Équipe de France de basket-ball féminin des 19 ans et moins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau : France France -19 ans
Écusson de l' France -19 ans
Généralités
Couleurs Bleu, blanc, rouge
Surnom Les Bleuettes
Personnalités
Sélectionneur Julien Egloff

Palmarès

Coupe du monde Médaille d'argent, monde (2013)

Actualités

Basketball current event.svg
Pour la compétition en cours voir :
[[Championnat du monde de basket-ball féminin des moins de 19 ans 2017]]

L'équipe de France de basket-ball féminin des 19 ans et moins est la sélection des meilleures joueuses françaises de 19 ans et moins. Elle est placée sous l'égide de la Fédération Française de Basket-Ball. Le terme 19 ans et moins a remplacé la catégorie Junior.

Palmarès[modifier | modifier le code]

La meilleure place mondiale obtenue par l'équipe de France est sa médaille d'argent en 2013.

Parcours aux Championnats du Monde[modifier | modifier le code]

Équipe 2017[modifier | modifier le code]

La sélection dispute le championnat du monde U19 du 22 au à Udine et Cividale Del Friuli (Italie) sans Alexia Chartereau, maintenant intégrée à l'équipe de France senior avec laquelle a elle remporté la médaille d'argent du championnat d'Europe 2017[3].

Numéro Joueuse Poste Naissance Taille Club(s) 2017
1 Kadiatou Sissoko Ailière 1,80 m Drapeau : France Centre fédéral
3 Hortense Limouzin Meneuse 1,64 m Drapeau : France Basket Landes
6 Amandine Michaud Arrière 1,73 m Drapeau : France Nantes Rezé Basket
5 Loreen Kerboeuf Ailière 1,79 m Drapeau : France USO Mondeville
11 Myriam Djekounade Ailière 1,85 m Drapeau : France Ifs
16 Shelby Saint-Juste Pivot 1,85 m Drapeau : France USO Mondeville
24 Amandine Toi Arrière 1,79 m Drapeau : France Roannais Basket Féminin
23 Marie-Paule Foppossi Ailière 1,85 m Drapeau : France Cavigal Nice
32 Tima Pouye Arrière 1,74 m Drapeau : France Centre fédéral
33 Maëva Djaldi-Tabdi Ailière forte 1,87 m Drapeau : France Flammes Carolo basket
74 Camille Lenglet Meneuse 1,69 m Drapeau : France Nantes Rezé Basket
79 Ludivine Marie Pivot 1,88 m Drapeau : France Saint-Amand Hainaut Basket
Entraîneur: Julien Egloff
Assistants: David Gautier, Damien Leroux

L'équipe de France s'impose 69-60 pour sa première rencontre contre la Lettonie. Peu en réussite en début les joueuses de Julien Egloff résisitent avec Maëva Djaldi-Tabdi sous les panneaux et à l'impact de Marie-Paule Foppossi pour creuser un premier écart en début de deuxième quart-temps. Un 21-5 procure aux Bleues un avantage à la pause (36-21). Djaldi-Tabdi (11 points et 12 rebonds) s'impose à l'intérieur mais Digna Strautmane (12 points et 8 rebonds, mais à 5/21 aux tirs) et Mara Mote (17 points) ramènent les Baltes dans la partie. Loreen Kerboeuf (21 points et 7 rebonds) et Marie-Paule Foppossi (12 points et 9 rebonds) marquent les paniers décisifs dans les dernière sminutes[4].

La France est battue 54 à 45 par un Canada souverain en défense avec une adresse française limitée à 22% (dont 2/24 à 3 points). Un tir à 3 points d'Aislinn Konig enfonce le clou juste avant le buzzer et les Françaises rentrent aux vestiaires avec un retard de cinq longueurs à combler (21-26). La défense en zone-press des Bleues a retardé l'échéance : Kadiatou Sissoko (12 points et 8 rebonds) et Loreen Kerboeuf (7 points et 4 rebonds) contiennent l'écart (36-41, 30e). Le dernier quart temps est dominé par Hailey Brown (17 points et 8 rebonds) et Laeticia Amihere (12 points et 11 rebonds). Les Françaises craquent physiquement malgré Marie-Paule Foppossi (12 points et 6 rebonds mais à 4/15 aux tirs)[5]. .

Lors de la dernière rencontre de poule, les Bleuettes s'imposent 63 à 53 face aux Sud-Coréennes et se qualifient pour les huitièmes de finale. L'écart se créée dans le deuxième quart-temps, dominé 24 à 9, puis se stabilise alors que la France fait largement tourner son effectif[6]. Les Asiatiques disputent ce tournoi sans leur meilleure joueuse Park Jisu, retenue avec l'équipe seniors. Marie-Paule Foppossi (10 points, 5 rebonds, 2 passes) et Loreen Kerboeuf (9 points, 5 rebonds) se sont mises en valeur dans le premier quart-temps, puis Amandine Michaud (11 points) les a relayées ensuite. La domination tricolore au rebond (55 contre 21) a permis de masquer le manque d'adresse et la future tarbaise Tima Pouye (11 points, 6 rebonds, 5 passes) a pu guider les siennes vers la victoire[7].

En huitièmes, les Bleuettes battent les Hongroises 73 à 58 et se qualifient pour le tour suivant qui les opposera aux Américaines. Malgré un premier quart-temps très serré (17-18, 10’), les Bleues décollent grâce à une Tima Pouye (20 points à 9/15 et 5 passes décisives pour 22 d'évaluation en 31 minutes) et à une défense agressive (36-26 à la pause). A la reprise, la France connaît une panne d’adresse qui permet aux Hongroises de se rapprocher avec Dorka Juhasz (20 points 10 rebonds), Reka Lelik (13 points, 5 rebonds) et Agnes Torok (12 points, 4 rebonds) (43-39, 25’). Mais Marie-Paule Foppossi (17 points, 6 rebonds), Tima Pouye (20 points) et Maëva Djaldi-Tabdi (18 points à 8/13, 9 rebonds, 4 contres et 4 balles perdues pour 25 d'évaluation en moins de 29 minutes), qui infligent un 8-2 à leurs adversaires (60-48, 33’) pour ne plus être inquiétées[8],[9].

La France cède 78 à 51 face aux Américaines dirigées par l'ancienne joueuse WNBA Suzie McConnell Serio. Le premier quart temps se termine sur un score de parité (18-18) grâce à Loreen Kerboeuf et Marie-Paule Foppossi. Joyner Holmes (14 points et 6 rebonds) permet aux Américaines de sortir d'une panne offensive avant que les Françiases d'en soient victimes au deuxième quart-temps : Ty Harris (12 points et 6 passes décisives) crée un premier écart (22-30 à la 20e). Bella Alarie (11 points et 5 rebonds) frappe dès le retour de la pause. Tima Pouye (15 points et 5 interceptions) marque les premiers paniers à trois points des Bleues et réduit l'écart à 5 points, mais un 14-1 mené par Chennedy Carter (18 points en 20 minutes) leur sera fatal (40-55 à la 30e). La dernière période accentue encore l'addition[10].

En match de classement, la France retrouve l'Espagne sévèrement battue 95-71 par le Japon en quarts de finale[10]. Dans une rencontre serrée de bout en bout (50-50 la 38e), les Françaises prennent l'avantage sur un trois points de Kadiatou Sissoko suivi d'un panier de Maeva Djaldi-Tabdi qui permet de l'emporter malgré deux lancers francs manqués de Myriam Djekounade[11]. Pour le gain de la cinquième place, la France dispose de l'Australie.

Quelques semaines après le tournoi, le club de Mondeville décèle une fragilité cardiaque chez Loreen Kerboeuf, ce qui la contraint à mettre un terme à sa carrière sportive[12].

Équipe 2015[modifier | modifier le code]

Numéro Joueuse[13] Poste Naissance Taille Club(s) 2014-2015
Leslie Makosso Meneuse 1,61 m Drapeau : France Lyon
Marylie Limousin Meneuse 1,60 m Drapeau : France AS Villeurbanne
Rose Ducret Meneuse 1,69 m Drapeau : France Nantes Rezé Basket
Marie-Michelle Milapie Pivot 1,91 m Drapeau : France Basket Landes
Alizée Girardet Arrière 1,70 m Drapeau : France Lyon
Louise Dambach Arrière 1,75 m Drapeau : France SIG
Clarisse Legrand Ailière 1,82 m Drapeau : France Lyon
Catherine Mosengo-Masa Pivot 1,90 m Drapeau : France USO Mondeville
Angélina Turmel Pivot 1,97 m Drapeau : France Angers
Mathilde Combes Ailière 1,83 m Drapeau : France Tango Bourges Basket
Camille Cirgue Ailière forte 1,84 m Drapeau : France U.S. Colomiers Basket
Victoria Majekodunmi Arrière 1,71 m Drapeau : France Flammes Carolo basket
Entraîneur : : Julien Egloff
Assistants : Damien Leroux, Yann Julien

La France dispute le championnat du Monde U19 en Russie du 18 au 26 juillet 2015. Après une défaite d'entrée face aux Belges, les Bleuettes se ressaisissent face au Canada (58-54) avec une Louise Dambach toujours efficace et Catherine Mosengo-Masa qui capte 10 rebonds[14]. En huitièmes de finales, Louise Dambach inscrit 27 points (8/11 aux tirs et 10/11 aux lancers-francs), 5 rebonds, 8 passes décisives, 2 interceptions et 2 contres pour une évaluation de 37 et contribuer grandement à la victoire après prolongation face au Brésil 76 à 63. Elle est bien secondée par Marie-Michelle Milapie (10 points et 11 rebonds) et Camille Cirgue (12 points et 10 rebonds)[15].

En quarts de finales, les Russes s'imposent aisément 68 à 48 devant leur public avec leur star Maria Vadeeva (12 points et 9 rebonds), mais aussi une partie parfaite de Raisa Musina (19 points à 7 sur 7 aux tirs en seulement 14 minutes), alors que Louise Dambach est parfaitement muselée (5 points, 4 rebonds, 4 fautes personnelles, 5 balles perdues) et des intérieures courageuse au rebonds (42 prises pour les Bleues, 37 pour les Russes) mais impuissantes en attaque (2 tirs réussis sur 10 pour Marie-Michelle Milapie). Alors que l'écart atteint 30 points, Mathilde Combes (11 points dont 3 tirs primés sur 5, 5 rebonds) contribue à sauver l'honneur dans le dernier quart-temps[16],[17],[18]. En match de classements, la France dispose de la Chine 67 à 61 malgré une grande maladresse aux lancers francs (8 réussites sur 24). Marie-Michelle Milapie livre son meilleur match du tournoi avec 17 points à 8/12 aux tirs et 8 rebonds, alors que Mathilde Combes inscrit 14 points et 6 rebonds. Malgré une adresse faible, Louise Dambach livre une prestation complète avec 10 points, 7 rebonds et 4 passes décisives[19]et Catherine Mosengo-Masa enfin en réussite avec 8 points à 4 tirs réussis sur 9 et 4 rebonds[20]. Pour le gain de la cinquième place, les Françaises prennent leur revanche du premier tour sur les Belges. À égalité 18-18 à la mi-temps, les Bleues accélèrent pour s'imposer 53 à 40 avec une Victoria Majekodunmi pleine de maitrise pour 17 points, 3 passes décisives et 2 interceptions[21].

La capitaine Louise Dambach fait le bilan : « Quand on joue, l’objectif est toujours de remporter des titres, mais notre parcours est tout de même très satisfaisant. On est à notre place, le podium est très fort (...) Le quart de finale contre la Russie était très difficile. Jouer la Russie, une équipe talentueuse, chez elle qui plus est, était une marche un peu trop haute pour nous (...) Notre défense [a été] notre gros point fort. On n’encaisse pas beaucoup de points et à partir de ça on a une base solide pour évoluer. Notre mental nous a aussi permis de nous remobiliser immédiatement après la défaite en quart pour aller chercher la meilleure place possible[22]. »

Équipe 2013[modifier | modifier le code]

Valériane Ayayi avec l'équipe de France en 2013.
Numéro Joueuse[23] Poste Naissance Taille Club(s) 2013
4 Marie-Ève Paget 1 1,70 m Drapeau : France Cavigal Nice
5 Marième Badiane 4 1,90 m Drapeau : France Roche Vendée
6 Lidija Turčinović 1-2 1,78 m Drapeau : France Montpellier
7 Olivia Époupa 1-2 1,64 m Drapeau : France Basket Landes
8 Mamignan Touré 2 1,80 m Drapeau : France Arras
9 Pauline Lithard 1 1,65 m Drapeau : France Reims Basket Féminin
10 Éva Marsac 1 1,83 m Drapeau : France Limoges ABC
11 Valériane Ayayi 3 1,84 m Drapeau : France Basket Landes
12 Clarince Djaldi-Tabdi 4 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
13 Élise Fagnez 5 1,99 m Drapeau : France Centre fédéral
14 Aby Gaye 5 1,95 m Drapeau : France Centre fédéral
15 Awa Sissoko 2-3 1,80 m Drapeau : France Strasbourg
Sélectionneur : Jérôme Fournier
Assistants:

Équipe 2011[modifier | modifier le code]

Adja Konteh à l'Open LFB 2013.

Sélection pour le Mondial U19 au Chili[24]

Numéro Joueuse Poste Naissance Taille Club(s) 2011
Héléna Akmouche 1,74 m Drapeau : France US Dunkerque
Valériane Ayayi 1,83 m Drapeau : France Centre fédéral
Lucie Barba 1,85 m Drapeau : France Limoges ABC
Adja Konteh 1,78 m Drapeau : France Arras
Sabrine Bouzenna 1,67 m Drapeau : France Centre fédéral
Agathe Degorces 1,70 m Drapeau : France Élan béarnais Pau-Lacq-Orthez
Mélanie Devaux 1,71 m Drapeau : France COB Calais
Clarince Djaldi-Tabdi 1,84 m Drapeau : France Centre fédéral
Jenny Fouasseau 1,78 m Drapeau : France Reims Basket Féminin
Éléonore Grossemy 1,83 m Drapeau : France Charleville-Mézières
Johanna Joseph 1,85 m Drapeau : France USO Mondeville
Mathilde Roche 1,88 m Drapeau : France Montpellier
Sélectionneur : Jérôme Fournier
Assistants: Grégory Morata et Nathalie Lesdema

La France se classe sixième.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une sixième place pour les juniors », FFBB, (consulté le 2 août 2011)
  2. « Mondial U19 (F) : La France vice-championne du Monde », Catch & Shoot, (consulté le 29 juillet 2013)
  3. Gabriel Pantel-Jouve, « U19 (F) : LES DOUZE JOUEUSES SÉLECTIONNÉES POUR LE MONDIAL », bebasket.fr, (consulté le 20 juillet 2017)
  4. Vincent Thiollière, « MONDIAL U19 (F) : LES BLEUES SE FONT PEUR, MAIS ASSURENT UNE PREMIÈRE VICTOIRE (69-60) », bebasket.fr, (consulté le 25 juillet 2017)
  5. Vincent Thiollière, « MONDIAL U19 (F) : LES BLEUES TROP COURTES FACE AU CANADA (45-54) », bebasket.fr, (consulté le 25 juillet 2017)
  6. Gabriel Pantel-Jouve, « U19 (F) : LES BLEUES SE REPRENNENT CONTRE LA CORÉE », bebasket.fr, (consulté le 25 juillet 2017)
  7. Coralie Owczaruk, « U19 (F) : LES BLEUES SE REPRENNENT CONTRE LA CORÉE », ffbb.com, (consulté le 26 juillet 2017)
  8. Coralie Owczaruk, « Mission accomplie en huitièmes », ffbb.com, (consulté le 27 juillet 2017)
  9. Gabriel Pantel-Jouve, « U19 (F) : LES FRANÇAISES PASSENT EN QUART », bebasket.fr, (consulté le 26 juillet 2017)
  10. a et b Vincent Thiollière, « MONDIAL U19 (F) : LES BLEUES S'INCLINENT LOGIQUEMENT DEVANT TEAM USA (51-78) », bebasket.fr, (consulté le 30 juillet 2017)
  11. Gabriel Pantel-Jouve, « U19 (F) : LES FRANÇAISES BATTENT L'ESPAGNE EN MATCH DE CLASSEMENT », bebasket.fr, (consulté le 30 juillet 2017)
  12. Thibaut Lasser, « LFB : Suite à un problème cardiaque, Loreen KERBOEUF doit quitter Mondeville », postup.fr, (consulté le 5 septembre 2017)
  13. Laurent Jeannas, « Mondial U19: La liste des 12 est connue », postup.fr (consulté le 11 juillet 2015)
  14. Vincent Thiollière, « Mondial U19 (F) : Les Bleuettes se rassurent », bebasket.fr, (consulté le 20 juillet 2015)
  15. Vincent Thiollière, « Mondial U19 (F) : Les Bleuettes prennent le quart », bebasket.fr, (consulté le 22 juillet 2015)
  16. (en) « Musina magic lifts Russia into Semi-Finals », FIBA, (consulté le 24 juillet 2015)
  17. Vincent Thiollière, « Mondial U19 (F) : La marche était trop haute pour les Bleuettes », bebasket.fr, (consulté le 24 juillet 2015)
  18. (en) « Russia-France », FIBA, (consulté le 24 juillet 2015)
  19. Vincent Thiollière, « Mondial U19 (F) : Les Bleuettes relèvent la tête », bebasket.fr, (consulté le 25 juillet 2015)
  20. (en) « France-China », FIBA, (consulté le 25 juillet 2015)
  21. (en) « France-Belgium », FIBA, (consulté le 26 juillet 2015)
  22. Benjamin BOnneau, « Louise Dambach : « A notre place » », bebasket.fr, (consulté le 3 août 2015)
  23. « Team Detail », FIBA (consulté le 28 juillet 2013)
  24. « Un tout autre monde pour les U19 », FFBB (consulté le 18 juillet 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]