Équipe de Cuba féminine de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau : Cuba Équipe de Cuba
Écusson de l' Équipe de Cuba
Généralités
Confédération CONCACAF
Couleurs rouge et bleu
Classement FIFA en augmentation 85e (22 juin 2018)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Cuba Reinier Bonora Peñalver
Rencontres officielles historiques
Premier match Cuba Drapeau : Cuba 21 - 0 Drapeau : Îles Vierges britanniques Îles Vierges britanniques
()
Plus large victoire Cuba Drapeau : Cuba 21 - 0 Drapeau : Îles Vierges britanniques Îles Vierges britanniques
()
Plus large défaite Cuba Drapeau : Cuba 0 - 12 Drapeau : Canada Canada
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 0
Néant
Gold Cup féminine Phases finales : 1
1er tour
Jeux olympiques Néant

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe de Cuba féminine de football est l'équipe nationale qui représente Cuba dans les compétitions internationales de football féminin. Elle est gérée par la Fédération de Cuba de football.

Les Cubaines n'ont jamais disputé la Coupe du monde ou les Jeux olympiques. En revanche, elles se sont qualifiées à la Gold Cup féminine de 2018.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts du football féminin[modifier | modifier le code]

Le est considéré comme la date de naissance du football féminin à Cuba puisque dans l'enceinte de l'Estadio La Tropical, sous l'impulsion de Mario Cubas Valdés, a lieu le premier match opposant deux équipes féminines: La Habana contre le Deportivo Cuba, rencontre qui se solde par un match nul d'un but partout[2].

Années 1990 et 2000[modifier | modifier le code]

Il faut attendre la fin des années 1990 pour voir resurgir le football féminin grâce notamment à Gregorio Dalmau, entraîneur de l'équipe de Ciudad de La Habana, qui prend en charge dès 1997 un groupe de 23 joueuses afin de former l'ossature de la future sélection nationale[3].

C'est seulement en 2007 que l'équipe dispute sa première rencontre de compétition officielle, face aux Îles Vierges britanniques, dans le cadre du Tournoi pré-olympique féminin de la CONCACAF 2008, match qui se solde par une victoire invraisemblable de 21-0 qui reste dans les annales comme la victoire la plus large de l'équipe de Cuba.

Gold Cup féminine 2018[modifier | modifier le code]

Troisièmes du second tour de qualifications de la zone Caraïbes, les Cubaines obtiennent le droit de participer à l'édition 2018 de la Gold Cup féminine, compétition qu'elles disputeront pour la première fois de leur histoire[4]. Néanmoins elles paient lourdement leur manque d'expérience à ce niveau en s'inclinant lourdement face à leurs trois adversaires de poule, 0-8 contre le Costa Rica, 0-9 face à la Jamaïque et surtout 0-12 aux mains des Canadiennes, match qui constitue la pire défaite de leur histoire[5].

Parcours dans les compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Parcours de l'équipe de Cuba féminine en compétitions internationales

Coupe du monde Jeux olympiques d'été Gold Cup
  • 1991 : Non inscrite
  • 1995 : Non inscrite
  • 1999 : Non inscrite
  • 2003 : Non inscrite
  • 2007 : Non inscrite
  • 2011 : Non qualifiée
  • 2015 : Non qualifiée
  • 2019 : Non qualifiée
  • 1996 : Non inscrite
  • 2000 : Non inscrite
  • 2004 : Non inscrite
  • 2008 : Non qualifiée
  • 2012 : Non qualifiée
  • 2016 : Non qualifiée
  • 2020 : Qualifications à venir
  • 1991 : Non inscrite
  • 1993 : Non inscrite
  • 1994 : Non inscrite
  • 1998 : Non inscrite
  • 2000 : Non inscrite
  • 2002 : Non inscrite
  • 2006 : Non inscrite
  • 2010 : Non qualifiée
  • 2014 : Non qualifiée
  • 2018 : 1er tour

Personnalités historiques[modifier | modifier le code]

Joueuses[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Anciennes joueuses[modifier | modifier le code]

Défections[modifier | modifier le code]

À l'instar de son homologue masculine, la sélection n'est pas exempte de désertions comme en atteste le cas des joueuses cubaines Yesenia Gallardo et Yisel Rodríguez, reportées disparues durant le Tournoi pré-olympique féminin de la CONCACAF 2012 à Vancouver[6].

Sélectionneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement mondial féminin de la FIFA », sur fr.fifa.com, (consulté le 4 août 2018).
  2. (es) « Fútbol femenino », sur www.ecured.cu (consulté le 23 février 2018).
  3. (es) Iván García, « Mini Deportivas de Cuba Free Press », sur www.cubafreepress.org, (consulté le 23 février 2018).
  4. (es) « Cubanitas hacen historia », sur futboldecuba.blogspot.com, (consulté le 3 septembre 2018).
  5. (es) « Canadá sin misericordias », sur futboldecuba.blogspot.com, (consulté le 12 octobre 2018).
  6. (es) « Desconocen paradero de deportistas cubanas », sur www.martinoticias.com, (consulté le 23 février 2018).
  7. (es) « Futbolistas cubanas, segundas en Preolímpico del Caribe », sur www.acn.cu, (consulté le 22 février 2018).
  8. (es) Richard Ruiz, « Fútbol femenino cubano comienza trayecto hacia Copa Mundial 2015 », sur www.radiohc.cu, (consulté le 22 février 2018).
  9. (es) Abel Castillo Noriega, « Equipo nacional de fútbol femenino se prepara en la UCI », sur www.uci.cu, (consulté le 7 avril 2018).