas de la page.

Nicolas Martin, Wilfried Cailleau[G 17], Samuel Guy[G 19] et David Viry[G 16] participent aux Championnats du monde junior. Leurs meilleurs résultats individuels sont deux sixièmes places pour Nicolas Martin ainsi qu'une cinquième place par équipes.

En Coupe du monde B :

  • Gautier Airiau[G 20], une participation ;
  • Jean-Louis Arnould[G 18], quatre participations ;
  • Nicolas Bal, six participations, trois podiums (deux 2e places et une 3e place) ;
  • Wilfried Cailleau[G 17], quatre participations ;
  • Mickael Chapuis[G 21], quatre participations ;
  • Jonathan Felisaz participe à la totalité des épreuves (une 3e place, trois 4e places) ;
  • Samuel Guy[G 19], trois participations ;
  • Sébastien Lacroix dispute onze épreuves et monte trois fois sur le podium (une deuxième place, deux troisièmes) ;
  • Geoffrey Lafarge, quatre participations ;
  • Nicolas Martin, quatre participations ;
  • Mathieu Martinez, six participations, un podium (une 3e place), jamais moins bien classé que 8e ;
  • Florian Pinel[G 15], six participations.

Premières épreuves internationales pour Gautier Airiau[G 20].

Ce fut la dernière saison de Nicolas Bal.

Saison 2007 - 2008[modifier | modifier le code]

En tout début de saison, après être arrivé trois fois de suite en deuxième position lors des précédentes épreuves, Jason Lamy-Chappuis remporte la dernière épreuve du Grand Prix d'été ; c'est la première victoire française de l'histoire de cette compétition.

En Coupe du monde, François Braud & Jason Lamy-Chappuis disputent la totalité de la saison, accompagnés par Maxime Laheurte pour la plupart du temps : un trio s'est formé.

Trois coureurs disputent chacun quelques courses : Jonathan Felisaz, Sébastien Lacroix et Mathieu Martinez. La saison ne comporte ni Jeux olympiques ni Championnat du monde, et pas plus d'épreuves par équipes. Jason Lamy-Chappuis remporte deux victoires, auxquelles s'ajoutent deux podiums, des deuxièmes places en l'occurrence.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : Allemagne 13 Drapeau : Allemagne 14 Drapeau : Autriche 15 Drapeau : Autriche 16 Drapeau : République tchèque 17 Drapeau : Pologne 18 Drapeau : Finlande 19 Drapeau : Norvège 20 Drapeau : Norvège
François Braud 32 18 27 31 18 30 28 28 30 15 18 35 33 19 22 14 8 29
Jonathan Felisaz 35 39 41 28 29
Sébastien Lacroix 36 41 20 26 9
Maxime Laheurte 34 42 32 30 35 32 35 27 26 29 32 34 26 31 28 33
Jason Lamy-Chappuis 10 9 12 2 5 9 23 1 6 5 2 8 8 5 1 16 34 10 18 22
Mathieu Martinez 37 26 29
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Championnat du monde junior, la France est représentée par Wilfried Cailleau[G 17], Samuel Guy[G 19], Geoffrey Lafarge, Nicolas Martin & David Viry[G 16]. Les meilleurs résultats en épreuves individuelles sont pour Nicolas Martin, avec une seizième et une onzième place. Lors de l'épreuve par équipes la France arrive septième.

En Coupe du monde B :

  • Wilfried Cailleau[G 17], 8 épreuves, avec pour meilleur résultat une quatrième place, au sprint ;
  • Jonathan Felisaz, 14 épreuves, deux deuxièmes places, l'une en individuel, l'autre par équipes ;
  • Samuel Guy[G 19], six participations ;
  • Sébastien Lacroix participe à 8 épreuves (meilleur résultat : une deuxième place à Chaux-Neuve) ;
  • Geoffrey Lafarge, huit participations ;
  • Maxime Laheurte, 3 participations ;
  • Nicolas Martin, quinze départs, deux deuxièmes places, la première par équipes et la seconde au sprint ;
  • Mathieu Martinez participe à 8 épreuves (meilleur résultat : une troisième place à Chaux-Neuve) ;
  • Florian Pinel[G 15], sept participations ;
  • David Viry[G 16], huit participations.

Le 1er mars, Théo Hannon [G 22] participe à sa première course internationale à Chaux-Neuve.

Ce fut la dernière saison de Mathieu Martinez.

Saison 2008 - 2009[modifier | modifier le code]

Une équipe est constituée : François Braud, Jonathan Felisaz, Sébastien Lacroix, Maxime Laheurte et Jason Lamy-Chappuis la composent. Pas de victoires mais pour ce dernier, cinq podiums en Coupe du monde et deux troisièmes places aux Championnats du monde de Liberec.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Autriche 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Allemagne 11 Drapeau : Allemagne 12 Drapeau : Allemagne 13 Drapeau : Italie 14 Drapeau : Italie 15 Drapeau : Canada 16 Drapeau : Canada 17 Drapeau : France 18 Drapeau : France 19 Drapeau : Autriche 20 Drapeau : Autriche 21 Drapeau : Allemagne 22 Drapeau : Allemagne MS FIS-fondblanc.svg NH Drapeau : République tchèque T FIS-fondblanc.svg LH Drapeau : République tchèque 23 Drapeau : Finlande 24 Drapeau : Finlande 25 Drapeau : Norvège 26 Drapeau : Norvège
François Braud 13 38 7 22 21 11 15 5 20 11 6 17 19 29 29 11 12 10 12 4 14 29 25 6 6
Jonathan Felisaz 50 26 45 42 26 24 41 Ab. 5 26 20 31 33 27 13 14 47 30 32 40 46 29 43 53
Sébastien Lacroix 17 16 33 31 10 14 25 34 5 15 10 7 14 9 17 19 30 24 34 27 4 Ab. 37 37
Maxime Laheurte 37 47 38 44 37 31 43 18 31 31 22 23 26 29 16 4 35 31 16 29 33
Jason Lamy-Chappuis 24 7 2 3 Ab. 3 4 3 5 7 6 8 4 13 2 3 23 4 3 3 6 5 4
Wilfried Cailleau[G 17] 38 37
Samuel Guy[G 19] 42 40
Geoffrey Lafarge Ab.
Nicolas Martin 41
Florian Pinel[G 15] 33 25 20 30
La légende du tableau figure au bas de la page.

Geoffrey Lafarge, Wilfried Cailleau[G 17], Samuel Guy[G 19] et Nicolas Martin, vice-champions du monde junior par équipes à Štrbské Pleso, en Slovaquie.

En Coupe continentale (nouvelle dénomination de la Coupe du monde B) :

  • Samuel Guy[G 19], 14 participations, meilleur résultat 5e ;
  • Geoffrey Lafarge, 11 participations, meilleur résultat 8e ;
  • Maxime Laheurte, 2 participations, meilleur résultat 12e ;
  • Nicolas Martin, 13 participations, meilleur résultat 6e ;
  • Florian Pinel[G 15], 7 participations, meilleur résultat 17e ;
  • David Viry[G 16], 3 participations, meilleur résultat 29e.

En Coupe OPA, participations de Gautier Airiau[G 20], de Jean-Louis Arnould[G 18], de Wilfried Cailleau[G 17], de Théo Hannon[G 22], de Romain Jacquier[G 23], de Geoffrey Lafarge, de Paul Lejeune[G 24], de David Viry[G 16] ; une victoire pour Nicolas Martin et une autre pour Samuel Guy[G 19], lors de la dernière course de la saison, le 9 mars à Winterberg, qui donna lieu à un quadruplé français, Geoffrey Lafarge s'étant classé deuxième, Nicolas Martin troisième et Wilfried Cailleau[G 17] quatrième !

Saison 2009 - 2010[modifier | modifier le code]

Jason Lamy-Chappuis remporte sa première Coupe du monde et devient Champion olympique à Vancouver, au Canada.

L'équipe de France, dont la composition n'a pas varié depuis la saison précédente, grimpe sur le podium de la Coupe du monde pour une épreuve par équipes.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Allemagne 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : France 13 Drapeau : France 14 Drapeau : Allemagne 15 Drapeau : Allemagne 16 Drapeau : Autriche 17 Drapeau : Autriche NH Sportowg.svg T Drapeau : Canada LH Sportowg.svg 18 Drapeau : Finlande 19 Drapeau : Finlande 20 Drapeau : Norvège 21 Drapeau : Norvège
François Braud 15 18 31 7 36 Ab. 54 30 23 17 37 27 31 34 4 14 7 15 4 25
Jonathan Felisaz 40 31 46 Ab. 34 30 40 34 33 37 24 22 12 25 2 30 54
Sébastien Lacroix 17 29 22 27 39 26 Ab. 26 20 34 27 17 17 12 2 19 4 19 11 21 4 15
Maxime Laheurte 30 35 36 30 31 Ab. 28 40 41 47 32 2 4 38 47 38
Jason Lamy-Chappuis 1 5 1 3 1 1 8 3 4 10 7 2 2 1 2 1 4 18 10 3 4 1
Wilfried Cailleau[G 17] 43 53 34 32
Samuel Guy[G 19] 47 44
Nicolas Martin 34 39 Dsq. 51 50 36 36 28 33 4 50
Florian Pinel[G 15] Dsq. 41 33 28
David Viry[G 16] 41 45
La légende du tableau figure au bas de la page.

Gautier Airiau[G 20], Jean-Louis Arnould[G 18], Samuel Guy[G 19] et Romain Jacquier[G 23] représentent la France aux Championnats du monde junior. Ils décrochent une 11e place par équipes ; en individuel, les meilleures places sont pour Samuel Guy[G 19], 17e au gundersen et 9e au sprint.

En Coupe continentale :

  • Gautier Airiau[G 20], 4 départs, meilleur résultat 32e ;
  • Wilfried Cailleau[G 17], 16 départs, meilleur résultat 6e ;
  • Jonathan Felisaz, deux participations en fin de saison, une quatrième place ;
  • Samuel Guy[G 19], 10 départs, meilleur résultat 17e ;
  • Nicolas Martin, 12 départs, trois 2e places, une 3e ;
  • Florian Pinel[G 15], 12 départs, meilleur résultat 3e ;
  • David Viry[G 16], 8 départs, meilleur résultat 9e.

Deux victoires de Samuel Guy[G 19] en Coupe OPA.

Ce fut la dernière saison de Jean-Louis Arnould[G 18] et de David Viry[G 16].

Saison 2010 - 2011[modifier | modifier le code]

Jason Lamy-Chappuis est Champion du monde sur grand tremplin et remporte sa deuxième victoire consécutive en Coupe du monde, avec quatre victoires et plusieurs podiums.

Comme l'année précédente, l'équipe de France grimpe sur le podium de la Coupe du monde pour une épreuve par équipes ; mais échoue au pied de celui-ci pour les Championnats du monde. Elle est recentrée autour de François Braud, Sébastien Lacroix, Maxime Laheurte & Jason Lamy-Chappuis. Jonathan Felisaz ne prend part qu'à sept des épreuves de Coupe du monde.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Autriche 10 Drapeau : Autriche 11 Drapeau : Autriche 12 Drapeau : France 13 Drapeau : France NH FIS-fondblanc.svg T NH Drapeau : Norvège LH FIS-fondblanc.svg T LH Drapeau : Norvège 14 Drapeau : Finlande 15 Drapeau : Finlande
François Braud 10 16 20 28 43 20 27 3 7 21 16 13 20 5 9 4 14 11
Sébastien Lacroix 12 14 14 16 24 26 14 3 11 8 6 9 30 5 23 4 27 18
Maxime Laheurte 17 19 31 46 22 38 3 15 17 29 28 16 5 21 4 22 14
Jason Lamy-Chappuis 1 3 2 1 5 4 11 3 1 2 4 1 15 5 1 4 3 5
Gautier Airiau[G 20] 49
Wilfried Cailleau[G 17] 48
Jonathan Felisaz 54 54 34 53 36 46 45
Samuel Guy[G 19] 42 40
Geoffrey Lafarge 50 46 50 Ab.
Nicolas Martin 48 43
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe continentale :

  • Gautier Airiau[G 20], 2 départs, meilleur résultat 29e ;
  • Wilfried Cailleau[G 17], 14 départs, une 2e place ;
  • Jonathan Felisaz, 5 départs, meilleur résultat 6e ;
  • Samuel Guy[G 19], 17 départs, meilleur résultat 3e ;
  • Geoffrey Lafarge, 14 départs, une victoire, deux 3e places ;
  • Nicolas Martin, 14 départs, meilleur résultat 14e.

Gautier Airiau[G 20], Hugo Buffard, Théo Hannon[G 22] et Romain Jacquier[G 23] disputent les Championnat du monde juniors à Otepää, en Estonie. Leurs meilleures performances sont une 24e place de Gautier Airiau[G 20] lors du sprint et une 17e place de Romain Jacquier[G 23] au gundersen sur 10 kilomètres.

C'est la dernière saison de Jonathan Felisaz.

Saison 2011 - 2012[modifier | modifier le code]

Jason Lamy-Chappuis remporte la Coupe du monde pour la troisième fois consécutive.

Il y remporte :

  • cinq victoires dans des épreuves individuelles,
  • et une lors d'un sprint par équipes disputé avec Sébastien Lacroix,

et se classe deuxième d'épreuves individuelles à six reprises — ainsi qu'une fois lors d'un sprint par équipes.

Les combinés français en Coupe du monde
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Autriche 9 Drapeau : Autriche 10 Drapeau : Allemagne 11 Drapeau : Allemagne 12 Drapeau : France 13 Drapeau : France 14 Drapeau : France 15 Drapeau : Italie 16 Drapeau : Italie 17 Drapeau : Italie 18 Drapeau : Kazakhstan 19 Drapeau : Kazakhstan 20 Drapeau : Allemagne 21 Drapeau : Allemagne 22 Drapeau : République tchèque 23 Drapeau : République tchèque 24 Drapeau : Finlande 25 Drapeau : Norvège 26 Drapeau : Norvège
François Braud 35 8 33 31 19 34 10 17 9 4 18 21 33 Dsq. 3 22 15 13 20 4 17 11 11 20 27
Sébastien Lacroix 9 16 15 7 26 30 1 Ab. 10 4 17 6 20 4 3 10 10 10 27 27 10 Ab. 16 21 12
Maxime Laheurte 24 10 24 20 14 24 10 12 11 4 20 17 29 35 16 2 21 5 11 15 15 22 34 14
Jason Lamy-Chappuis 16 9 4 2 2 1 1 1 1 4 7 2 2 25 1 2 8 4 5 2 1 21 2 18 23 8
Gautier Airiau[G 20] 50 42 43
Wilfried Cailleau[G 17] 32 39 47 45 48 40
Geoffrey Lafarge 43 45 41
Nicolas Martin 42 52
La légende du tableau figure au bas de la page.

Avec deux victoires, une deuxième place et deux troisièmes places en épreuves individuelles, Geoffrey Lafarge manque de peu de remporter la Coupe continentale. À la fin de la dernière épreuve, il termine 2e du classement général avec un solde de 619 points, soient seulement 15 de retard sur le vainqueur, le Slovène Marjan Jelenko.

Par ailleurs, l'équipe de France, composée de Nicolas Martin, Wilfried Cailleau[G 17], Samuel Guy[G 19] et Geoffrey Lafarge, remporte le 18 février, à Kranj, une épreuve par équipes de la Coupe continentale.

En Coupe continentale avaient couru lors de cette saison :

  • Gautier Airiau[G 20], 10 départs, meilleur résultat individuel 16e, par équipes 9e ;
  • Wilfried Cailleau[G 17], 13 départs, meilleur résultat individuel 4e, 1 victoire par équipes ;
  • Samuel Guy[G 19], 18 départs, meilleur résultat individuel 3e, 1 victoire par équipes ;
  • Romain Jacquier[G 23], 2 départs, meilleur résultat 46e ;
  • Geoffrey Lafarge, 18 départs, 2 victoires en épreuves individuelles ainsi qu'une 2e place et deux 3e places ; par équipes, une victoire ainsi que deux podiums en sprint ;
  • Nicolas Martin, 16 départs, meilleur résultat individuel 2e, 1 victoire par équipes.

Hugo Buffard, Nicolas Didier[G 25], Théo Hannon[G 22] et Thomas Strappazzon[G 26] participent aux Championnat du monde junior. Les meilleurs résultats sont pour Hugo Buffard, 11e et 20e des épreuves individuelles. Les quatre coureurs terminent dixièmes de l'épreuve par équipes.

Saison 2012 - 2013[modifier | modifier le code]

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Norvège 2 Drapeau : Norvège 3 Drapeau : Finlande 4 Drapeau : Finlande 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : France 10 Drapeau : France 11 Drapeau : Autriche 12 Drapeau : Autriche 13 Drapeau : Allemagne 14 Drapeau : Allemagne 15 Drapeau : Russie 16 Drapeau : Russie 17 Drapeau : Kazakhstan 18 Drapeau : Kazakhstan NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Italie LH FIS-fondblanc.svg TS Drapeau : Italie 19 Drapeau : Finlande 20 Drapeau : Finlande 21 Drapeau : Norvège 22 Drapeau : Norvège
François Braud 7 11 Dsq. 11 18 13 5 17 32 9 18 Ab. 13 19 13 2 36 1 19 13 19 10
Sébastien Lacroix 6 9 3 3 34 5 5 6 13 3 10 13 19 7 30 2 11 1 7 1 29 9 6 8
Maxime Laheurte 18 18 13 11 16 5 25 24 9 33 25 28 17 10 2 15 1 25 24 9 24
Jason Lamy-Chappuis 2 4 1 3 5 2 5 1 6 3 15 15 5 5 7 2 1 1 3 1 16 4 1
Gautier Airiau[G 20] 46
Samuel Guy[G 19] 34 31
Théo Hannon[G 22] 39
Geoffrey Lafarge 26 38 32 26 20 28
Nicolas Martin 30 36
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe continentale avaient couru lors de cette saison :

  • Gautier Airiau[G 20], 13 départs, meilleur résultat 12e ;
  • Hugo Buffard, 9 départs, meilleur résultat 21e ;
  • Wilfried Cailleau[G 17], 18 départs, meilleur résultat individuel 3e ;
  • Samuel Guy[G 19], 18 départs, meilleur résultat individuel 3e, 1 victoire en sprint par équipes ;
  • Théo Hannon[G 22], 4 départs, meilleur résultat 8e ;
  • Geoffrey Lafarge, 12 départs, 2 victoires ;
  • Nicolas Martin, 16 départs, meilleur résultat individuel 3e, à deux reprises.

Théo Hannon[G 22] est vice-champion du monde junior en sprint à Liberec.

En Coupe OPA ont participé Tom Balland[G 27], Tanguy Bosmorin[G 28], Hugo Buffard, Nicolas Didier[G 25], Antoine Gérard, Théo Hannon[G 22], Victor Kiffer[G 29], Laurent Muhlethaler, Brice Ottonello[G 30], Thomas Strappazon[G 26] & Mickaël Tan Bouquet[G 31].

Ce fut la dernière saison de Gautier Airiau[G 20].

Saison 2013 - 2014[modifier | modifier le code]

En Coupe du monde :

  • François Braud, deux troisièmes places en individuel et une deuxième place par équipes ;
  • Sébastien Lacroix, une troisième place en individuel et la même deuxième place par équipes ;
  • Maxime Laheurte, ladite deuxième place par équipes ;
  • Jason Lamy-Chappuis, deux victoires et une deuxième place par équipes ; cinquième du classement général de la compétition.
Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : Russie 10 Drapeau : Russie 11 Drapeau : France 12 Drapeau : France 13 Drapeau : Autriche 14 Drapeau : Autriche 15 Drapeau : Autriche 16 Drapeau : Allemagne 17 Drapeau : Allemagne NH Sportowg.svg LH Drapeau : Russie T Sportowg.svg 18 Drapeau : Finlande 19 Drapeau : Finlande 20 Drapeau : Norvège 21 Drapeau : Norvège 22 Drapeau : Suède
François Braud 14 4 6 16 11 37 31 33 41 10 26 35 2 15 20 13 4 11 3 7 3 6
Sébastien Lacroix 16 4 29 14 13 25 19 19 5 23 29 29 2 26 28 21 4 25 3 Ab. 24
Maxime Laheurte 4 51 22 13 25 24 Dsq. 34 10 27 30 30 2 25 17 27 4 32 27 15 18
Jason Lamy-Chappuis 5 4 1 6 11 22 14 1 7 5 9 5 9 2 16 35 7 4 14 27 5
Hugo Buffard 13 9 55 20 33
Samuel Guy[G 19] 23 27
Théo Hannon[G 22] 24 56 40 Ab. Ab. 53 45
Nicolas Martin 30 13 20
La légende du tableau figure au bas de la page.

À la fin de la saison, Wilfried Cailleau[G 17] met un terme à sa carrière[14 1].

Saison 2014 - 2015[modifier | modifier le code]

  • François Braud, champion du monde en sprint par équipes à Falun (Suède), vice-champion du monde sur grand tremplin et troisième place par équipes lors de ces mêmes Championnats ; trois troisièmes places par équipes en Coupe du monde ;
  • Sébastien Lacroix, troisième place par équipes en Championnat du monde, une deuxième place en sprint par équipes et deux troisièmes places par équipes en Coupe du monde ;
  • Maxime Laheurte, troisième place par équipes en Championnat du monde et deux troisièmes places par équipes en Coupe du monde ;
  • Jason Lamy-Chappuis, champion du monde en sprint par équipes et troisième place par équipes lors des Championnats du monde ; en Coupe du monde, une victoire et deux troisièmes places en épreuves individuelles ainsi qu'une deuxième place en sprint par équipes et deux troisièmes places par équipes.
Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Autriche 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Allemagne 8 Drapeau : Allemagne 9 Drapeau : France 10 Drapeau : France 11 Drapeau : Autriche 12 Drapeau : Autriche 13 Drapeau : Autriche 14 Drapeau : Japon 15 Drapeau : Japon 16 Drapeau : Italie 17 Drapeau : Italie 18 Drapeau : Italie NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Suède LH FIS-fondblanc.svg TS Drapeau : Suède 19 Drapeau : Finlande 20 Drapeau : Finlande 21 Drapeau : Norvège 22 Drapeau : Norvège
François Braud 10 3 17 17 3 10 3 25 10 18 10 14 17 5 8 13 3 2 1 11 4 6 5
Sébastien Lacroix 33 10 26 23 3 12 3 20 15 43 30 27 11 5 19 11 3 8 12 2 39 23
Maxime Laheurte 21 10 30 18 3 11 3 35 19 15 26 30 9 14 16 3 14 19 4 9 6
Jason Lamy-Chappuis 18 3 24 3 3 1 3 22 30 4 Ab. 3 3 6 1 9 2 33 12
Hugo Buffard 46 36 31 39
Antoine Gérard 35
Samuel Guy[G 19] 40 39 34 38
Théo Hannon[G 22] Dsq. Ab.
Geoffrey Lafarge 35 48 45 48 26 35 21 9 37
Nicolas Martin 52 22 36 46 41 46 27 32
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe continentale :

  • Tom Balland[G 27], 2 départs, meilleur résultat 24e ;
  • Hugo Buffard, 9 départs, meilleur résultat en épreuves individuelles 11e, à deux reprises, et 4e d'un sprint par équipes ;
  • Antoine Gérard, 2 départs, meilleur résultat 19e ;
  • Samuel Guy[G 19], 6 départs, meilleur résultat individuel 10e, et 10e d'un sprint par équipes ;
  • Théo Hannon[G 22], 13 départs, meilleur résultat individuel 12e, et 10e d'un sprint par équipes ;
  • Geoffrey Lafarge, 5 départs, meilleur résultat 6e, à deux reprises ;
  • Nicolas Martin, 4 départs, meilleur résultat 8e, et 4e d'un sprint par équipes ;
  • Laurent Muhlethaler, 4 départs, meilleur résultat 10e ;
  • Thomas Strappazzon[G 26], 2 départs, meilleur résultat 34e.

Tom Balland[G 27], Nicolas Didier[G 25], Antoine Gérard & Laurent Muhlethaler représentent la France lors des Championnats du monde junior et terminent cinquièmes de l'épreuve par équipes ; en épreuves individuelles, les meilleurs résultats sont pour Antoine Gérard, huitième de l'épreuve sur 10 km, et pour Laurent Muhlethaler, douzième de l'épreuve sur 5 km.

Au Festival olympique d'hiver de la jeunesse européenne, ce sont les combinés Yann Laheurte[G 32], Brice Ottonello[G 30], Théo Rochat[G 33] et Lilian Vaxelaire[G 34] qui représentent la France. Ils décrochent la médaille de bronze de l'épreuve par équipes et Théo Rochat[G 33] obtient la même médaille lors de l'épreuve individuelle sur 5 km.

En Coupe OPA, participations de Tom Balland[G 27] (12 départs), de Mathias Caudy[G 35] (2), de Loïc Didier[G 36] (6), de Nicolas Didier[G 25] (12), de Joris Fumey[G 37] (1), d'Antoine Gérard (12 départs dont deux 2e places), de Yann Laheurte[G 32] (6), de Laurent Muhlethaler(12 départs dont une 2e place et deux 3e places), de Brice Ottonello[G 30] (2), de Théo Rochat[G 33] (6), de Mickaël Tan Bouquet[G 31] (10), de Maël Tyrode[G 38] (2), d'Edgar Vallet[G 39] (2) et de Lilian Vaxelaire[G 34] (6 départs).

À la fin de la saison, Sébastien Lacroix, Jason Lamy-Chappuis et Nicolas Martin[15 1] annoncent mettre un terme à leurs carrières.

Saison 2015 - 2016[modifier | modifier le code]

François Braud et Maxime Laheurte, désormais seuls combinés « élite » français, sont troisièmes d'un sprint par équipes en Coupe du monde, compétition que François Braud termine en quatorzième position du classement général. Plusieurs jeunes coureurs leur sont associés, les principaux d'entre eux étant Laurent Muhlethaler et Antoine Gérard.

Les combinés français en Coupe du monde
Coureurs 1 Drapeau : Norvège 2 Drapeau : Norvège 3 Drapeau : Autriche 4 Drapeau : Autriche 5 Drapeau : France 6 Drapeau : France 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Autriche 9 Drapeau : Autriche 10 Drapeau : Norvège 11 Drapeau : Norvège 12 Drapeau : Norvège 13 Drapeau : Finlande 14 Drapeau : Finlande 15 Drapeau : Finlande 16 Drapeau : Finlande 17 Drapeau : Italie 18 Drapeau : Italie 19 Drapeau : Italie 20 Drapeau : Allemagne 21 Drapeau : Allemagne 22 Drapeau : Allemagne
François Braud 05 17 24 28 21 24 18 13 09 05 26 15 11 06 07 11 03 12 05 11 17
Maxime Laheurte 18 24 23 32 22 18 21 16 14 21 19 13 06 12 16 03 20 17 05 18 13
Tom Balland[G 27] 44 47 39 47 Dsq.
Hugo Buffard 46 50 05
Antoine Gérard Dsq. 38 31 46 33 27 33 12 28 20 05 36
Samuel Guy[G 19] 41 38
Geoffrey Lafarge 40 Dsq. 32 34 36
Laurent Muhlethaler 42 53 33 41 31 38 12 37 31
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe continentale :

  • Tom Balland[G 27], 8 départs, meilleur résultat 14e ;
  • Hugo Buffard, 10 départs, meilleur résultat 13e et 5e par équipes ;
  • Nicolas Didier[G 25], 4 départs, meilleur résultat 32e (à deux reprises) ;
  • Antoine Gérard, 8 départs, meilleur résultat 4e (à trois reprises) et 5e par équipes ;
  • Geoffrey Lafarge, 4 départs, meilleur résultat 9e ;
  • Maxime Laheurte, 2 départs, meilleur résultat 3e ;
  • Yann Laheurte[G 32], 1 départ, 47e ;
  • Laurent Muhlethaler, 5 départs, meilleur résultat 3e ;
  • Brice Ottonello[G 30], 2 départs, meilleur résultat 46e ;
  • Théo Rochat[G 33], 2 départs, meilleur résultat 45e ;
  • Maël Tyrode[G 38], 1 départ, 49e ;
  • Edgar Vallet[G 39], 1 départ, 51e ;
  • Lilian Vaxelaire[G 34], 2 départs, meilleur résultat 30e.

Lors des Jeux olympiques d'hiver de la jeunesse, Lilian Vaxelaire[G 34] termine 10e de l'épreuve sur 10 km. Il est associé à Romane Dieu[Saut 1] et à Jonathan Learoyd[Saut 2] pour l'épreuve par équipes mixte de saut à ski, qu'ils terminent cinquièmes. Enfin, lors de l'épreuve par équipes, il est associé aux fondeurs Juliette Ducordeau[Fond 1] et Jérémy Royer[Fond 2] et terminent sixièmes.

Deux jours avant le début des épreuves des Championnats du monde junior, la Fédération internationale de ski annonce par un courriel aux fédérations nationales qu'elle avance de deux jours la première épreuve de combiné : la course qui devait se tenir le 24 aura lieu le 22 février, soit deux jours après l'envoi dudit courriel ! Cette annonce tardive empêche certaines nations, dont la France[16 1], d'aligner leurs coureurs au départ — faute d'avoir pu se rendre sur place à temps. Ainsi, Edgar Vallet[G 39], Maël Tyrode[G 38], Théo Rochat[G 33] et Laurent Muhlethaler (alors en tête du classement de la Coupe OPA) sont empêchés de concourir. Lors des épreuves individuelles, seul Lilian Vaxelaire[G 34] représentera la France, qui déclare forfait pour l'épreuve par équipes.

Laurent Muhlethaler remporte la Coupe OPA, avec 3 épreuves victorieuses et quatre 3e places ; ont également participé à cette compétition :

  • Gaël Blondeau[G 40] (2 départs) ;
  • Loïc Didier[G 36] (10 départs) ;
  • Joris Fumey[G 37] (4 départs) ;
  • Yann Laheurte[G 32] (12 départs) ;
  • Kenta Osaki[G 41] (2 départs) ;
  • Brice Ottonello[G 30] (8 départs) ;
  • Théo Rochat[G 33] (11 départs) ;
  • Titouan Suisse[G 42] (10 départs) ;
  • Mickaël Tan Bouquet[G 31] (10 départs) ;
  • Maël Tyrode[G 38] (12 départs) ;
  • Edgar Vallet[G 39] (12 départs) ;
  • Lilian Vaxelaire[G 34] (8 départs).

En fin de saison, Samuel Guy[G 19],[16 2] et Geoffrey Lafarge annoncent mettre un terme à leurs carrières.

Saison 2016 - 2017[modifier | modifier le code]

François Braud décroche aux Championnats du monde une troisième place sur grand tremplin puis obtient une deuxième place lors du dernier gundersen de la saison.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Norvège 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Finlande 9 Drapeau : Finlande 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : Italie 13 Drapeau : France 14 Drapeau : France 15 Drapeau : Autriche 16 Drapeau : Autriche 17 Drapeau : Autriche 18 Drapeau : Corée du Sud 19 Drapeau : Corée du Sud 20 Drapeau : Japon 21 Drapeau : Japon NH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Finlande LH FIS-fondblanc.svg TS Drapeau : Finlande 22 Drapeau : Norvège 23 Drapeau : Norvège 24 Drapeau : Allemagne 25 Drapeau : Allemagne
François Braud 40 25 06 13 08 17 18 11 09 16 09 14 17 15 11 23 20 06 07 03 05 05 09 19 02
Antoine Gérard 21 Ab. 06 15 32 21 23 22 09 15 16 10 26 07 18 32 26 36 13
Maxime Laheurte 20 22 06 28 25 35 12 36 24 32 32 14 24 25 27 07 Dsq. 05 22 13 23
Laurent Muhlethaler 28 33 06 47 43 42 41 42 38 33 07 38 25 24 Ab. 30
Tom Balland[G 27] 44
Hugo Buffard 41 39 35 23
Nicolas Didier[G 25] 42 41
Lilian Vaxelaire[G 34] 40
La légende du tableau figure au bas de la page.

En Coupe continentale, participations de :

Le site de la fédération française de ski donne la composition[17 1] des équipes de France pour la saison 2016 - 2017 :

Aucune équipe féminine n'est mentionnée, à la différence d'autres équipes nationales[17 2].

Saison 2017 - 2018[modifier | modifier le code]

Un seul podium en épreuves « élite » : une troisième place par équipes à Lillehammer.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Finlande 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Norvège 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Estonie 9 Drapeau : Estonie 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : Italie 13 Drapeau : France 14 Drapeau : France 15 Drapeau : Autriche 16 Drapeau : Autriche 17 Drapeau : Autriche 18 Drapeau : Japon 19 Drapeau : Japon NH Sportowg.svg LH Drapeau : Corée du Sud T Sportowg.svg 20 Drapeau : Finlande 21 Drapeau : Finlande 22 Drapeau : Norvège 23 Drapeau : Norvège 24 Drapeau : Norvège 25 Drapeau : Allemagne 26 Drapeau : Allemagne 27 Drapeau : Allemagne 28 Drapeau : Allemagne
François Braud 16 21 07 03 8 15 10 16 18 9 04 15 15 5 08 07 07 16 17 16 30 19
Hugo Buffard 44
Antoine Gérard 23 05 05 03 12 18 18 14 26 22 04 26 32 5 08 16 19 23 33 44 30
Maxime Laheurte 09 06 04 03 17 15 27 08 11 14 04 11 14 5 19 18 35 26 18
Jason Lamy-Chappuis 29 33 03 29 8 39 25 04 42 31 30 5 29 33 27 30
Laurent Muhlethaler 40 Dsq. 38 41 32 46 19 40
Edgar Vallet 19 49

En Coupe continentale :

Le site de la fédération française de ski donne la composition[18 1] des équipes de France pour la saison 2017 - 2018 :

Aucune équipe féminine n'est mentionnée, à la différence d'autres équipes nationales[18 2].

Saison 2018 - 2019[modifier | modifier le code]

L'équipe élite a un nouvel entraîneur en la personne de Frédéric Baud, qui remplace Jérôme Laheurte. Frédéric Baud entraînait auparavant l'équipe de France B. Le 30 janvier 2019, il est remplacé par Étienne Gouy.

Les combinés français en épreuves « élite »
Coureurs 1 Drapeau : Finlande 2 Drapeau : Finlande 3 Drapeau : Norvège 4 Drapeau : Norvège 5 Drapeau : Norvège 6 Drapeau : Autriche 7 Drapeau : Autriche 8 Drapeau : Estonie 9 Drapeau : Estonie 10 Drapeau : Italie 11 Drapeau : Italie 12 Drapeau : Italie 13 Drapeau : France 14 Drapeau : France 15 Drapeau : France 16 Drapeau : Norvège 17 Drapeau : Norvège 18 Drapeau : Allemagne 19 Drapeau : Allemagne 20 Drapeau : Finlande 21 Drapeau : Finlande LH FIS-fondblanc.svg T Drapeau : Autriche NH FIS-fondblanc.svg TS Drapeau : Autriche 22 Drapeau : Norvège 23 Drapeau : Allemagne 24 Drapeau : Allemagne
François Braud 21 07 23 29 20 24 15 09 23 26 30 27 17 30 10 19 27 23 06 10 18 19
Antoine Gérard 20 07 32 12 26 26 12 28 30 27 09 25 20 13 22 09 26 08 06 11 06 17 08 11
Maxime Laheurte 35 07 26 35 30 28 37 18 22 32 14 20 09 28 24 06 30 06 07 48
Laurent Muhlethaler 48 07 38 28 32 39 42 34 36 31 14 10 20 28 42 06 38 27 36
Edgar Vallet 53 53 Ab. 38 27
Lilian Vaxelaire 53

Antoine Gérard participe à l'étape de Rena de la Coupe continentale masculine. Il s'y classe 6e le premier jour, après une 10e place au saut.

En Coupe continentale, participation de :

En Coupe continentale féminine, participation de Léna Brocard.

En Coupe OPA, deuxième place[19 1] d'Edgar Vallet[G 39] à Chaux-Neuve le .

François Braud et Maxime Laheurte se retirent à la fin de la saison[19 2].

Notes[modifier | modifier le code]

L'ancienneté des résultats servant de référence, souvent parcellaires, rend malheureusement cette liste non exhaustive.

Par ailleurs, la porosité des catégories en combiné, qui voit s'aligner au départ d'une Coupe continentale, voire d'une Coupe du monde, des coureurs de la Coupe OPA, nous conduit à présenter ces noms, au sein d'une même année, par ordre alphabétique ; ainsi un très jeune coureur y côtoie-t-il parfois un champion olympique.

Légende des tableaux[modifier | modifier le code]

Dans les tableaux figurant ci-dessus :

  • les coureurs sont classés par ordre alphabétique ;
  • l'équipe « élite » figure en haut du tableau ;
  • les coureurs supplémentaires figurent au-dessous du séparateur ;
  • les chiffres correspondent à la place obtenue à l'arrivée de la course par le coureur concerné ;
    • les chiffres en romain correspondent aux épreuves individuelles ;
    • les chiffres en italiques correspondent aux épreuves par équipes ;
  • Ab. = abandon ;
  • Dsq. = disqualification ;
  • les cases correspondant aux podiums sont colorées en or, argent ou bronze selon la place obtenue ;
  • les cases vertes représentent un groupe d'épreuves faisant partie de la Coupe du monde :
  • les colonnes bleues représentent, selon l'année, les épreuves des Jeux olympiques ou des Championnats du monde ; elles ont alors pour en-têtes les drapeaux des pays organisateurs qui alternent avec les anneaux olympiques (Sportowe.svg) ou le logo de la Fédération internationale de ski (FIS-fondblanc.svg), accolés aux mentions suivantes :
    • MS (mass start, en anglais) désigne le départ en ligne,
    • NH (normal hill, en anglais) désigne l'épreuve sur tremplin normal,
    • LH (large hill, en anglais) désigne l'épreuve sur grand tremplin,
    • S désigne le sprint individuel,
    • T (team, en anglais) désigne l'épreuve par équipes,
    • TS (team sprint, en anglais) désigne le sprint par équipes.

Références[modifier | modifier le code]

Athlètes[modifier | modifier le code]

Combinés[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Jean-Pierre Bohard dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. a b et c (en) Christophe Borello dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  3. a et b (en) Jérôme Ziglioli dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  4. (en) Stéphane Michon dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  5. a b c et d (en) Jean-Marc Mougel dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  6. a et b (en) Laurent Michoux dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  7. a b c d e et f (en) Rémy Trachsel dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  8. a et b (en) Fabrice Vischi dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  9. (en) Hervé Perret dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  10. a et b (en) Julien Marchandise dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  11. a b et c (en) Baptiste Rousset dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  12. a b c et d (en) Yannick Maréchal dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  13. a b c d et e (en) Maxime Boillot dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  14. (en) Benjamin Lizon au Cire dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  15. a b c d e f g et h (en) Florian Pinel dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  16. a b c d e f g h et i (en) David Viry dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  17. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r (en) Wilfried Cailleau dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  18. a b c d et e (en) Jean-Louis Arnould dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  19. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x et y (en) Samuel Guy dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  20. a b c d e f g h i j k l m et n (en) Gautier Airiau dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  21. (en) Mickael Chapuis dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  22. a b c d e f g h i j k et l (en) Théo Hannon dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  23. a b c d et e (en) Romain Jacquier dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  24. (en) Paul Lejeune dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  25. a b c d e f g h et i (en) Nicolas Didier dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  26. a b et c (en) Thomas Strappazzon dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  27. a b c d e f g h et i (en) Tom Balland dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  28. (en) Tanguy Bosmorin dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  29. (en) Victor Kiffer dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  30. a b c d e f et g (en) Brice Ottonello dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  31. a b et c (en) Mickaël Tan Bouquet dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  32. a b c et d (en) Yann Laheurte dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  33. a b c d e f g h et i (en) Théo Rochat dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  34. a b c d e f g h i et j (en) Lilian Vaxelaire dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  35. (en) Mathias Caudy dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  36. a et b (en) Loïc Didier dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  37. a et b (en) Joris Fumey dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  38. a b c d e et f (en) Maël Tyrode dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  39. a b c d e f g h et i (en) Edgar Vallet dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  40. (en) Gaël Blondeau dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  41. (en) Kenta Osaki dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  42. (en) Titouan Suisse dans la base de données de la Fédération internationale de ski

Fondeuses et fondeurs[modifier | modifier le code]

  1. (en) Juliette Ducordeau dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. (en) Jérémy Royer dans la base de données de la Fédération internationale de ski

Sauteuses et sauteurs[modifier | modifier le code]

  1. (en) Romane Dieu dans la base de données de la Fédération internationale de ski
  2. (en) Jonathan Learoyd dans la base de données de la Fédération internationale de ski

Saisons[modifier | modifier le code]

Saison 1986 - 1987[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « L'épreuve de Coupe du monde d'Autrans du 17 janvier 1987 », sur fis-ski.com, (consulté le 6 mars 2016), à laquelle participèrent J.-P. Bohard, F. Guy & F. Repellin.
  2. (en) « L'épreuve de Coupe du monde de Falun du 6 mars 1987 », sur fis-ski.com, à laquelle a participé F. Guy.
  3. (en) « L'épreuve de Coupe du monde d'Oslo du 19 mars 1987 », sur fis-ski.com, à laquelle a participé F. Guy.

Saison 1987 - 1988[modifier | modifier le code]

  1. (en) « L'épreuve de Coupe du monde de Seefeld du 23 janvier 1988 », sur fis-ski.com, à laquelle a participé J.-P. Bohard.
  2. (en) « L'épreuve de Coupe du monde de Rovaniemi du 25 mars 1988 », sur fis-ski.com, à laquelle a participé S. Guillaume.

Saison 1993 - 1994[modifier | modifier le code]

  1. Étienne Gouy a marqué 7 points lors de la Coupe du monde 1994.

Saison 2000 - 2001[modifier | modifier le code]

  1. Les informations fournies par le site de la FIS sont parcellaires pour l'année 2001.

Saison 2003 - 2004[modifier | modifier le code]

  1. Certaines épreuves de la Coupe du monde de combiné nordique 2003-2004 ont été annulées : cela explique la numérotation discontinue des épreuves en tête du tableau.

Saison 2004 - 2005[modifier | modifier le code]

  1. Le 11 février 2005 à Pragelato se courait une épreuve par équipes.

Saison 2006 - 2007[modifier | modifier le code]

  1. Le 14 janvier, Nicolas Bal dispute cette épreuve par équipes associé au Finlandais Janne Ryynänen et aux Norvégiens Jan Schmid et Iver Markengbakken.
  2. Le 3 janvier, Mathieu Martinez dispute cette épreuve par équipes associé à l'américain Brett Camerota.

Saison 2013 - 2014[modifier | modifier le code]

  1. Combiné : une nouvelle saison sans Wilfried Cailleau sur nordicmag.info, le 31 octobre 2014

Saison 2014 - 2015[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Martin range ses skis… de saut, sur nordicmag.info, le 20 avril 2015

Saison 2015 - 2016[modifier | modifier le code]

Saison 2016 - 2017[modifier | modifier le code]

  1. « les équipes de France de combiné » [html], sur ffs.fr, (consulté le 12 octobre 2016).
  2. « les athlètes féminines de l'équipe nationale autrichienne 2016-2017 » [html], sur oesv.at, (consulté le 12 octobre 2016).

Saison 2017 - 2018[modifier | modifier le code]

  1. « les équipes de France de combiné » [html], sur ffs.fr, (consulté le 27 novembre 2017).
  2. « les athlètes féminines de l'équipe nationale autrichienne 2017-2018 » [html], sur oesv.at, (consulté le 27 novembre 2017).

Saison 2018 - 2019[modifier | modifier le code]

  1. « Chaux-Neuve : Edgar Vallet sur le podium », sur nordicmag.info, Éditions du Jura (consulté le 13 mars 2019).
  2. « Combiné nordique : les tricolores pour la finale de Schonach », sur nordicmag.info, Éditions du Jura (consulté le 13 mars 2019).