Équipe de Belgique de football en 1957

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Drapeau : Belgique Équipe de Belgique
1957

Généralités
Entraîneur Drapeau : Belgique André Vandeweyer
Drapeau : Belgique Louis Nicolay (en)
Drapeau : Hongrie Géza Toldi
Résultats
Coupe du monde Éliminatoires
3 matchs
2 victoires, 1 nul
Matchs amicaux 5 matchs
1 victoire, 2 défaites, 2 nuls
Meilleur buteur Paul Van Den Berg (7)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

L'année démarre avec un troisième défaite sévère de rang pour l'équipe de Belgique de football en 1957.

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Les Diables Rouges s'inclinent en effet lourdement à domicile face à la Roja (0-5)[1] après avoir déjà, l'année précédente, hypothéqué leurs chances de qualifications à Paris face aux Bleus (6-3), dans une rencontre où Thadée Cisowski était véritablement déchaîné inscrivant un quintuplé (!), et subi la dure loi de la Mannschaft (4-1) à Cologne, ce qui sonne le glas de la carrière d'André Vandeweyer à la tête de l'équipe belge dont les résultats pourtant encourageants lors des trois rencontres suivantes ne sauveront pas la tête.

Fin avril, la Belgique décroche un nul insipide (1-1)[2] à Amsterdam face aux Oranje dans une partie où les lignes offensives des deux équipes manquèrent de caractère, d'effet de surprise, de créativité et de fantaisie.

Un mois plus tard, les Belges prennent leur revanche de la défaite de septembre 1955 et s'imposent face à la Roumanie (1-0)[3], grâce à un seul petit but inscrit en première mi-temps par l'inévitable Paul Van Den Berg, l'attaquant unioniste allait d'ailleurs finir meilleur artificier cette année-là avec sept réalisations.

Les Diables Rouges continuent ensuite leur parcours en éliminatoires pour la Coupe du monde en écrasant les amateurs islandais lors d'une double confrontation à l'occasion de laquelle ils n'empilent pas moins de treize (!) buts (8-3, 2-5)[4],[5] aux insulaires qui vivaient là leur première expérience en compétition officielle.

La pagaille était telle après le limogeage de Vandeweyer que c'est un membre du Comité de sélection, Louis Nicolay (en), qui dut prendre les rênes de la sélection lors du déplacement à Reykjavik car aucun successeur n'avait encore été désigné. On cita alors souvent Edmond Delfour, ancien international français et familier du championnat belge pour avoir évolué à La Gantoise, au Cercle de Bruges et à l'Union Saint-Gilloise; on parla même d'un retour de Gormlie mais c'est sur le Hongrois Géza Toldi que la fédération jeta finalement son dévolu. Celui-ci n'allait toutefois pas rester longtemps car il offrit sa démission six mois seulement après être entré en fonction.

Son souvenir le plus mémorable aura été un voyage à Ankara en décembre, non tellement parce que l'équipe belge réussit à y décrocher face à la Turquie un match nul (1-1)[6] peu spectaculaire, toutefois probant compte tenu des circonstances du match, mais surtout parce que la délégation tout entière avait failli ne jamais arriver en vie après que l'avion qu'elle avait emprunté fût tout prêt lors de l'atterrissage de heurter une montagne, avant de se poser en catastrophe devant les ambulances et les pompiers rassemblés sur le tarmac.

Auparavant, sous sa direction déjà, les Belges avait définitivement raté leur qualification pour le Mondial en Suède en partageant face à la France (0-0)[7], une partie à l'issue de laquelle le président Hermesse déclara : « Je préfère qu'on reste à la maison plutôt que de jouer aussi mal ».

Le , les Diables Rouges, qui n'ont plus réussi à s'imposer dans le derby des plats pays depuis fin 1954, sont sèchement battus (5-2)[8] à Rotterdam par leurs voisins bataves, la première d'une série de raclées qui trouvera son apogée dans l'apocalyptique (9-1) du , l'une des défaites les plus importantes de l'histoire de l'équipe belge.

Les matchs[modifier | modifier le code]

Match amical Belgique Drapeau : Belgique 0 - 5 Drapeau : Espagne Espagne Stade du Heysel
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
(0 – 3) Di Stéfano But inscrit après 26 minutes 26e But inscrit après 73 minutes 73e
Luisito But inscrit après 28 minutes 28e But inscrit après 76 minutes 76e
Mateos But inscrit après 30 minutes 30e
Spectateurs : 54 719
Arbitrage : Drapeau : Suisse Josef Gulde (hu)
Rapport

Match amical Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 1 - 1 Drapeau : Belgique Belgique Stade olympique d'Amsterdam
Amsterdam, Pays-Bas

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Carlier But inscrit après 53 minutes 53e (0 – 1) Van Den Berg But inscrit après 34 minutes 34e Spectateurs : 60 000
Arbitrage : Drapeau : Autriche Alfred Grill (hu)
Rapport

Match amical Belgique Drapeau : Belgique 1 - 0 Drapeau : République populaire roumaine Roumanie Stade du Heysel
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Van Den Berg But inscrit après 38 minutes 38e (1 – 0) Spectateurs : 23 452
Arbitrage : Drapeau : Angleterre Alf Bond (en)
Rapport

Coupe du monde 1958
Qualifications - Groupe 2
Belgique Drapeau : Belgique 8 - 3 Drapeau : Islande Islande Stade du Heysel
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Orlans But inscrit après 5 minutes 5e But inscrit après 58 minutes 58e
Piters But inscrit après 10 minutes 10e
Van Den Berg But inscrit après 13 minutes 13e
Mees But inscrit après 20 minutes 20e But inscrit après 26 minutes 26e
Coppens But inscrit après 42 minutes 42e But inscrit après 43 minutes 43e (pén.)
(7 – 1) Þórðarson (en) But inscrit après 33 minutes 33e But inscrit après 78 minutes 78e
R. Jónsson But inscrit après 82 minutes 82e
Spectateurs : 6 792
Arbitrage : Drapeau : Luxembourg Adolphe Blitgen
Rapport

Note : Première rencontre officielle entre les deux nations.


Coupe du monde 1958
Qualifications - Groupe 2
Islande Drapeau : Islande 2 - 5 Drapeau : Belgique Belgique Laugardalsvöllur
Reykjavik, Islande

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
R. Jónsson But inscrit après 1 minutes 1re
Þórðarson (en) But inscrit après 85 minutes 85e
(1 – 2) Van Herpe But inscrit après 9 minutes 9e
Willems But inscrit après 40 minutes 40e
Van Den Berg But inscrit après 65 minutes 65e But inscrit après 81 minutes 81e But inscrit après 88 minutes 88e
Spectateurs : 8 000
Arbitrage : Drapeau : Écosse Bob Davidson
Rapport

Coupe du monde 1958
Qualifications - Groupe 2
Belgique Drapeau : Belgique 0 - 0 Drapeau : France France Stade du Heysel
Laeken, Belgique

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
(0 – 0) Spectateurs : 56 497
Arbitrage : Drapeau : Danemark Leo Helge
Rapport

Match amical Pays-Bas Drapeau : Pays-Bas 5 - 2 Drapeau : Belgique Belgique Stade de Feyenoord
Rotterdam, Pays-Bas

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
van Wissen (nl) But inscrit après 28 minutes 28e
Kruiver But inscrit après 36 minutes 36e
Wilkes But inscrit après 42 minutes 42e But inscrit après 53 minutes 53e
Carlier But inscrit après 64 minutes 64e
(3 – 0) Van Den Berg But inscrit après 80 minutes 80e
Houf But inscrit après 85 minutes 85e
Spectateurs : 63 000
Arbitrage : Drapeau : Suède Bengt Lundell (sv)
Rapport

Match amical Turquie Drapeau : Turquie 1 - 1 Drapeau : Belgique Belgique Stade du 19-Mai d'Ankara
Ankara, Turquie

Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
Bartu But inscrit après 13 minutes 13e (1 – 0) Jurion But inscrit après 46 minutes 46e Spectateurs : 38 659
Arbitrage : Drapeau : Italie Riccardo Pieri (it)
Rapport

Note : Première rencontre officielle entre les deux nations.

Les joueurs[modifier | modifier le code]

Joueurs Drapeau : Espagne
Amical
Drapeau : Pays-Bas
Amical
Drapeau : République populaire roumaine
Amical
Drapeau : Islande
QCM 1958
Drapeau : Islande
QCM 1958
Drapeau : France
QCM 1958
Drapeau : Pays-Bas
Amical
Drapeau : Turquie
Amical
Gardiens de but
Henri Meert (RSC Anderlecht) 90[a]
André Vanderstappen (Olympic Club de Charleroi) 90[b] 90 90
Léopold Gernaey (AS Oostende KM) 90[a]
Louis Leysen (K Berchem Sport) 90[b] 45 Remplacé
Théo Collette (RCS Verviétois) 45[b] Entré  90[a]
Défenseurs
Henri Diricx (Union Saint-Gilloise) 90 90 90 90
Theo Van Rooy (Union Saint-Gilloise) 90[b] 90 90 90[a]
Léon Close (Union Saint-Gilloise) 90[b]
Jean Nelissen (RCS Verviétois) 90[b] 90 90 90 90[a]
Jacques Culot (RSC Anderlecht) 90[b] 90[a]
Marcel Dries (K Berchem Sport) 90 90 90
Alphons Van Brandt (K Lierse SK) 90 90 90[a]
Milieux
Victor Mees (Royal Antwerp FC) 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine But inscrit But inscrit 90 Capitaine 90 Capitaine 90 Capitaine 90
François Degelas (RSC Anderlecht) 90[a]
Martin Lippens (RSC Anderlecht) 90[b] 90
Richard Orlans (La Gantoise) 90 90 90 90 But inscrit But inscrit 90 90 48 Entré 
André Van Herpe (La Gantoise) 90 90 90 90 But inscrit
Jean Mathonet (Standard de Liège) 90 90 90 90
Jef Jurion (RSC Anderlecht) 90 90 But inscrit
Joseph Givard (Standard de Liège) 90[a]
Michel Delire (Olympic Club de Charleroi) 90[b]
Louis Carré (FC Liégeois) 90 Capitaine
Attaquants
Paul Van Den Berg (Union Saint-Gilloise) 43[b] Remplacé 90 But inscrit [c] 90 But inscrit 90 But inscrit 90 But inscrit But inscrit But inscrit 90 90 But inscrit
Gaston De Wael (RSC Anderlecht) 90[a]
Denis Houf (Standard de Liège) 90 90 90 90 90 90 But inscrit
Hippolyte Van den Bosch (RSC Anderlecht) 47 Entré 
André Piters (Standard de Liège) 90 90 90 But inscrit 90 90 90 90
Rik Coppens (K Beerschot VAC) 90 90 90 But inscrit But inscrit 90
Maurice Willems (La Gantoise) 90[a] But inscrit
Victor Wégria (FC Liégeois) 42[b] Remplacé
Marcel Paeschen (Standard de Liège) 90[b]
  1. a b c d e f g h i j et k Dernière sélection officielle pour le joueur.
  2. a b c d e f g h i j k et l Première sélection officielle pour le joueur.
  3. Premier but officiel pour le joueur.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « België had tegen Spanje geen schijn van kans (0—5) », sur delpher.nl, Leeuwarder courant : hoofdblad van Friesland, (consulté le 15 décembre 2017)
  2. (nl) « NEDERLAND en BELGIË speelden in karakterloze strijd gelijk (1—1) », sur delpher.nl, Het Parool, (consulté le 15 décembre 2017)
  3. (nl) « Internationaal voetbal. », sur delpher.nl, Algemeen Indisch dagblad : de Preangerbode, (consulté le 15 décembre 2017)
  4. (nl) « België verplettert IJslands elftal », sur delpher.nl, De Telegraaf, (consulté le 15 décembre 2017)
  5. (nl) « België won in Reijkjavik », sur delpher.nl, Friese koerier : onafhankelijk dagblad voor Friesland en aangrenzende gebieden, (consulté le 15 décembre 2017)
  6. (nl) « Sport-Varia. Voetbal. », sur delpher.nl, Leeuwarder courant : hoofdblad van Friesland, (consulté le 15 décembre 2017)
  7. (nl) « België niet naar wereldkampioenschappen voetbal », sur delpher.nl, Friese koerier : onafhankelijk dagblad voor Friesland en aangrenzende gebieden, (consulté le 15 décembre 2017)
  8. (nl) « Twee cadeautjes voor België ! Flitsend Oranjespel bracht 5-2 zege. », sur delpher.nl, Nieuwsblad van het Noorden, (consulté le 15 décembre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • COLIN, François. Les Diables Rouges : 1900-2014 / François Colin ; [traduction du néerlandais : Étienne Terroir]. - Bruxelles : Racine, 2014. - 1 vol. (204p.) : ill., couv. ill en coul. ; (ISBN 978-2-87386-892-5)
  • HUBERT, Christian. Le siècle des Diables rouges / Christian Hubert. - Bruxelles : Luc Pire, 2006. - 1 vol. (152p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 2-87415-684-1)
  • Collectif. Le Dictionnaire des Diables Rouges / Bruno Govers, Pierre Bilic, Claude Henrot, Bruno Dubois, Pierre Danvoye. - Bruxelles : Euro Images Productions, 2000. - 1 vol. (320p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 978-9-0766-2811-0)
  • GULDEMONT, Henry. 100 ans de football en Belgique: 1895-1995, Union royale belge des sociétés de football association / Henry Guldemont, Bob Deps. - Bruxelles : Vif  éd., 1995. - 1 vol. (312 p.) : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 31 cm. (ISBN 90-5466-151-8) (rel.).
  • HUBERT, Christian. Les diables rouges (édition revue et augmentée) / Christian Hubert. - Tournai: Gamma, 1981. - 1 vol. (253p.) : ill., couv. ill en coul. (ISBN 2-7130-0494-2)